Inauguration d’une nouvelle ferme de référence ouverte au public

Posté par Delphine SMAGGHE, le 14/06/2012
Catégorie : Communication , Filières Qualité , Stratégie environnementale
Tags : agroécologie, pratiques agronomiques, fermes de référence, agriculture, filières, expérimentations

agroécologie,pratiques agronomiques,fermes de référence,agriculture,filières,expérimentations

Je vous ai parlé en octobre dernier de l’inauguration de la première ferme de référence, près d’Arras, dédiée à la pomme de terre. Le 30 mai, la seconde ferme de référence a été inaugurée à son tour, cette fois-ci sur la filière blé.

Il s’agit de la ferme de Christophe Guerton, dans le Loiret. Une partie de l’exploitation est située dans la zone Natura 2000 de la vallée de l’Essonne et des vallons voisins. Cette ferme familiale produit entre autre du blé de force (le tiers de sa production) pour la filière McDonald’s France.

Sous un beau soleil, les invités (équipes de McDonald’s France et franchisés) ont suivi le parcours de visite, jalonné de panneaux explicatifs sur la culture du blé de force, le local de stockage des produits phytosanitaires, le matériel, la zone de tri des déchets, le stockage après récolte et la transformation (du blé aux petits pains). Des représentants des différents acteurs de la filière sont intervenus : la coopérative de Boisseaux, les Grands Moulins de Paris et East Balt France, notre fournisseur de petits pains.

Plusieurs pratiques destinées à préserver la biodiversité sont en test dans cette ferme comme la plantation d’essences locales rares (alisier ou cormier par exemple) ou l’installation de nichoirs à abeilles. Pour ce qui est des pratiques sur la culture du blé de force, on expérimente ici l’apport localisé d’engrais phosphaté et des inter-cultures destinées à limiter l’érosion et piéger les nitrates. Christophe Guerton nous a aussi expliqué ce qui est mis en place depuis plusieurs années pour limiter l’utilisation des produits phytosanitaires en s’appuyant sur des outils d’aide à la décision qui permettent de savoir s’il faut traiter, comment et quand... Et également pour réduire les consommations d’énergie liées au matériel utilisé, pour trier les déchets et limiter les risques de pollution de l’eau au moment du remplissage et du rinçage des pulvérisateurs.

La ferme de Christophe Guerton, comme celle de Ghislain Leprince (pommes de terre) s’ouvrira petit-à-petit au public. Nous travaillons actuellement sur un programme annuel de visites qui s’adressera à la fois au public interne et au public externe de McDonald’s et permettra d’accueillir progressivement de plus en plus de visiteurs.

Depuis 2010, notre stratégie agroécologique se décline en programmes d’actions sur chacune de nos 5 principales filières d’approvisionnement. Un réseau de fermes de référence réparties sur différents bassins d’approvisionnement a été mis en place. Des agriculteurs et éleveurs volontaires y expérimentent actuellement plus de 50 pratiques environnementales innovantes. Ces pratiques sont mesurées et évaluées grâce à des indicateurs agro-environnementaux et des indicateurs économiques. Les plus efficaces seront progressivement proposées aux autres producteurs. Pour faire découvrir la démarche, nous avons choisi d’ouvrir au public une ferme de référence dans chaque filière.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Que retenir du Salon de l'Agriculture 2011 ?

Posté par Delphine SMAGGHE, le 21/03/2011
Catégorie : Communication , Filières Qualité
Tags : salon de l'agriculture, fermes de référence, responsabilité

Comme chaque année le salon a été un moment particulier d'échanges avec nos fournisseurs et nos parties prenantes. De quoi avons-nous parlé ?

DE NOTRE STRATEGIE AGRO-ECOLOGIQUE

Avec les agriculteurs, les éleveurs, les conseillers du ministère et les organisations professionnelles... De nombreux sujets ont été abordés : la volatilité des prix des matières premières, les bénéfices de notre politique de contractualisation, l'organisation et le fonctionnement de notre réseau de fermes de référence...

Avec les associations de protection de l'environnement et les chercheurs , nous avons discuté des pratiques agricoles que nous souhaitons tester puis mettre en œuvre dans nos filières pour réduire notre empreinte environnementale globale et améliorer le bien-être animal.

D’ENVIRONNEMENT

Autour des actions mises en place en restaurant pour réduire les consommations d'eau, d'énergie, gérer les déchets. Le programme emballages abandonnés et le partenariat entre franchisés et collectivités dans les territoires étaient à l’honneur. Nous avons accueilli sur le stand plusieurs de nos franchisés, leurs équipes et les élus des collectivités territoriales.

DE TOUT !

Le salon est aussi surtout un lieu de rencontres avec nos clients et les consommateurs, un moment opportun pour aborder tous les sujets qui les intéressent et toutes les questions qu'ils se posent sur nos filières d'approvisionnement.

Toutes ces rencontres sont très enrichissantes. Elles nous donnent à entendre et à écouter : attentes, encouragements et critiques ! Elles nous permettent d'identifier les points d'amélioration possible. C'est cela aussi qui nous donne envie de nous dépasser et de faire en sorte qu'une entreprise comme la nôtre aille plus loin sur tous ses champs de responsabilité.

Merci à tous les visiteurs du salon mais aussi à toutes nos équipes et aux fournisseurs qui ont répondu présents pendant 10 jours !

 

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire |