Programme Emballages Abandonnés : 91 conventions locales signées

Posté par Delphine SMAGGHE, le 01/08/2012
Catégorie : Déchets , Emballages , Stratégie environnementale
Tags : plan emballages abandonnés, déchets, partenariats, communes, collectivités locales, chartes, signatures, écoéquipiers, ramassage

Je fais un point régulier dans ce blog sur les partenariats avec les communes ou les communautés d’agglomération autour du problème des emballages abandonnés, parce qu'il me semble important de rappeler que le processus entrepris depuis 4 ans se poursuit patiemment et sûrement. En mai 2011, je saluais la signature de la 45éme charte : nous avons donc doublé le nombre de signatures en un an...

Cette charte est la déclinaison locale de celle, nationale, que nous avons signée en 2008 avec l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide). Je rappelle aussi que la signature d’une convention locale est plutôt une conclusion qu’un commencement : elle officialise un travail de mise en place qui peut être assez long. En d’autres termes, si nous avons 91 chartes signées, 369 communes ont au moins un restaurant McDonald’s impliqué dans partenariat en cours.

Il s’agit de mettre en place des moyens complémentaires entre les villes et les restaurants. Les circuits et la fréquence des ramassages sont coordonnés entre nos ÉcoÉquipiers et les services municipaux. On se préoccupe aussi de sensibilisation, et certains restaurants sont très actifs en la matière, toujours en collaboration avec les communes.

Une particularité parmi les dernières signatures : le partenariat est en place avant même que le restaurant soit ouvert ! C’est le cas pour le restaurant de Dourdan (Essonne) qui ouvrira en septembre. À Chavanay (Loire), la charte a été signée entre le franchisé et le Maire une semaine avant l’ouverture, début juillet. Et à Muret (Haute-Garonne) la signature a eu lieu... le soir de l’inauguration.

La liste des conventions signées : Abbeville, Aimargues, Albert, Arès, Audincourt, Autun, Balaruc le Vieux, Beaugency, Bernay, Biganos, Bouaye, Callian, Château Thierry, Chatillon en Michaille, Chavannay, Chinon, Cholet, Clermont de l'oise, Coignières, Conflans en Jarnisy, Cormontreuil, Croix, Denain, Dijon, Dives sur Mer, Echirolles, Epernay, Erstein, Ferrieres en Bray, Forbach, Freyming, Grau du Roi, Itteville, La Destrousse, Landivisau, Langres, Laon, Le Bouscat, Les Angles, Liffré, Limay, Limoges Métropole, Limoux, Lisieux, Loches, Lons le Saunier, Ludres, Lyon 2, CU Grand Lyon, Malemort, Mantes la jolie, Marseille Provence Métropole, Mazères-Lezon, Menton, Mers les Bains, Montataire, Montceau les Mines, Montdidier, Montussan, Muret, Nanteuil les Meaux, Neydens, Noisy Le Grand, Paris (6ème ,14ème, 15ème, 16ème, 18ème et 19ème arrondissements), CA Pau Pyrénées, Podensac, Pont à Mousson, Pont Audemer, Rennes, Romorantin, Rosny-sous-Bois, Saint Amand Montrond, Saint Etienne Les Remiremont, Saint Quentin, Saint Vincent de Tyrosse, Sainte maxime, Sareguemines, Sarrebourg, Sigean, Tavers, Tignieu, Toulouse CU, Touques, Trignac, Valence, Vineuil

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |

Programme emballages abandonnés : plus de 1 200 communes impliquées

Posté par Delphine SMAGGHE, le 14/02/2012
Catégorie : Déchets , Emballages
Tags : emballages, abandonnés, pea, charte, programme, lutte, ramassage, collecte, éco-équipiers, collectivités locales, partenariats

Je vous propose, comme je le fais régulièrement, un état des lieux de notre Programme emballages abandonnés, mis en place depuis 3 ans. Le point de départ est une charte nationale signée entre l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide). Elle constitue un cadre national à la mise en place de solutions techniques au problème des emballages abandonnés sur la voie publique. Cette charte est déclinée en partenariats locaux et signée avec les villes ou les communautés d’agglomérations.
Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la signature d’une convention locale est l’aboutissement d’un processus assez long (plusieurs mois), elle officialise les décisions communes et les actions déjà mises en place.
Tout commence généralement par un premier rendez-vous entre le franchisé et son élu. L’objectif est de définir un accord de principe sur la mise en œuvre du programme. D’abord un diagnostic croisé : on repère les endroits où les déchets sont régulièrement abandonnés et on fait le point sur les circuits de collectes existants. On examine ensuite la meilleure façon de coordonner les circuits et la fréquence de ramassage entre les équipes McDonald’s et celles des collectivités. Les réunions de travail impliquent bien souvent plusieurs services des collectivités (services techniques, voirie, propreté, espaces verts…). Sur le terrain, on réfléchit aux solutions adaptées: le nombre et la taille des poubelles, les lieux d’implantation les plus judicieux. Enfin, le service communication de la ville examine les meilleures stratégies en matière de sensibilisation.
Autre point important : les chartes, en cours ou signées, ne concernent pas uniquement les villes d’implantation des restaurants. Elles couvrent également les communes limitrophes ou encore des communautés d’agglomérations qui ont mutualisé la question des déchets. Voilà pourquoi les 75 chartes signées et les 211 partenariats en cours concernent au total 1 217 communes.

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire |

Plus de 1000 communes impliquées dans le Programme emballages abandonnés

Posté par Delphine SMAGGHE, le 29/09/2011
Catégorie : Emballages
Tags : déchets, abondonnés, ramassage, collecte, rues, lutte, programme

Comme je l’avais fait en mai dernier, je vous propose un état des lieux de notre plan de lutte contre les emballages abandonnés sur la voie publique. Je rappelle qu’il s’agit de partenariats locaux entre nos franchisés et les communes, qui se concrétisent par la signature d’une charte. Celle-ci est la déclinaison d’une charte nationale signée en 2008 entre l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide).

60 chartes locales signées

Ces chartes permettent de mettre en place et de coordonner des tournées de collecte dans les rues, sur les parkings, dans les jardins publics... Les EcoÉquipiers, mis à disposition par nos restaurants, ramassent les sacs, gobelets, bouteilles et autres canettes qui traînent à terre. Ils le font en complément des circuits et des horaires des services municipaux. Et ils ne ramassent pas exclusivement les emballages « étiquetés » McDonald’s, faut-il le préciser !
Deux exemples récents : à Sigean (Aude), où la signature de la convention a été précédée d’une balade « nettoyage » avec les enfants d’un centre aéré, et avec la communauté urbaine du Grand Toulouse.

193 partenariats en cours

La signature de la charte marque la fin d’un processus de mise en place. Il faut d’abord mettre au point, en commun, les moyens d’action, les circuits d’intervention, la complémentarité des tournées... Tout commence donc par des partenariats.

1023 communes impliquées

Les chartes, en cours ou signées, ne concernent pas uniquement les villes d’implantation des restaurants. Elles couvrent également les communes limitrophes ou encore des communautés d’agglomérations qui ont mutualisé la question des déchets. Voilà pourquoi les 153 partenariats concernent au total plus de 1000 communes.

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire |