Consommation responsable : une enquête sur l’évolution des sensibilités des Français

Posté par Delphine SMAGGHE, le 04/04/2012
Catégorie : Communication , Développement durable
Tags : consommation responsable, enquête, français, évolution

À l’occasion de la Semaine du développement durable, qui a lieu cette semaine, les résultats d’une enquête sur l’évolution des sensibilités et attentes des français en matière de développement durable et de consommation responsable ont été présentés. Elle a été réalisée comme chaque année par Ethicity, un cabinet de conseil en développement durable et marketing responsable, avec le soutien de l’ADEME.

Il en ressort notamment que la crise économique devrait être une occasion de revoir nos modes de vie et de consommation pour 88% des personnes interrogées (soit un panel représentatif de la société française de 4055 individus âgés de 15 à 74 ans).

La perception de l’impact positif que peut jouer notre façon de consommer en matière sociale, économique et environnementale semble augmenter, toujours selon cette enquête. L’origine et le lieu de fabrication sont des informations davantage attendues. La préoccupation environnementale reste forte. Pour 60% des français le respect de l’environnement et la qualité sociale de production sont compatibles avec une recherche de profit.

Pour télécharger la synthèse de l’enquête, c’est ici.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les Français et l’environnement : des bonnes intentions aux bonnes pratiques

Posté par Delphine SMAGGHE, le 06/09/2011
Catégorie : Autre
Tags : études, comportements, crédoc, analyse, français, environnement

Les Français sont de plus en plus sensibles aux sujets environnementaux. C’est ce que révélaient les baromètres réalisés par l’ADEME en 2010 (voir ici mon billet de mai 2011 à ce sujet).

Mais traduisent-ils en actes leur désir de mieux protéger la planète ? La réponse est oui, si l’on en croit l’analyse du Crédoc dans sa lettre « Consommation et modes de vie » datée d'août 2011. Le document présente des extraits d’un rapport intitulé « Les Français avancent à grands pas sur la longue route écologique », qui s’appuie sur la collecte de nombreuses données et a permis d’identifier les changements de comportement de nos concitoyens depuis une vingtaine d’années.

« Si, dans certains domaines tels que le logement et le chauffage, les progrès se font attendre, l’étude met à jour des changements significatifs. Deux personnes sur trois cherchent aujourd’hui à économiser l’eau du robinet contre 52 % en 1995 ; il y a quinze ans, la motivation était surtout financière alors qu’aujourd’hui, le désir de préserver cette ressource naturelle prédomine. La place de l’automobile semble remise en question, notamment auprès des nouvelles générations : seuls 59 % des 18-25 ans disposent aujourd’hui d’une voiture contre 74 % au début des années 1980. Enfin, la consommation de produits bio touche désormais les catégories les plus modestes, alors qu’elle était réservée auparavant aux plus aisés. »

Les Français ont donc manifestement changé leurs habitudes, même si « la route est encore longue », notamment dans le domaine des transports et du chauffage des logements. Cette recherche montre aussi que la sensibilisation écologique est un important levier pour faire évoluer les modes de vie. Le Crédoc souligne que les progrès, s’ils sont encore insuffisants pour faire face aux enjeux environnementaux, ne doivent pas être minimisés. « Les ménages ne peuvent à eux seuls réaliser qu’une partie du chemin. L’accompagnement des pouvoirs publics et l’implication des entreprises sont également nécessaires. »

Pour consulter la lettre du Crédoc, c’est ici.


Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les Français et l’environnement en 2010

Posté par Delphine SMAGGHE, le 09/05/2011
Catégorie : Développement durable
Tags : ademe, étude, perception, environnement, français

Je viens de lire le bilan des quatre enquêtes réalisées en 2010 pour l’ADEME dans le cadre de son observatoire annuel des pratiques et de l’opinion des Français sur les questions environnementales. La perception de ces questions a inévitablement été affectée par le contexte économique et politique de ces deux dernières années : une crise financière d’une exceptionnelle gravité, l’échec des négociations de Copenhague, l’émergence des « climato-sceptiques »...

Un tel contexte pourrait faire craindre un repli des Français sur les valeurs économiques au détriment des valeurs environnementales. Et pourtant... Si le chômage est toujours, et de loin, le problème le plus important pour nos concitoyens, la pollution, bien qu’elle soit encore en recul cette année, reste leur second sujet de préoccupation devant les questions d’inégalités sociales ou de retraites. Je retiens ici quelques éléments qui concernent plus particulièrement notre stratégie développement durable.

Les éléments encourageants :

- Le concept de développement durable s’ancre progressivement dans les esprits. L’expression fait chaque année davantage sens auprès du grand public.
- Le principe d’une action publique spécifique en faveur du développement durable est majoritairement soutenu.
- Les énergies renouvelables et leurs bénéfices environnementaux bénéficient d’une excellente image, avec une dominance quasi absolue du solaire.

Les éléments plus inquiétants

- La proportion de personnes qui estiment que le réchauffement de l'atmosphère dû à l'effet de serre est « une certitude pour les scientifiques » a atteint son niveau le plus bas depuis que l’enquête existe.
- Le doute sur l’information délivrée sur les produits respectueux de l’environnement augmente (fondement scientifique, clarté, soupçons de « green washing de la part de certaines entreprises...).

Certaines convictions sont donc bousculées, mais le capital de confiance et de sympathie dont jouit le développement durable reste important, même s’il diminue par endroits... Et surtout, les pratiques favorables à l’environnement, acquises au fil des années, résistent à la crise, que ce soit pour la gestion des déchets ou de l’énergie. Les bons gestes s’affirment et s’inscrivent dans le quotidien. La question économique reste le meilleur levier pour consommer de façon plus respectueuse de l’environnement. Les comportements économes sont aussi une réponse à la crise...

Vous trouverez tous les détails de l’analyse de ces baromètres dans le numéro 28 « Stratégies et études » du dispositif d’information de l’ADEME « L’ADEME et vous ».

Le site propose aussi un magazine mensuel et un fil d’actualités. Avis aux amateurs !

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |