Programme Emballages Abandonnés : 91 conventions locales signées

Posté par Delphine SMAGGHE, le 01/08/2012
Catégorie : Déchets , Emballages , Stratégie environnementale
Tags : plan emballages abandonnés, déchets, partenariats, communes, collectivités locales, chartes, signatures, écoéquipiers, ramassage

Je fais un point régulier dans ce blog sur les partenariats avec les communes ou les communautés d’agglomération autour du problème des emballages abandonnés, parce qu'il me semble important de rappeler que le processus entrepris depuis 4 ans se poursuit patiemment et sûrement. En mai 2011, je saluais la signature de la 45éme charte : nous avons donc doublé le nombre de signatures en un an...

Cette charte est la déclinaison locale de celle, nationale, que nous avons signée en 2008 avec l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide). Je rappelle aussi que la signature d’une convention locale est plutôt une conclusion qu’un commencement : elle officialise un travail de mise en place qui peut être assez long. En d’autres termes, si nous avons 91 chartes signées, 369 communes ont au moins un restaurant McDonald’s impliqué dans partenariat en cours.

Il s’agit de mettre en place des moyens complémentaires entre les villes et les restaurants. Les circuits et la fréquence des ramassages sont coordonnés entre nos ÉcoÉquipiers et les services municipaux. On se préoccupe aussi de sensibilisation, et certains restaurants sont très actifs en la matière, toujours en collaboration avec les communes.

Une particularité parmi les dernières signatures : le partenariat est en place avant même que le restaurant soit ouvert ! C’est le cas pour le restaurant de Dourdan (Essonne) qui ouvrira en septembre. À Chavanay (Loire), la charte a été signée entre le franchisé et le Maire une semaine avant l’ouverture, début juillet. Et à Muret (Haute-Garonne) la signature a eu lieu... le soir de l’inauguration.

La liste des conventions signées : Abbeville, Aimargues, Albert, Arès, Audincourt, Autun, Balaruc le Vieux, Beaugency, Bernay, Biganos, Bouaye, Callian, Château Thierry, Chatillon en Michaille, Chavannay, Chinon, Cholet, Clermont de l'oise, Coignières, Conflans en Jarnisy, Cormontreuil, Croix, Denain, Dijon, Dives sur Mer, Echirolles, Epernay, Erstein, Ferrieres en Bray, Forbach, Freyming, Grau du Roi, Itteville, La Destrousse, Landivisau, Langres, Laon, Le Bouscat, Les Angles, Liffré, Limay, Limoges Métropole, Limoux, Lisieux, Loches, Lons le Saunier, Ludres, Lyon 2, CU Grand Lyon, Malemort, Mantes la jolie, Marseille Provence Métropole, Mazères-Lezon, Menton, Mers les Bains, Montataire, Montceau les Mines, Montdidier, Montussan, Muret, Nanteuil les Meaux, Neydens, Noisy Le Grand, Paris (6ème ,14ème, 15ème, 16ème, 18ème et 19ème arrondissements), CA Pau Pyrénées, Podensac, Pont à Mousson, Pont Audemer, Rennes, Romorantin, Rosny-sous-Bois, Saint Amand Montrond, Saint Etienne Les Remiremont, Saint Quentin, Saint Vincent de Tyrosse, Sainte maxime, Sareguemines, Sarrebourg, Sigean, Tavers, Tignieu, Toulouse CU, Touques, Trignac, Valence, Vineuil

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |

Programme emballages abandonnés : la 45ème charte locale est signée !

Posté par Delphine SMAGGHE, le 27/05/2011
Catégorie : Emballages
Tags : emballages, abandonnés, chartes, sinature, partenariats, communes, villes

emballages, abandonnés, chartes, sinature, partenariats, communes, villes

Je voulais vous donner des nouvelles fraiches de notre plan de lutte contre l’abandon des emballages sur la voie publique, et plus particulièrement de l’avancement des partenariats locaux entre nos franchisés et les communes. Comme le savent sans doute certains lecteurs de ce blog, nous avons signé une charte nationale avec l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide). Elle constitue un cadre national à la mise en place de solutions techniques à ce problème, plus complexe qu’il n’y parait. Cette charte est déclinée localement en partenariats et signée avec les villes ou les communautés d’agglomérations.

De quoi s’agit-il ? De mettre en place des moyens complémentaires entre les villes et les restaurants. Les missions doivent-être clairement définies et chacun a son périmètre de responsabilités. Nos ÉcoÉquipiers, par exemple, qui se chargent du ramassage, ne sont pas là pour se substituer aux cantonniers ou aux services de voierie. Les circuits et la fréquence des ramassages sont coordonnés. Concrètement, le partenariat local se met d’abord en place. Le plan d’action est élaboré en commun, les actions sont engagées, et la signature de la charte locale n’intervient que lorsque le partenariat est effectif. C’est donc une entreprise de longue haleine, un travail de fourmi en quelque sorte !

Où en sommes-nous ? La 45ème charte locale vient d’être signée à Autun (Saône-et-Loire). Ce qui représente 114 communes, parce que la charte ne se limite pas aux communes où sont implantés les restaurants, elle couvre aussi les communes limitrophes ou encore des communautés d’agglomérations qui ont mutualisé la question des déchets. À cela il faut ajouter 116 partenariats en cours pour 700 communes. Aujourd’hui 814 communes sont concernées par ces partenariats.

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |