Un guide pour contrer les vraies / fausses bonnes raisons de ne pas agir

Posté par Delphine SMAGGHE, le 13/07/2011
Catégorie : Autre , Climat , Développement durable
Tags : convaincre, guide, agir, environnement, sceptiques, climat

convaincre,guide,agir,environnement,sceptiques,climat

Si vous vous sentez parfois à court face à des arguments du genre : « Le pétrole, quand y’en a plus, y’en a encore !» ou « On ne peut tout de même pas revenir à l’âge de pierre ! », vous pouvez chercher du secours dans ce guide, réalisé par le cabinet Des Enjeux et des Hommes, spécialisé dans la conduite du changement, et par Euromed Management. Il dresse d’abord avec un certain humour une cartographie des familles d’écolo-sceptiques. Les aquabonistes, par exemple, baissent les bras d’avance (« De toute façon, c'est trop tard, le climat est déréglé», « Tant que les chinois ouvriront une centrale à charbon par semaine »), les court-termistes (« De toute façon, je ne serai plus là au moment où les choses n’iront plus ») sont peu concernés par les efforts collectifs... et ainsi de suite avec les darwinistes, les scientistes, les manichéens...

Le trait a été volontairement grossi pour mieux identifier le profil de votre interlocuteur et la nature de ses freins. Le guide vous donne ensuite un certain nombre d’argumentations clés pour le convaincre, classés par types de famille. Toujours utile pour éviter de se laisser désarçonner !

Pour télécharger le guide.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Gaz de schiste : le «c’est non, mais...» de la loi après une mobilisation citoyenne exemplaire

Posté par Delphine SMAGGHE, le 10/06/2011
Catégorie : Autre , Développement durable , Energie
Tags : environnement, risques, fracturation, hydraulique, schiste, gaz, loi

environnement,risques,fracturation,hydraulique,schiste,gaz,loi

La proposition de loi interdisant la technique de la fracturation hydraulique pour explorer les gaz de schistes vient d’être adoptée en première lecture, hier, par le Sénat. C’est la conclusion en demi-teinte de la mobilisation citoyenne aussi fulgurante qu’exemplaire qui dure depuis plusieurs mois. Pourquoi en demi-teinte ? Parce que la proposition de loi récuse simplement la fracturation hydraulique comme mode d'extraction, mais laisse la porte ouverte à d’autres procédés. Le texte initial visait à annuler les permis de recherche déjà accordés. Le texte adopté par le Sénat donne aux compagnies concernées un délai de deux mois pour présenter d'éventuelles nouvelles solutions techniques qui permettraient d'exploiter ces gaz de schiste tout en respectant l'environnement. C‘est seulement après ce délai, si aucune solution technique "propre" n'est proposée, que les permis seront annulés. La loi semble donc légaliser la pratique sous couvert de recherche scientifique. Exit également les concertations et débats publics prévus à l’origine. Voilà qui ne risque pas de freiner l’élan des opposants...

C’est pourtant un sentiment d’urgence, une mobilisation particulièrement réactive et une certaine unité politique qui ont prévalu jusqu’à maintenant sur ce dossier. Le phénomène est assez inédit, c’est même du jamais vu ! Je viens de lire un article très intéressant dans le Monde diplomatique de juin (page 23) sur ce sujet. Tout a commencé en toute discrétion il y a un an avec l’ouverture à la prospection d’une zone importante dans le sud de la France. Qui s’est faite sans concertation, sans étude d’impact ni enquête publique. Petit à petit les habitants des régions concernées ont découvert les sites québécois et américains qui alertent sur les incidents, et le fameux film « Gasland » (l’image de l’eau qui s’enflamme quand allume un briquet sous le robinet a de quoi marquer les esprits !). Les réunions publiques se sont multipliées, les collectifs se sont créés (environ quatre-vingt). Ils fonctionnent de manière autonome et sont regroupés en coordination nationale. Un engagement citoyen, soutenu par des partis politiques de tous bords, qui a permis une prise de conscience générale rapide sur les risques environnementaux de la fracturation hydraulique. Au final, une trentaine de sites et de blogs contre le gaz et le pétrole de schiste. Et cette mobilisation avait porté ses fruits. Le texte finalement adopté n’est pas à la hauteur des attentes, la mobilisation va sans aucun doute se poursuivre.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les Français et l’environnement en 2010

Posté par Delphine SMAGGHE, le 09/05/2011
Catégorie : Développement durable
Tags : ademe, étude, perception, environnement, français

Je viens de lire le bilan des quatre enquêtes réalisées en 2010 pour l’ADEME dans le cadre de son observatoire annuel des pratiques et de l’opinion des Français sur les questions environnementales. La perception de ces questions a inévitablement été affectée par le contexte économique et politique de ces deux dernières années : une crise financière d’une exceptionnelle gravité, l’échec des négociations de Copenhague, l’émergence des « climato-sceptiques »...

Un tel contexte pourrait faire craindre un repli des Français sur les valeurs économiques au détriment des valeurs environnementales. Et pourtant... Si le chômage est toujours, et de loin, le problème le plus important pour nos concitoyens, la pollution, bien qu’elle soit encore en recul cette année, reste leur second sujet de préoccupation devant les questions d’inégalités sociales ou de retraites. Je retiens ici quelques éléments qui concernent plus particulièrement notre stratégie développement durable.

Les éléments encourageants :

- Le concept de développement durable s’ancre progressivement dans les esprits. L’expression fait chaque année davantage sens auprès du grand public.
- Le principe d’une action publique spécifique en faveur du développement durable est majoritairement soutenu.
- Les énergies renouvelables et leurs bénéfices environnementaux bénéficient d’une excellente image, avec une dominance quasi absolue du solaire.

Les éléments plus inquiétants

- La proportion de personnes qui estiment que le réchauffement de l'atmosphère dû à l'effet de serre est « une certitude pour les scientifiques » a atteint son niveau le plus bas depuis que l’enquête existe.
- Le doute sur l’information délivrée sur les produits respectueux de l’environnement augmente (fondement scientifique, clarté, soupçons de « green washing de la part de certaines entreprises...).

Certaines convictions sont donc bousculées, mais le capital de confiance et de sympathie dont jouit le développement durable reste important, même s’il diminue par endroits... Et surtout, les pratiques favorables à l’environnement, acquises au fil des années, résistent à la crise, que ce soit pour la gestion des déchets ou de l’énergie. Les bons gestes s’affirment et s’inscrivent dans le quotidien. La question économique reste le meilleur levier pour consommer de façon plus respectueuse de l’environnement. Les comportements économes sont aussi une réponse à la crise...

Vous trouverez tous les détails de l’analyse de ces baromètres dans le numéro 28 « Stratégies et études » du dispositif d’information de l’ADEME « L’ADEME et vous ».

Le site propose aussi un magazine mensuel et un fil d’actualités. Avis aux amateurs !

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

La rentrée !

Posté par Delphine SMAGGHE, le 25/08/2010
Catégorie : Autre
Tags : conceration, économie, comportement, environnement, citoyens

Je rentre tout juste de congés et suis très heureuse de voir les nombreuses contributions parues suite à mes derniers posts.

Avant de bien finaliser toutes mes réponses, je voulais rebondir sur un des commentaires parus en faisant un lien avec un article que j'ai lu pendant mes vacances.

Il s'agit d'un article intitulé "Comment fabriquer des cerveaux verts ?" paru dans le hors-série "Les pensées vertes. L'écologie décryptée" de la revue Sciences Humaines. Cet article fait référence à des travaux menés en économie comportementale, matière qui "vise à à mieux comprendre nos processus d'analyse et de décision dans des situations de choix, principalement économiques".

Ces travaux ont vu naitre la notion de "coup de pouce". L'idée est d'inciter les gens à prendre une certaine décision - dans l'exemple qui nous intéresse ici cela peut concerner le choix de l'option ayant le moins d’impact sur l'environnement - tout en leur laissant le choix de dire non. L'illustration donnée de ce "coup de pouce" est celle de la programmation automatique d'une imprimante en mode recto/verso, avec la possibilité d'imprimer en verso après avoir appuyé sur un bouton supplémentaire. Il y a les sympathisants de cette politique. Et il y a ceux qui la jugent trop "paternaliste" et "infantilisante" pour le citoyen.

Pour l'heure, ce champ d'étude reste trop récent et le sujet - les comportements des citoyens - trop vaste, à mon sens, pour un positionnement. En tous cas, ce qu'il ressort de cet article (et des travaux du CRED - Centre de recherche sur les décisions environnementales de l'Université de Columbia - USA) est que l'encouragement aux discussions et aux délibérations collectives est conseillé pour sensibiliser un auditoire. C'est ce que nous cherchons à mettre en place à travers les concertations (déchets abandonnés dans la nature, nouveaux cahiers des charges agricoles). Et, en effet, les résultats sont très encourageants.

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |

A consulter : l'EcoJournal 2009 !

Posté par Delphine SMAGGHE, le 03/05/2010
Catégorie : Communication
Tags : rapport, environnement

 

EJ09_Couverture.jpg

Depuis 4 ans, nous publions notre rapport environnemental. Il donne à voir l'ensemble des actions que nous menons pour réduire les impacts de nos activités sur l'environnement. 

 

L'édition 2009 est aujourd'hui disponible. Je vous invite à la consulter en ligne et à la télécharger dès maintenant  : http://www.mcdonalds.fr/#/environment-expert/section-ecoj...

 

Vous y  découvrirez comment nous agissons en restaurants pour limiter nos consommations d'énergie et d'eau, mieux gérer nos déchets, etc. mais aussi ce que nos fournisseurs mettent en place en usines. Vous y verrez ce sur quoi nous devons encore avancer et les nouveaux chantiers qui nous permettront, encore cette année, de progresser.

 

Bonne lecture !   

Commentaires (8) | Ajouter un commentaire |

McDonald's a décidé de parler d'environnement après 15 ans de discrétion

Posté par Delphine SMAGGHE, le 04/11/2008
Catégorie : Communication
Tags : pédagogie, transparence, débat, mcdonald's, tchat, nature, environnement

Vraie nature 020.jpg

McDonald's et Ecologie… voilà deux mots qui, selon bien des idées reçues, ne s'accordent pas ensemble. Et pourtant… nous y travaillons depuis plus de 15 ans.

Je comprends que certains puissent en douter, puisque jusqu'à tout récemment, nous avions choisi de rester discrets en communication. Pourquoi ? Parce que chez McDonald's, nous avons un principe : nous préférons agir avant de dire.

A présent, nous avons décidé de faire connaître notre démarche environnementale de manière pédagogique et en toute transparence, car cela devient une condition nécessaire à la poursuite de notre progression.

Lire la suite

Commentaires (15) | Ajouter un commentaire |