La fin programmée du nucléaire en Allemagne

Posté par Delphine SMAGGHE, le 01/06/2011
Catégorie : Energie
Tags : centrales, nucléaire, éolien, charbon, gaz, renouvelables, allemagne

Vous l’avez entendu ou lu comme moi, le gouvernement allemand, par la voix de son ministre de l’Environnement Norbert Röttgen, vient d’annoncer la fermeture de toutes les centrales nucléaires du pays avant la fin 2022… L’Allemagne devient ainsi la première puissance industrielle à renoncer à cette source d’énergie. Cette décision s'appuie sur les travaux de la commission d'éthique sur le nucléaire, lancée en mars à la suite de la catastrophe de de Fukushima.

Cette annonce, bien qu’elle ne soit pas vraiment une surprise, suscite évidemment de nombreuses réactions. Près de 20% de l’énergie produite en Allemagne est alternative : éolien et solaire. Mais l’Allemagne est aussi un gros consommateur de charbon. Pour combler le déficit d’électricité nucléaire, elle devra probablement augmenter ses importations de charbon et de gaz, ce qui pose question du point de vue des émissions de gaz à effet de serre. Elle pourrait aussi augmenter ses importations d'énergie nucléaire depuis la France. Après Fukushima, sept centrales ont déjà été arrêtées, et les importations d’électricité en provenance de France ont doublé.

Le débat est relancé en France où l’énergie nucléaire fournit plus des trois-quarts de l’électricité, contre moins d’un quart en Allemagne, ce qui change tout de même les données du problème en termes de dépendance énergétique. C’est en tout cas l’un des arguments de ceux qui ne souhaitent pas que la France suive l’exemple allemand. L'argument des antinucléaires, c'est le potentiel des énergies renouvelables. Je suivrai de près, comme vous j’imagine, les conséquences économiques et environnementales de ce choix.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |