La semaine européenne de réduction des déchets, édition 2012

Posté par Delphine SMAGGHE, le 16/11/2012
Catégorie : Déchets , Emballages
Tags : semaine, réduction, déchets, ademe, européenne

Affiche_serd2012.jpg

La quatrième édition de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets commence demain, 17 novembre et se termine le 25. C’est un évènement coordonné en France par l’ADEME qui a pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre à la nécessité de réduire la quantité de déchets produite et de donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison, au bureau ou à l’école, en faisant ses achats ou même en bricolant. Tout le monde peut agir : administrations, collectivités, associations, entreprises, scolaires et grand public. L'édition 2012 met en avant la lutte contre le gaspillage alimentaire, la réparation et le réemploi, la réduction du suremballage et du papier.

De nombreuses animations vous attendent un peu partout en France. Vous pouvez télécharger ici le programme, il se passera forcément quelque chose près de chez vous...

À cette occasion, le ministère du Développement durable et l'ADEME relancent la campagne sur la réduction des déchets en novembre et en décembre, avec cinq spots TV et radio diffusés pour mobiliser le grand public. Ces messages sont relayés sur Internet.

 

Depuis 2009, la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD) a permis de mettre en œuvre plus de 14 000 actions sur la thématique des déchets. De 2 672 actions en 2009, le compteur est passé à 7 035 en 2011, soit une augmentation du nombre d’actions de plus de 160% sur 3 ans. Comme chaque année, les cinq actions les plus emblématiques de la SERD 2011 ont été récompensées lors de la cérémonie finale qui s’est déroulée le 19 juin 2012 à Paris devant près de 450 personnes.

 


La vidéo du bilan de la SERD 2011 en France

 Notre plan déchets regroupe l’ensemble des actions que nous menons, de la conception à la valorisation, sans oublier le problème de l’abandon des emballages aux alentours des restaurants. Chaque voie possible de progrès est testée avant d’être déployée. Ce plan s’articule autour de 3 axes principaux :
- Éco-conception des emballages : réduction du nombre, du poids et du volume des emballages, sélection de matière d’origine renouvelable, évolution du plastique vers le carton...
- Gestion des emballages abandonnés sur la voie publique en partenariat avec les collectivités et les acteurs locaux : Programme Emballages Abandonnés (PEA).
- Valorisation en fin de vie des déchets : cartons, emballages, huiles de friture, déchets organiques...

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |

Comment vivrons-nous dans nos villes en 2050 ?

Posté par Delphine SMAGGHE, le 13/11/2012
Catégorie : Développement durable
Tags : villes durables, terraeco, ademe, hors série, 2050, demain, urbanisme

TerraEcoHSVilles2050.pngDe plus en plus de citadins, de moins en moins de ruraux... Plus de la moitié de l’humanité est aujourd’hui urbaine. En 2050, ce seront les deux tiers des 9,3 milliards d’habitants de la terre qui vivront en ville. Alors, à quoi ressembleront les villes de demain ? Loin des images de science fiction avec voitures volant au milieu des gratte-ciel, le magazine Terra Eco a voulu apporter une réponse à cette question dans un hors série réalisé en partenariat avec l’ADEME.

Comment réinventer la ville pour la rendre plus viable et plus vivable ? Comment mettre fin au modèle unique de la ville et privilégier des modèles qui s’intègrent plus harmonieusement dans leur environnement ? Comment adapter nos territoires en fonction des évolutions démographiques, sociales, culturelles ?

La voie n’est pas tracée d’avance, mais des expérimentations émergent un peu partout en France et aillleurs. Nantes, capitale verte européenne, Loos-en-Gohelle où un bassin minier martyrisé est converti en laboratoire du développement durable, des immeubles modulables en bois et pisé à Grenoble, Poitiers qui décale les horaires de fac et de bureau pour éviter les embouteillages, une ferme posée sur les toits à Montréal, un chantier titanesque à Mexico pour remettre la ville au vert... Vous pourrez, en lisant ces pages, voyager dans l'espace et dans le temps, pour découvrir des exemples concrets de projets, à travers l’urbanisme, l’architecture, les nouvelles technologies ou la consommation.

Pour télécharger le hors-série de Terra Eco (octobre-novembre 2012)

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les Français et l’environnement en 2010

Posté par Delphine SMAGGHE, le 09/05/2011
Catégorie : Développement durable
Tags : ademe, étude, perception, environnement, français

Je viens de lire le bilan des quatre enquêtes réalisées en 2010 pour l’ADEME dans le cadre de son observatoire annuel des pratiques et de l’opinion des Français sur les questions environnementales. La perception de ces questions a inévitablement été affectée par le contexte économique et politique de ces deux dernières années : une crise financière d’une exceptionnelle gravité, l’échec des négociations de Copenhague, l’émergence des « climato-sceptiques »...

Un tel contexte pourrait faire craindre un repli des Français sur les valeurs économiques au détriment des valeurs environnementales. Et pourtant... Si le chômage est toujours, et de loin, le problème le plus important pour nos concitoyens, la pollution, bien qu’elle soit encore en recul cette année, reste leur second sujet de préoccupation devant les questions d’inégalités sociales ou de retraites. Je retiens ici quelques éléments qui concernent plus particulièrement notre stratégie développement durable.

Les éléments encourageants :

- Le concept de développement durable s’ancre progressivement dans les esprits. L’expression fait chaque année davantage sens auprès du grand public.
- Le principe d’une action publique spécifique en faveur du développement durable est majoritairement soutenu.
- Les énergies renouvelables et leurs bénéfices environnementaux bénéficient d’une excellente image, avec une dominance quasi absolue du solaire.

Les éléments plus inquiétants

- La proportion de personnes qui estiment que le réchauffement de l'atmosphère dû à l'effet de serre est « une certitude pour les scientifiques » a atteint son niveau le plus bas depuis que l’enquête existe.
- Le doute sur l’information délivrée sur les produits respectueux de l’environnement augmente (fondement scientifique, clarté, soupçons de « green washing de la part de certaines entreprises...).

Certaines convictions sont donc bousculées, mais le capital de confiance et de sympathie dont jouit le développement durable reste important, même s’il diminue par endroits... Et surtout, les pratiques favorables à l’environnement, acquises au fil des années, résistent à la crise, que ce soit pour la gestion des déchets ou de l’énergie. Les bons gestes s’affirment et s’inscrivent dans le quotidien. La question économique reste le meilleur levier pour consommer de façon plus respectueuse de l’environnement. Les comportements économes sont aussi une réponse à la crise...

Vous trouverez tous les détails de l’analyse de ces baromètres dans le numéro 28 « Stratégies et études » du dispositif d’information de l’ADEME « L’ADEME et vous ».

Le site propose aussi un magazine mensuel et un fil d’actualités. Avis aux amateurs !

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

La réduction des déchets, c'est toute l'année !

Posté par Delphine SMAGGHE, le 06/12/2010
Catégorie : Déchets , Emballages
Tags : réduction, déchets, croisillon, ademe

Semaine-europeenne-de-la-reduction-des-dechets_large.jpg

La semaine européenne de réduction des déchets s’est achevée la semaine dernière. Comme chaque année, cette semaine a constitué un temps fort de l’action et de la sensibilisation menée en Europe en matière de réduction des déchets.

Le recyclage, le compostage, la méthanisation... sont autant de méthodes de traitement des déchets qui occupent de plus en plus le devant de la scène. Mais qu’en est-il de l’amont ? Avant même de s’occuper du traitement des déchets, quelles initiatives sont mises en place pour en réduire la quantité produite ?

En 2007, lors de la concertation que nous avons menée pour régler le problème des emballages abandonnés dans la nature, nous avons bien compris qu’une réduction des emballages (poids, nombre, volume, etc.) est indispensable avant même d’inciter les clients à agir. Et cela, à la fois par pragmatisme (moins d’emballages, c’est moins de déchets, donc moins de risque d’en retrouver sur la chaussée !) et par souci d’exemplarité (en prenant en compte notre responsabilité dans ce problème, nous montrons aux clients que nous agissons à la base du problème).

Image1.png

C’est pour progresser dans ce sens que nous avons développé le croisillon (plateau compartimenté remplaçant les boîtes Best of et les sachets individuels) et que nous poursuivons nos études (changement des matériaux, réduction des grammages, nouveaux concepts d'emballages, etc.), notamment dans le cadre de projets innovants menés avec des universités (http://www.mcdonalds-environnement.fr/archive/2010/11/05/...).

Et pour me tenir informée des innovations dans ce domaine, je visite régulièrement le site Internet Réduisons vite nos déchets ! http://www.reduisonsnosdechets.fr/ mis en place par l’Ademe pour les collectivités, les entreprises et les citoyens.

 

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire |