Un site de méthanisation alsacien alimenté (entre autres) par nos restaurants

Posté par Delphine SMAGGHE, le 07/12/2011
Catégorie : Déchets
Tags : méthanisation, partenariats, déchets, valorisation

SiteMethanisation.jpg

Je sais que la question de la collecte et de la valorisation des déchets est un sujet qui vous intéresse particulièrement. Voici un exemple de ce qu’il est possible de faire à l’échelle locale, la seule qui soit viable pour ce type de projets reposant sur des partenariats. Nos restaurants de Guebwiller et Mulhouse, dans le Haut-Rhin, alimentent depuis plus d’un an en déchets cinq plateformes de compostage, montées par un réseau d’agriculteurs (Agrivalor). Les équipiers et les managers des 10 restaurants concernés jouent le jeu et participent avec beaucoup de sérieux au tri. Toutes les pertes alimentaires côté cuisine sont récupérées.

L’énergie d’un territoire

Parallèlement, un projet de méthanisation s’est mis en place avec trois des six agriculteurs du réseau. En novembre 2011, un site a vu le jour à Ribeauvillé, dans le Haut-Rhin. La méthanisation est un procédé naturel de transformation de la matière organique par des bactéries en l’absence d'oxygène. Les déchets sont digérés dans de grandes cuves de béton. Cette digestion produit du biogaz, qui alimente un moteur de cogénération. Celui-ci fournit de l’électricité réinjectée dans le réseau EDF. Le circuit de refroidissement du moteur produit de l’eau chaude qui alimente plusieurs circuits : ils chaufferont un hôtel voisin et son centre de balnéoludisme, la ferme de l’un des associés et l’installation elle-même. Enfin le produit issu de la transformation, le digestat, est réutilisé sur les parcelles agricoles en remplacement des engrais chimiques. La capacité de traitement du site est aujourd’hui de 28 000 tonnes de déchets entrants par an. Ils proviennent d’agriculteurs et de viticulteurs, des collectivités locales (cantines scolaires, hôpitaux, maisons de retraite...), des industries agroalimentaires, de la grande distribution et de la restauration. Les restaurants McDonald’s représentent à peu près 10% de cette collecte. L’objectif à terme est de faire participer tous les restaurants de la région Alsace, objectif favorisé par la situation centrale des sites de compostage et de méthanisation.

Commentaires (5) | Ajouter un commentaire |

En direct de Salon de l'agriculture, J+3

Posté par Delphine SMAGGHE, le 22/02/2011
Catégorie : Autre , Communication , Filières Qualité
Tags : salon de l'agriculture, énergie, méthanisation

 

Après le week-end d'ouverture, ce sont maintenant les rendez-vous institutionnels qui commencent et vont s'échelonner tout au long de la semaine.

Nous avons rencontré aujourd'hui une personne du ministère de l'Agriculture qui est venu nous présenter la synthèse d'un travail de prospective intitulé "Prospective Agriculture Energie 2030" 
(l'agriculture face aux défis énergétiques). 
L'énergie est un enjeu crucial pour l'agriculture à double titre pour les exploitations agricoles : sur les questions d'optimisation des consommations d'énergie et sur le potentiel de production locale d'énergie.
Au cours des concertations que nous avons menés avec nos principales filières agricoles, nous avons notamment travaillé ces questions. 
Et il est intéressant de voir les correspondances qu'il y a entre cette synthèse du ministère et les programmes d'actions que nous avons engagés à la suite des concertations agricoles.
En termes d'orientations stratégiques, nous sommes exactement dans la même dynamique et dans l'anticipation des problématiques énergétiques dans le monde agricole
A titre d'exemple, parmi les 4 objectifs généraux et 13 objectifs opérationnels de la synthèse du ministère, certains d'entre eux sont formalisés à l'identique dans nos programmes d'actions mis en oeuvre depuis d'automne 2010 :
>Réduire la consommation d'énergies fossiles / concevoir et promouvoir des bâtiments et d'équipements agricoles économes en énergie, 
        -> objectif décliné dans la filière poulet 
>Faire de l'agriculture française un secteur moteur dans la production et la consommation d'énergies renouvelables / développer la production et l'autoconsommation d'Enr par les exploitations (notamment la méthanisation) 
        -> objectif  décliné au niveau des filières agricoles + restaurants
 
A demain ! 

 

Voir notre post sur la méthanisation > http://www.mcdonalds-environnement.fr/archive/2008/11/24/...

 

Voir la synthèse complète du ministère >http://agriculture.gouv.fr/prospective-evaluation


 

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Valoriser les déchets, une voie d'avenir pour McDonald's

Posté par Delphine SMAGGHE, le 24/11/2008
Catégorie : Recyclage
Tags : méthanisation, tri sélectif, déchets

Recyclage bouteilles 053.jpg

La Semaine Nationale de Réduction des déchets me donne l'occasion de revenir sur notre dernière réunion de lancement du programme de recherche avec l'Université de Technologie de Troyes, l'Ecole Supérieure de Commerce de Troyes et l'Ecole Supérieure d'Arts appliqués de cette même ville. Le projet que nous conduisons avec eux est un programme de recherche qui vise à concevoir de nouvelles voies permettant de valoriser les déchets des restaurants, dans les restaurants, ou en proximité, pour produire de l'énergie. Ce travail d'écologie industrielle nous conduira à examiner aussi, la nature de nos emballages et les voies nouvelles en matière de matériaux.

 

Gregory Lannou (Ingénieur, coordinateur Ecologie Industrielle), Tatiana Reyes (Enseignant - Chercheur), Mathieu Cabrol (Professeur - chercheur, Département innovation et Entreprenariat), ainsi que des étudiants, nous ont déjà présenté les actions d'évaluation des gisements qu’ils avaient déjà engagées.

 

Passé ce stade d'évaluation, ils vont travailler sur les différentes techniques qui peuvent être mises en oeuvre avec,  pour objectif,  la méthanisation dans de petites unités installées dans les restaurants. L'ambition de ce projet ne s'arrête pas là puisque au cours des prochaines étapes, nous allons aussi travailler tout le cycle de nos emballages avec d'importantes recherches sur de nouveaux matériaux et bien sûr continuer la recherche permanente de réduction du volume de ces emballages.

Enfin c'est tout le cycle de la relation avec nos clients qui sera étudié pour voir jusqu'où ils sont prêts à s'impliquer dans le tri sélectif qu'il faudra faire en restaurant pour réussir ce projet.

 

Les travaux déjà menés, montrent que ces évolutions nous conduiront sans doute à devoir nous interroger sur le lancement du tri sélectif en restaurant, afin d'augmenter le volume des déchets à retraiter, et surtout récupérer des déchets de repas, qui améliorent beaucoup le rendement énergétique des process sur lesquels nous travaillons actuellement.

 

S'il fallait trier en restaurant, dites-moi ce que vous en pensez. Seriez vous prêts, en tant que client, à trier votre plateau dans un espace du restaurant prévu à cet effet ? Il s'agirait de trier les liquides, les gobelets, les emballages et les restes de repas qui peuvent toujours subsister sur un plateau.

 

 

Commentaires (31) | Ajouter un commentaire |