Le restaurant McDonald’s de Revel, premier restaurant en France certifié HQE™ Construction

Posté par Delphine SMAGGHE, le 29/06/2012
Catégorie : Construction , Eau , Energie
Tags : hqe, construction, réduction, eau, énergie, biodiversité

C’est une première en France pour un bâtiment du secteur de la restauration : le restaurant McDonald’s de Revel, en Haute-Garonne, a reçu en mai dernier la certification NF Bâtiments Tertiaires-Démarche HQE (Haute qualité environnementale) pour la Construction. Elle est délivrée par Certivea, filiale du Centre scientifique et technique du bâtiment, qui valide ainsi la réduction des impacts environnementaux de l’ensemble du projet en prenant en compte les différentes étapes de la vie du bâtiment et de ses utilisateurs. Le restaurant a donc été conçu selon un cahier des charges particulièrement exigeant, y compris dans le choix des matériaux et des procédés de construction ou la gestion du chantier.

La consommation en eau du bâtiment est réduite de moitié par rapport à un bâtiment standard, grâce à des urinoirs « secs » et des récupérateurs d’eau de pluie (voir mon récent billet sur le sujet).

Côté énergie, les panneaux photovoltaïques installés sur le toit du restaurant couvriront 60% des besoins de l’éclairage, intérieur et extérieur. Les équipements de chauffage et de climatisation des locaux par air pulsé utilisent des pompes à chaleurs hautement performantes. Tout l’éclairage est équipé d’ampoules basse consommation ou de LEDs fonctionnant selon la luminosité extérieure.

Pour préserver la biodiversité, c’est une végétation locale, non invasive, non allergène et accueillante pour la faune qui a été plantée sur les voies, les parkings et les terrasses. Des fossés de réinjection pour les eaux pluviales dans les nappes phréatiques ont été creusés, et aménagés en zones de biodiversité protégée.

La qualité sanitaire de l’air intérieur a fait l’objet d’une attention particulière et un bilan électromagnétique complet a démontré que les normes et recommandations usuelles sont largement respectées.

Cette certification récompense les efforts conjugués du franchisé et de notre  département Construction nationale. C’était un réel défi technique, car il s’agissait de se calquer sur un référentiel « générique » qui n’était pas initialement adapté à notre secteur d’activité. Elle constituera une feuille de route pour nos futurs restaurants.

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire |

Émissions de GES : un compteur pour les restaurants

Posté par Delphine SMAGGHE, le 21/04/2011
Catégorie : Climat , Energie
Tags : énergie, ges, ecoprogress

 

Image1.png

Nous nous sommes engagés à réduire de 60% nos émissions de gaz à effet de serre dans nos restaurants d’ici 2020. C’est un objectif ambitieux qui ne se fera qu’avec le soutien actif de tous nos restaurants. Vous savez que nous nous appuyons pour cela sur le réseau de référents qui sont impliqués dans la mise en place des bonnes pratiques en restaurant. Leur outil de pilotage, le logiciel EcoProgress®, est doté d’un compteur GES personnalisé. Il indique les émissions du mois précédent et propose des graphiques qui permettent de voir la progression. Le calcul se fait à partir de nombreuses de sources consommations : électriques, gaz, déplacement des salariés, livraisons, publicité. Le référent peut ainsi visualiser les leviers sur lesquels il est possible de jouer.

Les actions prioritaires ont été déployées dans chaque restaurant. Elles ont permis d’obtenir des réductions importantes. Les progrès qui restent à réaliser vont nécessiter une connaissance de plus en plus fine des pratiques. Le compteur GES permet de suivre tout cela au plus près.

 

 

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Première édition des R Awards : un doublé pour McDonald’s France

Posté par Delphine SMAGGHE, le 15/04/2011
Catégorie : Communication , Développement durable , Energie
Tags : prix, énergie

club_generation_responsable.jpg

 

Les R Awards, organisés par l’association « Club Génération Responsable® », récompensent les initiatives prises par les enseignes sur différents thèmes liés au Développement durable. Pour la première édition 2010, nous avons fait un doublé dont nous sommes très fiers : nous avons reçu le prix de la meilleure initiative en matière de performance énergétique et le Grand Prix spécial du jury récompensant la meilleure action, toutes catégories confondues. Une grande satisfaction, donc, même si nous sommes conscients qu’il nous reste du chemin à parcourir. Ont aussi été récompensés : Alter Mundi (point de vente responsable), Cartridge World (gestion des déchets), Guy Hoquet (coup de cœur du jury), Kuyichi (achats responsables) et L’Occitane (social RH).

L’efficacité de notre Plan Énergie  a donc séduit le jury. Celui-ci repose, nous en avons déjà parlé, sur trois piliers :

- réduire les consommations d’énergie des restaurants, avec notamment l’animation de notre réseau de mille référents,

- accroître l’efficacité énergétique des équipements,

- faire le choix des énergies renouvelables.

Nous sommes le premier réseau d’entreprises en France à couvrir 100% de ses consommations électriques avec des Certificats Verts. C’est grâce à ce mécanisme que nous encourageons le développement des énergies renouvelables en France.

En tant que vainqueur des R Awards nous avons bénéficié d’un voyage d’études à Tirupur, pôle industriel textile du Sud de l’Inde. C’est ainsi que ma collaboratrice, Sophie Boucher, Responsable des projets Environnement, est partie visiter les installations de l’entreprise suisse Switcher, considérée comme pionnière en termes de responsabilité sociale et écologique dans l’industrie du textile : l’ensemble de la production, les infrastructures modèles, mais aussi les dispensaires, les écoles...

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

En direct de Salon de l'agriculture, J+3

Posté par Delphine SMAGGHE, le 22/02/2011
Catégorie : Autre , Communication , Filières Qualité
Tags : salon de l'agriculture, énergie, méthanisation

 

Après le week-end d'ouverture, ce sont maintenant les rendez-vous institutionnels qui commencent et vont s'échelonner tout au long de la semaine.

Nous avons rencontré aujourd'hui une personne du ministère de l'Agriculture qui est venu nous présenter la synthèse d'un travail de prospective intitulé "Prospective Agriculture Energie 2030" 
(l'agriculture face aux défis énergétiques). 
L'énergie est un enjeu crucial pour l'agriculture à double titre pour les exploitations agricoles : sur les questions d'optimisation des consommations d'énergie et sur le potentiel de production locale d'énergie.
Au cours des concertations que nous avons menés avec nos principales filières agricoles, nous avons notamment travaillé ces questions. 
Et il est intéressant de voir les correspondances qu'il y a entre cette synthèse du ministère et les programmes d'actions que nous avons engagés à la suite des concertations agricoles.
En termes d'orientations stratégiques, nous sommes exactement dans la même dynamique et dans l'anticipation des problématiques énergétiques dans le monde agricole
A titre d'exemple, parmi les 4 objectifs généraux et 13 objectifs opérationnels de la synthèse du ministère, certains d'entre eux sont formalisés à l'identique dans nos programmes d'actions mis en oeuvre depuis d'automne 2010 :
>Réduire la consommation d'énergies fossiles / concevoir et promouvoir des bâtiments et d'équipements agricoles économes en énergie, 
        -> objectif décliné dans la filière poulet 
>Faire de l'agriculture française un secteur moteur dans la production et la consommation d'énergies renouvelables / développer la production et l'autoconsommation d'Enr par les exploitations (notamment la méthanisation) 
        -> objectif  décliné au niveau des filières agricoles + restaurants
 
A demain ! 

 

Voir notre post sur la méthanisation > http://www.mcdonalds-environnement.fr/archive/2008/11/24/...

 

Voir la synthèse complète du ministère >http://agriculture.gouv.fr/prospective-evaluation


 

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Appel à projets : des projets très prometteurs pour 2011 !

Posté par Delphine SMAGGHE, le 05/11/2010
Catégorie : Appel à projets Environnement
Tags : nantes, lille, angers, innovation, construction, design, emballage, énergie

Les 6 et 7 octobre derniers ont eu lieu les 3 réunions de lancement des projets sélectionnés dans le cadre de notre Appel à projets environnementaux 2010. Sophie et Pierre-Maxime, mes collaborateurs au sein du département Environnement, ont rencontré les équipes d’enseignants-chercheurs et d’étudiants en charge des 3 projets que nous avons sélectionnés cette année :

- L’équipe de l’Ecole de design de Nantes Atlantique qui travaille sur la réduction de l’impact environnemental des emballages en se concentrant sur des solutions lavables et réutilisables ;

- L’équipe de l’Ecole des Hautes Etudes d’Ingénieur de Lille dont l’étude porte sur l’amélioration de la performance énergétique des restaurants ;

- Et enfin l’équipe de l’Institut supérieur de la santé et des bioproduits (ISSBA) d’Angers qui a choisi de concevoir une gamme de produits de construction, d’ameublement et de décoration permettant une meilleur gestion de la qualité de l’air à l’intérieur des restaurants.

Ces 3 premières réunions ont été l’occasion de bien intégrer les projets des écoles dans la stratégie environnementale de McDonald’s, de structurer les prochaines étapes du planning et surtout de lancer officiellement le début des études. Les premières rencontres avec les équipes et la nature des projets engagés sont très prometteurs. A suivre !

 

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |

Scénario Negawatt : réduire d'un facteur 4 les émissions de GES d'ici à 2050

Posté par Delphine SMAGGHE, le 22/10/2010
Catégorie : Energie
Tags : négawatt, énergie, émissions, gaz à effet de serre, renouvelable

Je viens de prendre connaissance d'un document prospectif sur les émissions de GES à l'horizon 2050 : le scénario Négawatt pour la France. Présenté à l'occasion d'une conférence organisée par le Réseau Action Climat France à l'Assemblée Nationale le 10 septembre dernier, ce document propose un scénario pour « réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre en Europe aux horizons 2030/2050 ».

Le scénario est intéressant à plusieurs titres :
- D'abord, il s'appuie sur une démarche "énergétique durable" construite par des experts et définie en 3 temps complémentaires : 1/ Sobriété. 2/ Efficacité. 3/ Utilisation des sources renouvelables pour produire l'énergie dont nous avons besoin.
- Ensuite, il expose les économies d'énergies réalisables par types d'usage de l'énergie : électricité, mobilité, chaleur.
- Enfin, il a le mérite de nous donner à voir qu'une réduction de 75% des émissions de GES d'ici à 2050 est possible.

Pour nous aussi, le facteur 4  est un objectif amnbitieux à atteindre d'ici à 2050. Nous nous sommes fixés un "premlier pallier" à atteindre d'ici 2020 : - 60% d'émissions de GES sur le périmètre de nos restaurants.  C'est pourquoi notre stratégie environnementale s'appuie sur trois plans ambitieux. L'un d'entre eux concerne l'énergie et vise à réduire les consommations de nos restaurants. Il est d'ailleurs intéressant de constater que nous travaillons déjà en parallèle sur les 3 temps de la démarche Négawatt :

- nous incitons les équipes à mieux maîtriser les consommations ;

- nous équipons les restaurants d'appareils efficaces ;

- et nous encourageons le développement des énergies renouvelables via l'achat de certificats verts.

Alors que de nombreuses polémiques sont apparues ces derniers mois sur le sujet, cela me conforte dans l'idée que nous allons dans le bon sens et que la lutte contre les changements climatiques est possible sans compromettre le développement économique  d'une activité.

Vous pouvez consulter la présentation sur le site du RAC-France > http://www.rac-f.org/IMG/pdf/3-100910ConfAssNat-YM-Scenario-nW-fin.pdf

Négawatt.png

Source : http://www.negawatt.org/

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire |

Le mix énergétique : la clé pour des énergies renouvelables compétitives

Posté par Delphine SMAGGHE, le 02/08/2010
Catégorie : Energie
Tags : énergie, éolien, grenelle, certificats verts

Eolienne.jpg

Suite au vote de la loi Grenelle 2, je souhaitais m’arrêter deux minutes sur les énergies renouvelables, et plus particulièrement sur l'éolien qui a fait l'objet de nombreuses discussions tout au long de la rédaction de cette loi.

Un objectif a été fixé : 500 mâts à installer chaque année et ce, malgré l'adoption de dispositions contraignantes (classement en Installations Classées pour l’Environnement (ICPE), 5 mâts minimum pour une installation, éloignement à 500 m des habitations). Cet objectif de 500 mâts devrait permettre de renforcer la production d'electricité "verte" et par conséquence l'offre actuelle en certificats verts.

Nous sommes particulièrement attentifs à ce sujet puisque, depuis le 1er janvier 2010, nous avons  choisi de couvrir 100 % de la consommation électrique des restaurants via les certificats verts. Nous avons privilégié un groupement de producteurs offrant un mix énergétique équilibré et faisant appel à différentes ressources (hydroélectricité, biomasse, solaire photovoltaïque, éolien et biogaz). Car pour être "compétitives" par rapport aux ressources non renouvelables, les sources d’origines renouvelables doivent miser sur la complémentarité. Et comme aucune source d’énergie (même renouvelable !) n’est "zéro défaut", se priver d’une d'entre elles (cf les attaques virulentes contre l’éolien) serait contre-productif pour toute la filière énergétique.

Commentaires (9) | Ajouter un commentaire |