Programme emballages abandonnés : plus de 1 200 communes impliquées

Posté par Delphine SMAGGHE, le 14/02/2012
Catégorie : Déchets , Emballages
Tags : emballages, abandonnés, pea, charte, programme, lutte, ramassage, collecte, éco-équipiers, collectivités locales, partenariats

Je vous propose, comme je le fais régulièrement, un état des lieux de notre Programme emballages abandonnés, mis en place depuis 3 ans. Le point de départ est une charte nationale signée entre l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide). Elle constitue un cadre national à la mise en place de solutions techniques au problème des emballages abandonnés sur la voie publique. Cette charte est déclinée en partenariats locaux et signée avec les villes ou les communautés d’agglomérations.
Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la signature d’une convention locale est l’aboutissement d’un processus assez long (plusieurs mois), elle officialise les décisions communes et les actions déjà mises en place.
Tout commence généralement par un premier rendez-vous entre le franchisé et son élu. L’objectif est de définir un accord de principe sur la mise en œuvre du programme. D’abord un diagnostic croisé : on repère les endroits où les déchets sont régulièrement abandonnés et on fait le point sur les circuits de collectes existants. On examine ensuite la meilleure façon de coordonner les circuits et la fréquence de ramassage entre les équipes McDonald’s et celles des collectivités. Les réunions de travail impliquent bien souvent plusieurs services des collectivités (services techniques, voirie, propreté, espaces verts…). Sur le terrain, on réfléchit aux solutions adaptées: le nombre et la taille des poubelles, les lieux d’implantation les plus judicieux. Enfin, le service communication de la ville examine les meilleures stratégies en matière de sensibilisation.
Autre point important : les chartes, en cours ou signées, ne concernent pas uniquement les villes d’implantation des restaurants. Elles couvrent également les communes limitrophes ou encore des communautés d’agglomérations qui ont mutualisé la question des déchets. Voilà pourquoi les 75 chartes signées et les 211 partenariats en cours concernent au total 1 217 communes.

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire |

Plus de 1000 communes impliquées dans le Programme emballages abandonnés

Posté par Delphine SMAGGHE, le 29/09/2011
Catégorie : Emballages
Tags : déchets, abondonnés, ramassage, collecte, rues, lutte, programme

Comme je l’avais fait en mai dernier, je vous propose un état des lieux de notre plan de lutte contre les emballages abandonnés sur la voie publique. Je rappelle qu’il s’agit de partenariats locaux entre nos franchisés et les communes, qui se concrétisent par la signature d’une charte. Celle-ci est la déclinaison d’une charte nationale signée en 2008 entre l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide).

60 chartes locales signées

Ces chartes permettent de mettre en place et de coordonner des tournées de collecte dans les rues, sur les parkings, dans les jardins publics... Les EcoÉquipiers, mis à disposition par nos restaurants, ramassent les sacs, gobelets, bouteilles et autres canettes qui traînent à terre. Ils le font en complément des circuits et des horaires des services municipaux. Et ils ne ramassent pas exclusivement les emballages « étiquetés » McDonald’s, faut-il le préciser !
Deux exemples récents : à Sigean (Aude), où la signature de la convention a été précédée d’une balade « nettoyage » avec les enfants d’un centre aéré, et avec la communauté urbaine du Grand Toulouse.

193 partenariats en cours

La signature de la charte marque la fin d’un processus de mise en place. Il faut d’abord mettre au point, en commun, les moyens d’action, les circuits d’intervention, la complémentarité des tournées... Tout commence donc par des partenariats.

1023 communes impliquées

Les chartes, en cours ou signées, ne concernent pas uniquement les villes d’implantation des restaurants. Elles couvrent également les communes limitrophes ou encore des communautés d’agglomérations qui ont mutualisé la question des déchets. Voilà pourquoi les 153 partenariats concernent au total plus de 1000 communes.

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire |

Le plan déchets : agir à tous les niveaux

Posté par Delphine SMAGGHE, le 09/09/2011
Catégorie : Déchets , Stratégie environnementale
Tags : déchets, tri, valorisation, recyclage, collecte, emballages abandonnés

Le problème des déchets revient fréquemment dans vos commentaires et j’ai déjà eu l’occasion de dire que cette préoccupation est tout à fait légitime. Nous considérons que cette question est incontournable du point de vue de notre impact environnemental, et nous y travaillons depuis longtemps. Pour réduire cet impact, nous sommes convaincus qu’il est important d’intervenir sur toute la filière des déchets, depuis leur conception en amont jusqu’à leur valorisation en fin de vie. C’est sur cette logique que nous avons construit notre plan déchets. Je vous en propose ici un tour d’horizon. Vous me pardonnerez, j’espère, si ce billet est un peu plus long que d’habitude, mais il y a beaucoup de choses à dire !

Optimisation à la source

Pour réduire le nombre, la taille et le volume de nos emballages, nous travaillons en collaboration avec nos fournisseurs sur l’allègement des emballages existants en jouant sur les formes, les densités des matériaux. Ces efforts cumulés année après année font qu’en 2010, le poids moyen des emballages a été réduit de 13%. Depuis 2009, nous avons supprimé les boîtes «Best Of» (emballage volumineux et rigide) pour les menus à emporter et nous avons développé un nouvel accessoire (le croisillon) qui permet de réduire de 20% le poids des emballages classiques utilisés pour la vente à emporter. Côté cuisine et stockage, nous privilégions l’utilisation d’emballages de grande contenance, en optant dès que les solutions existent pour des contenants réutilisables.

Nous cherchons aussi à utiliser au maximum des matériaux d’origine renouvelable : nous avons réduit la part des plastiques de 63% (90% de nos emballages sont en carton et la majorité contient 72% de fibres recyclées).

Collecte des emballages abandonnés sur la voie publique

Nous avons déployé des efforts importants de collecte : dans chaque restaurant, un plan de propreté décrit de façon précise le trajet et la fréquence des ramassages effectués aux alentours immédiats du restaurant. De nombreux restaurants mettent en place un éco-équipier, qui, avec un véhicule propre (tricycle, voiture électrique, triporteur…), se charge d’un ramassage régulier sur un périmètre plus large.

Nous nous sommes engagés avec de nombreuses collectivités dans une démarche de partenariat local (plus d’informations ici). Les restaurants coordonnent les plans de collectes avec les collectivités pour une plus grande complémentarité des trajets et de la fréquence des ramassages.

Valorisation des déchets

Nous avons mis en place le recyclage des cartons utilisés lors de la livraison de nos produits en restaurant dès 2001. Par ailleurs, nous faisons recycler l'ensemble  de nos huiles de friture usagées en biodiesel depuis 2004. Les emballages, qui représentent la grande majorité des déchets d’un restaurant, ne peuvent pas rejoindre les filières classiques de valorisation actuellement en place car elles n’acceptent pas les déchets souillés ou les cartons recouverts d’un film plastique (pour les gobelets). Seule la technique de la méthanisation, encore peu développée en France, pourrait constituer une opportunité pour la valorisation de ce type de déchets. Un test est actuellement en cours en France et nous suivons de très près les résultats qui en découleront.

Dans les restaurants où la collecte sélective des bouteilles et canettes est possible grâce à un partenariat avec les communes, elle a été mise en place. Nous avons aussi  mené un test pour collecter et valoriser les jouets Happy Meal.  Plus d’infos sur le tri sélectif ici

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |

Collecte des jouets Happy Meal : un premier test

Posté par Delphine SMAGGHE, le 19/11/2010
Catégorie : Déchets , Recyclage
Tags : jouets, recyclage, collecte, tri, test

urne HM.png

Entre le 27 septembre et le 7 novembre derniers, des bornes de collecte des jouets Happy Meal ont été placées dans 20 restaurants (Ile-de-France et région toulousaine). L'objectif de cette opération est d'inviter les familles à ramener les jouets usagés et les piles, et expliquer le devenir des jouets et des matériaux qui les composent.

Nasser Khaghani, le franchisé du restaurant-test parisien, précise qu'au début de l'opération les clients ont trouvé cela étrange qu'on leur demande de récupérer des jouets aussi petits pour les mettre dans l'une des trois urnes mises à leur disposition. Mais comme les équipiers ont régulièrement informé les clients sur les objectifs de cette opération, les urnes se sont remplies un peu plus vite.

Nous avons choisi en parallèle de réaliser une étude pour connaître le ressenti des clients ainsi que celui des équipiers McDonald's. Car, au-delà des solutions techniques (urnes de collecte, filière de valorisation, etc.), il est essentiel de savoir si les familles joueront bien le jeu de la collecte. En effet, aucune filière de recyclage des jouets ne pourra être viable pour quelques kilogrammes de jouets collectés.

Les résultats de la quantité de jouets collectée et de l'étude de perception sont en cours d'analyse et devraient être disponibles dans le courant du mois de décembre. Je vous ferai donc un retour plus détaillé, en espérant que l'opération a été un succès. Et si le test est concluant, la collecte des jouets pourra être répliquée à l'ensemble des restaurants en 2011. A suivre donc...

Commentaires (5) | Ajouter un commentaire |