Conférence environnementale : on attend la suite !

Posté par Delphine SMAGGHE, le 19/09/2012
Catégorie : Autre , Développement durable
Tags : conférence environnementale, transition énergétique, biodiversité

Dans l’ensemble, le discours d’ouverture du président de la République a surpris par son ambition et (un peu) rassuré les ONG et les écologistes : fermeture de la centrale de Fessenheim fin 2016, rejet de sept permis d’extraction de gaz de schiste, utilisation des fonds de la Banque publique d’investissement pour financer la transition écologique de l’économie, création d'une Agence nationale de la biodiversité... Les mesures immédiates annoncées en clôture par le Premier ministre, même si elles laissent certaines parties prenantes sur leur faim, sont considérées comme encourageantes... Par ailleurs, les tables rondes qui ont réuni près de 300 participants en quelques heures n’ont pas favorisé les échanges. Bref, une étape est franchie mais il reste de nombreuses attentes sur la suite à donner et des inquiétudes, notamment sur le financement de cette transition écologique. Une feuille de route plus précise doit être envoyée dans la semaine à l’ensemble des ministres.

La transition énergétique est l’un des grands chantiers ouverts par la conférence. Un « grand débat » s’ouvrira dans les prochaines semaines (sans précision de date), avec au bout un projet de loi sur la transition énergétique qui sera présenté au parlement « avant l’été 2013 ». Des mesures immédiates ont été annoncées en clôture par le Premier ministre : la tarification progressive de l’énergie, le soutien au développement de véhicules sobres, la rénovation thermique du parc immobilier, de nouveaux appels d’offres sur l’éolien en mer et le solaire de grande capacité...

Du côté de la biodiversité, la principale annonce est la création en 2013 de l’agence nationale, très attendue des ONG. Le gouvernement souhaite mettre un frein à l’artificialisation des sols, ce qui devrait être précisé dans un prochain projet de loi. L’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes reste tout de même une pierre dans son jardin... On peut noter aussi le maintien du moratoire sur la mise en culture des OGM. Une « pause » est prévue dans le développement des agrocarburants pour contrer la hausse des prix agricoles.

Petite synthèse de ces mesures (et de quelques oublis) dans cet article de Terra Eco.

Et aussi sur Le Monde Planète.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Conférence environnementale : un nouvel élan ?

Posté par Delphine SMAGGHE, le 13/09/2012
Catégorie : Autre , Développement durable , Energie
Tags : conférence environnementale, ong, grenelle, transition énergétique, biodiversité, écologie, fiscalité écologique, gouvernance

Cinq ans après le démarrage du Grenelle, la « conférence environnementale pour la transition écologique » sera ouverte vendredi 14 septembre au matin par le président de la République et conclue le 15 après-midi par le Premier ministre. À la différence du Grenelle, six collèges de participants, et non pas cinq, seront autour de la table : État, collectivités locales, ONG, employeurs, salariés, auxquels s’ajoutent les parlementaires. Les participants discuteront autour de cinq tables rondes : transition énergétique, reconquête de la biodiversité, risques sanitaires environnementaux, fiscalité écologique et gouvernance environnementale.

Le bilan du Grenelle ? Pas vraiment enthousiasmant...

Un rapport commandé par Delphine Batho, ministre de l’écologie, dresse un bilan plutôt mitigé l'état écologique de la France depuis le lancement du Grenelle de l'environnement en 2007, sur une trentaine d’indicateurs. En résumé, il y a du bon et du moins bon, mais on est encore loin des ambitions premières.

Du côté des résultats encourageants, les Français prennent plus souvent le bus et le train et la part des transports en commun dans les déplacements des voyageurs a augmenté depuis 2006. On enregistre un léger mieux dans la consommation d’énergie des logements (mais loin de l’objectif initial.) Les ménages rejettent toujours moins de déchets et les trient de plus en plus, et sur ce plan les objectifs du Grenelle seront tenus avant l'heure.

Le moins bon, maintenant, voire pas bon du tout : la division par quatre des gaz à effet de serre dans les transports d’ici 2020 est plus que compromise. Les émissions sont reparties à la hausse après un creux en 2009 pour cause de crise économique. Le volume d'énergie consommée en France pour se chauffer a diminué, mais pas suffisamment, et la part des ressources renouvelables dans le bouquet énergétique progresse trop lentement. L'usage des pesticides augmente et le niveau d'artificialisation des sols, lié notamment à l'étalement urbain, dépasse le seuil fixé...

Sur le rapport, plus d’information sur Le Monde Planète et Les Echos.fr

Les ONG abordent cette conférence dans un esprit constructif, bien qu’elles aient manifesté tout d’abord un enthousiasme plutôt tiède. Elles s’opposent, d’une manière générale, à l’argument de la crise économique pour retarder des mesures jugées essentielles et urgentes, notamment sur les thèmes sensibles comme la transition énergétique et la biodiversité. Elles insistent sur les moyens qui ont manifestement fait défaut pour réaliser les objectifs du Grenelle. Greenpeace, après avoir exposé les raisons de ses réticences dans une série de billets, a pris la décision de « jouer le jeu de la concertation ». La conférence environnementale doit d'abord servir à fixer une méthode et à tracer une feuille de route pour les cinq ans à venir. Souhaitons que l’ouverture et la transparence attendue soit au rendez-vous...

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Gaz de schiste : des débats qui refont surface

Posté par Delphine SMAGGHE, le 03/09/2012
Catégorie : Développement durable , Eau , Energie
Tags : gaz de schiste, fracturation hydraulique, non conventionnel, conférence environnementale

Pour se remettre en train et entamer la rentrée du blog, je vous propose un sujet qui alimentera certainement l’actualité environnementale des prochaines semaines.

Les gaz de schiste et la fracturation hydraulique ont causé quelques remous et polémiques durant l’été. En voici un résumé sur 20 Minutes Planète. La sécheresse qui sévit dans plus de la moitié des États-Unis a mis en avant un autre problème de taille : la technique de la fracturation hydraulique nécessite énormément d’eau, comme le souligne cet article de Novethic.

Ils vont revenir à l’agenda de la rentrée. D’une part le sujet sera à l'ordre du jour de la conférence environnementale organisée par le gouvernement les 14 et 15 septembre qui réunira ONG environnementales, confédérations syndicales, organisations patronales, élus locaux et parlementaires. La conférence, entre autres, arrêtera la méthode du grand débat national sur la transition énergétique.

D’autre part, une journée mondiale contre la fracturation hydraulique est prévue le 22 septembre à l'appel des collectifs de nombreux pays ayant participé au Sommet des peuples de Rio + 20 en juin dernier. Deux rassemblements sont prévus en France, à St Christol lez Alès (30) pour le sud et Tournan-en-Brie (77) pour le nord.

Pour vous remettre en mémoire ce qu’est la fracturation hydraulique, vous pouvez aussi voir ou revoir cette animation sur le site Owni.

A lire aussi sur le site de Terra Eco : Gaz schiste, petit manuel à l'usage des lobbyistes

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |