Au Salon des Maires pour la troisième année

07/12/2012

Le Salon des Maires et des collectivités locales s’est tenu comme chaque année fin novembre à Paris, porte de Versailles. C’est un carrefour important pour l’ensemble des élus locaux, qui réunit plusieurs centaines d’exposants, dont... McDonald’s, pour la troisième fois. Cette présence surprend, intrigue et en tout état de cause suscite l’intérêt de nombreux visiteurs. Nous pensons qu’elle est justifiée par notre implantation dans plus de 900 communes réparties dans tout l’hexagone, et qu’à ce titre nous nous devons d’entretenir avec les communes des relations privilégiées. C’est ce que font nos franchisés tout au long de l’année, mais le salon est une excellente occasion d’aller à la rencontre des élus, de nouer des contacts, d’initier des projets, de répondre aux questions en toute transparence...

Sur le stand

Le Programme Emballages Abandonnés, dont je vous parle régulièrement dans le blog (ici le dernier billet en date). Aujourd’hui 105 communes ont signé une convention locale, d’autres ont engagé la démarche et au total 370 communes ont au moins un restaurant McDonald’s impliqué dans partenariat en cours. Ce problème des emballages abandonnés reste une forte attente des élus locaux à l’endroit de notre enseigne et nous avons souvent des questions très concrètes et pratiques à ce sujet.

Le programme de rénovation extérieure « Full Image », dont l’enjeu essentiel est un ancrage plus harmonieux dans le paysage urbain ou péri-urbain : nouvelle architecture, matériaux naturels, toitures redessinées, enseignes et éclairages plus discrets, installation de pompes à chaleur aménagement des espaces verts plus adapté aux écosystèmes locaux... Aujourd’hui 900 restaurants ont été rénovés.

Ces deux thèmes ont été l’objet de la moitié des rencontres sur le  stand.

Les tournées sportives pour les enfants ont retenu l’intérêt de l’autre moitié des visiteurs. Chaque été, elles installent dans les villes un véritable village olympique où les enfants de 5 à 12 ans peuvent s’initier gratuitement à différentes disciplines sportives sans notion de compétition. Le salon était l’occasion de rendre compte des tournées 2012, de parler des projets 2013, mais aussi d’évoquer les partenariats que nos franchisés entretiennent avec les associations sportives locales.

Pourquoi les élus viennent-ils nous voir ?

En grande majorité (soit les trois-quarts des rencontres) pour discuter d’un projet concret, qu’il s’agisse des emballages abandonnés ou de sport, et même dans certains cas de l'implantation d'un restaurant sur la commune.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

La semaine européenne de réduction des déchets, édition 2012

16/11/2012

Affiche_serd2012.jpg

La quatrième édition de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets commence demain, 17 novembre et se termine le 25. C’est un évènement coordonné en France par l’ADEME qui a pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre à la nécessité de réduire la quantité de déchets produite et de donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison, au bureau ou à l’école, en faisant ses achats ou même en bricolant. Tout le monde peut agir : administrations, collectivités, associations, entreprises, scolaires et grand public. L'édition 2012 met en avant la lutte contre le gaspillage alimentaire, la réparation et le réemploi, la réduction du suremballage et du papier.

De nombreuses animations vous attendent un peu partout en France. Vous pouvez télécharger ici le programme, il se passera forcément quelque chose près de chez vous...

À cette occasion, le ministère du Développement durable et l'ADEME relancent la campagne sur la réduction des déchets en novembre et en décembre, avec cinq spots TV et radio diffusés pour mobiliser le grand public. Ces messages sont relayés sur Internet.

 

Depuis 2009, la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD) a permis de mettre en œuvre plus de 14 000 actions sur la thématique des déchets. De 2 672 actions en 2009, le compteur est passé à 7 035 en 2011, soit une augmentation du nombre d’actions de plus de 160% sur 3 ans. Comme chaque année, les cinq actions les plus emblématiques de la SERD 2011 ont été récompensées lors de la cérémonie finale qui s’est déroulée le 19 juin 2012 à Paris devant près de 450 personnes.

 


La vidéo du bilan de la SERD 2011 en France

 Notre plan déchets regroupe l’ensemble des actions que nous menons, de la conception à la valorisation, sans oublier le problème de l’abandon des emballages aux alentours des restaurants. Chaque voie possible de progrès est testée avant d’être déployée. Ce plan s’articule autour de 3 axes principaux :
- Éco-conception des emballages : réduction du nombre, du poids et du volume des emballages, sélection de matière d’origine renouvelable, évolution du plastique vers le carton...
- Gestion des emballages abandonnés sur la voie publique en partenariat avec les collectivités et les acteurs locaux : Programme Emballages Abandonnés (PEA).
- Valorisation en fin de vie des déchets : cartons, emballages, huiles de friture, déchets organiques...

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |

Au siège aussi, on se mobilise !

28/09/2012

Tasse.jpg
Le 5 septembre, nous avons lancé une vaste opération de sensibilisation aux éco-gestes auprès du siège social de McDonald’s France et de nos cinq directions régionales. Notre objectif : relancer l’engagement des collaborateurs dans la démarche environnementale, à partir des petits réflexes quotidiens qui, multipliés par quelques centaines de collaborateurs, aboutissent à des résultats qui en valent largement la peine.

Pourquoi relancer cet engagement, me direz-vous ? Parce que ce qui avait été mis en place depuis 2005 s’était un peu émoussé au fil des années. Nous avons entrepris de nombreuses actions au siège, notamment en recyclant le papier et le carton, les piles et les canettes. Nous avons cependant concentré nos efforts sur les restaurants avec EcoProgress® et le Plan Emballages abandonnés dont je vous parle régulièrement... En oubliant un peu, il faut bien l’avouer, d’animer l’implication des collaborateurs du siège et des directions régionales, comme nous savons désormais le faire avec les équipes des restaurants. Il devenait donc nécessaire de remotiver les troupes.

Pour lancer cette opération, nous avons commencé par offrir un mug amusant à chacun des collaborateurs. Il a été très apprécié, ce qui laisse penser qu’ils auront envie de l’utiliser ! À la clé, une économie potentielle de près d’un million de gobelets par an, soit le nombre de gobelets générés par 20 matchs au Stade de France... En prime, des brosses de nettoyage adaptées permettront d’utiliser moins d’eau pour les laver. 

FicheGrennOffice.PNGLes 8 réflexes sur lesquels se base la sensibilisation sont repris de diverses façons, sur des fiches qui rappellent à quoi servent ces gestes quotidiens (imprimer en recto-verso permet d’économiser plus de 650 000 feuilles de papier par an, soit l’équivalent d’un immeuble de 23 étages...), des affiches, des autocollants pense-bêtes : j’utilise ma tasse réutilisable, j’éteins la lumière, je collecte les piles, je compacte les canettes, j’éteins mon ordinateur, j’imprime recto-verso, je régule la température et je recycle le papier et le carton.

 

Les retours sont excellents... Les collaborateurs étaient demandeurs de ce type de bonnes pratiques et sont manifestement prêts à s’impliquer !

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire |

Programme Emballages Abandonnés : 91 conventions locales signées

01/08/2012

Je fais un point régulier dans ce blog sur les partenariats avec les communes ou les communautés d’agglomération autour du problème des emballages abandonnés, parce qu'il me semble important de rappeler que le processus entrepris depuis 4 ans se poursuit patiemment et sûrement. En mai 2011, je saluais la signature de la 45éme charte : nous avons donc doublé le nombre de signatures en un an...

Cette charte est la déclinaison locale de celle, nationale, que nous avons signée en 2008 avec l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide). Je rappelle aussi que la signature d’une convention locale est plutôt une conclusion qu’un commencement : elle officialise un travail de mise en place qui peut être assez long. En d’autres termes, si nous avons 91 chartes signées, 369 communes ont au moins un restaurant McDonald’s impliqué dans partenariat en cours.

Il s’agit de mettre en place des moyens complémentaires entre les villes et les restaurants. Les circuits et la fréquence des ramassages sont coordonnés entre nos ÉcoÉquipiers et les services municipaux. On se préoccupe aussi de sensibilisation, et certains restaurants sont très actifs en la matière, toujours en collaboration avec les communes.

Une particularité parmi les dernières signatures : le partenariat est en place avant même que le restaurant soit ouvert ! C’est le cas pour le restaurant de Dourdan (Essonne) qui ouvrira en septembre. À Chavanay (Loire), la charte a été signée entre le franchisé et le Maire une semaine avant l’ouverture, début juillet. Et à Muret (Haute-Garonne) la signature a eu lieu... le soir de l’inauguration.

La liste des conventions signées : Abbeville, Aimargues, Albert, Arès, Audincourt, Autun, Balaruc le Vieux, Beaugency, Bernay, Biganos, Bouaye, Callian, Château Thierry, Chatillon en Michaille, Chavannay, Chinon, Cholet, Clermont de l'oise, Coignières, Conflans en Jarnisy, Cormontreuil, Croix, Denain, Dijon, Dives sur Mer, Echirolles, Epernay, Erstein, Ferrieres en Bray, Forbach, Freyming, Grau du Roi, Itteville, La Destrousse, Landivisau, Langres, Laon, Le Bouscat, Les Angles, Liffré, Limay, Limoges Métropole, Limoux, Lisieux, Loches, Lons le Saunier, Ludres, Lyon 2, CU Grand Lyon, Malemort, Mantes la jolie, Marseille Provence Métropole, Mazères-Lezon, Menton, Mers les Bains, Montataire, Montceau les Mines, Montdidier, Montussan, Muret, Nanteuil les Meaux, Neydens, Noisy Le Grand, Paris (6ème ,14ème, 15ème, 16ème, 18ème et 19ème arrondissements), CA Pau Pyrénées, Podensac, Pont à Mousson, Pont Audemer, Rennes, Romorantin, Rosny-sous-Bois, Saint Amand Montrond, Saint Etienne Les Remiremont, Saint Quentin, Saint Vincent de Tyrosse, Sainte maxime, Sareguemines, Sarrebourg, Sigean, Tavers, Tignieu, Toulouse CU, Touques, Trignac, Valence, Vineuil

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |

Partenariats avec les communes pour lutter contre les emballages abandonnés : c’est dans le journal !

24/04/2012

plan emballages abandonnés,déchets,partenariats,communes,collectivités locales

Je donne régulièrement, dans ce blog, des informations sur notre Programme Emballages Abandonnés, dont la dernière en date ici. Je ne reviendrais donc pas sur les explications, mais je voudrais simplement faire un état des lieux de notre programme, comme d’habitude. Nous en sommes aujourd’hui à :

  • 83 conventions locales signées, ce qui représente 210 communes concernées,
  • 225 partenariats en cours, soit 1026 communes engagées.
  • Autrement dit 1 236 communes impliquées dans des chartes en cours ou signées.

On en parle dans la presse...

Dans la plupart des cas, les signatures de conventions font l’objet d’un article encourageant dans la presse locale ou régionale. Voici quelques exemples d’articles parus récemment dont vous pourrez lire l’intégralité sans être abonnés.

Le village de Callian et McDonald's unis contre l'incivisme, dans Var Matin en février,

Agir, pour moins de déchets sauvages sur la voie publique, dans Ouest France en février,

Partenariat McDonald’s – institutions pour davantage de propreté, dans le Journal de Saône-et-Loire

McDonald’s ramasse ses déchets à vélo, dans le Parisien en janvier.

La ville de Sainte-Maxime et un célèbre « fast food » unis contre les détritus, dans Var Matin en janvier.

 

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire |

Notre Journal du Développement Durable est en ligne !

12/03/2012

CouvJDD2011.PNG

Sorti à l’occasion du Salon de l’Agriculture, notre Journal du Développement Durable est dès à présent disponible en ligne, à feuilleter ici dans sa version électronique. Vous pouvez aussi le télécharger si vous le souhaitez.

Depuis l’année dernière, notre rapport environnemental, l’EcoJournal® a changé de nom et de forme pour devenir «Le Journal du Développement Durable». En complément des avancées de notre stratégie environnementale, ce rapport annuel traite de nos actions, pour l’année 2011, dans l’ensemble de nos domaines de responsabilité : qualité, nutrition, social, environnement et gouvernance. Nous y rapportons les objectifs que nous poursuivons, nos progrès, mais aussi nos difficultés et leurs causes.

Vous êtes nombreux, notamment les étudiants, à me demander régulièrement des informations sur notre démarche et nos actions. Ce Journal est une source d’information complète, et, je le rappelle, vérifiée. Il contient de nombreux articles, témoignages et interviews qui rendent sa lecture agréable, c’est du moins ce que nous souhaitons. À lire sans modération ! Et n’hésitez pas à me faire part des remarques et suggestions qu’il vous inspirera !

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |

Programme emballages abandonnés : plus de 1 200 communes impliquées

14/02/2012

Je vous propose, comme je le fais régulièrement, un état des lieux de notre Programme emballages abandonnés, mis en place depuis 3 ans. Le point de départ est une charte nationale signée entre l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide). Elle constitue un cadre national à la mise en place de solutions techniques au problème des emballages abandonnés sur la voie publique. Cette charte est déclinée en partenariats locaux et signée avec les villes ou les communautés d’agglomérations.
Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la signature d’une convention locale est l’aboutissement d’un processus assez long (plusieurs mois), elle officialise les décisions communes et les actions déjà mises en place.
Tout commence généralement par un premier rendez-vous entre le franchisé et son élu. L’objectif est de définir un accord de principe sur la mise en œuvre du programme. D’abord un diagnostic croisé : on repère les endroits où les déchets sont régulièrement abandonnés et on fait le point sur les circuits de collectes existants. On examine ensuite la meilleure façon de coordonner les circuits et la fréquence de ramassage entre les équipes McDonald’s et celles des collectivités. Les réunions de travail impliquent bien souvent plusieurs services des collectivités (services techniques, voirie, propreté, espaces verts…). Sur le terrain, on réfléchit aux solutions adaptées: le nombre et la taille des poubelles, les lieux d’implantation les plus judicieux. Enfin, le service communication de la ville examine les meilleures stratégies en matière de sensibilisation.
Autre point important : les chartes, en cours ou signées, ne concernent pas uniquement les villes d’implantation des restaurants. Elles couvrent également les communes limitrophes ou encore des communautés d’agglomérations qui ont mutualisé la question des déchets. Voilà pourquoi les 75 chartes signées et les 211 partenariats en cours concernent au total 1 217 communes.

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire |

Un partenariat à dimension sociale

11/01/2012

J’aimerais évoquer un partenariat qui me semble emblématique de la coopération possible entre acteurs économiques, institutionnels et associatifs. Il s’agit en l’occurrence de celui que nous avons mis en place avec la régie de quartiers du 13ème arrondissement de Paris (TEAL13). La vocation de cette association, qui fait partie d’un réseau national, est de retisser le lien social dans ces quartiers et d'accompagner vers un emploi stable les personnes les plus en difficulté. Elle met ainsi à la disposition des bailleurs et des particuliers une cinquantaine de salariés et propose différents services : nettoyage, débarras d’objets encombrants, petits travaux de peinture, décoration, aménagement intérieur, entretien des espaces verts...

Depuis trois ans (octobre 2008), trois « éco-patrouilleurs » sillonnent six jours sur sept un large secteur autour des cinq restaurants compagnie McDonald’s prenant le relais des services municipaux pour ramasser les emballages abandonnés sur le trottoir. Ils sont embauchés par la Régie de quartier avec le soutien financier de nos restaurants. La Régie leur propose un contrat de deux ans, qui représente un véritable tremplin vers l’emploi. Les éco-patrouilleurs apprécient ce travail et ont un très bon contact avec les passants auprès desquels ils font de la sensibilisation.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Au Salon des Maires

25/11/2011

McDonald’s France était de nouveau présent au Salon des Maires et des Collectivités Locales qui se tenait Porte de Versailles du 22 au 24 novembre. Cet important rendez-vous annuel des élus et des acteurs des collectivités locales est pour nous une occasion particulière de faire connaitre les différentes actions réalisées au niveau local par les franchisés et nouer de nouvelles relations. Nous avons reçu pendant ces 3 jours plus de 200 représentants de communes, soit 4 fois plus que l'an dernier. Un beau succès qui confirme l’intérêt des collectivités locales pour nos actions et leur volonté d’engager avec nous des partenariats.

EcoEquipier.jpg

Au premier rang des préoccupations des élus, le Programme Emballages Abandonnés, donc je vous ai déjà parlé : ces partenariats entre nos franchisés et les communes permettent de mettre en place et de coordonner des tournées de collecte dans les rues, sur les parkings, dans les jardins publics... Ils se concrétisent par une charte. Si le PEA se déploie actuellement à une vitesse satisfaisante, il reste encore de nombreuses communes à couvrir. Ces contacts sont donc très importants.

 

salon,partenariats,collectivités locales,communes,pea,plan emballages abandonnés,enfants,sportLes tournées McDo Kids et Sports ont reçu un véritable plébiscite. Organisées chaque été depuis plusieurs années (elles s’appelaient l’année dernière « Les petits jeux McDo »), elles installent dans les villes, sans aucune contrepartie financière, un véritable village olympique où les enfants de 5 à 12 ans peuvent s’initier gratuitement à différentes disciplines sportives sans notion de compétition. Les animateurs leur proposent aussi des activités ludiques pour apprendre à mieux se dépenser au quotidien. Le programme dure une journée. En 2011, 64 villes ont accueilli ces tournées sport, elles devraient être encore plus nombreuses en 2012 !

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |

Des référents en Or au Palais des Congrès

14/10/2011

AG_TropheesOr_petite.jpg
Photo Vincent Arbelet

Mardi dernier, 11 octobre, se tenait au Palais des Congrès l’Assemblée Générale des franchisés. C’est à cette occasion que nous avons remis les Trophées d’Or du Défi EcoProgress™.

Voilà qui mérite quelques explications pour ceux qui ne fréquentent pas assidument ce blog ! EcoProgress™ est le dispositif sur lequel repose notre stratégie environnementale. Il s’appuie sur des outils de pilotage (un logiciel dont je vous reparlerai bientôt) et un réseau de référents dans tous les restaurants, mis en place depuis 2008. Le rôle du référent : mobiliser l’équipe, veiller à la bonne application des recommandations environnementales, piloter le logiciel et assurer le relais entre le siège et son franchisé pour toutes les opérations environnementales. En quatre années d’existence, le réseau a fait la preuve de son efficacité. Il a contribué à la réduction de notre impact environnemental dans de nombreux domaines : maîtrise des consommations énergétiques, réduction des gaspillages, gestion des déchets...

La colonne vertébrale de l’action : un réseau opérationnel avec des référents sur le terrain, et une dynamique d’animation.

L’une des facettes de cette dynamique, c’est le Défi : il est conçu comme un challenge amical qui récompense chaque année les restaurants les plus actifs en matière d'environnement. Son objectif est d’inciter les restaurants à progresser sur les enjeux prioritaires, définis chaque année. Les lauréats sont répartis en trois niveaux en fonction de leurs résultats : le niveau Or (national), le niveau Argent (régional), le niveau Bronze (local).

Pour l’édition 2010-2011, 43 référents se sont distingués en amenant leur restaurant au niveau national. Ce sont eux qui ont reçu mardi les Trophées d’Or. La remise des trophées a eu lieu l’après-midi. Les lauréats d’Or ont été accueillis dans la matinée par l’équipe d’animation EcoProgress™. Ils ont entre autres assisté à une conférence de Bettina LAVILLE, présidente de Comité 21, qui a accepté d'être leur Marraine durant cette AG. Clou de la journée : quand ils sont entrés en scène pour recevoir leur trophée, les référents ont reçu une « standing ovation » de la part de l'ensemble des franchisés !

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |