2009, une année de croissance… pour les produits bio !

18/06/2010

« Quasi doublement des ventes », « croissance du marché »... Rares sont les secteurs qui peuvent se targuer d'échapper à la crise. Et pourtant, c'est le cas du secteur du bio qui affiche une belle progression en 2009, comme le précise le rapport annuel de l'agence bio (téléchargeable ici : http://www.agencebio.org/upload/actu/fichier/DPPtpsBIOval...).

+ 19 % : ventes des produits alimentaires bio par rapport à 2008 (3 milliards d'euros en 2009, ce qui représente 1,9 % des achats alimentaires)

+ 50 % : les achats bio ont plus que doublé en un an dans la restauration collective (92 millions d'euros)

+ 23,7 % : nombre d'exploitations bio en hausse par rapport à 2008 (16 446 en 2009, soient 30 installations en moyenne par mois)

+ 16 % : augmentation en 2009 de la surface cultivée en bio (677 513 ha), soient 2,46% de la surface agricole utilisée (SAU)

Ces chiffres sont sans doute, en partie, liés aux objectifs fixés par la loi Grenelle 1 : 20% de produits bio dès 2012 dans les cantines (contre 13% cette année), et 6% de la SAU en bio d'ici 2012, voire 20% en 2020.

Je trouve ces résultats intéressants en termes de pratiques agricoles vertueuses : les pratiques utilisées en agriculture biologique sont reconnues pour leur faible impact sur l'environnement, et la progression de la SAU dans ce sens est encourageante. Tout cela a également un impact indirect sur l'amélioration des pratiques agricoles en général. En effet, comme nous l'a montré le processus des concertations agricoles que nous menons actuellement (cf mon précédent post : http://www.mcdonalds-environnement.fr/archive/2009/07/24/...), certaines pratiques de l'agriculture biologique, comme la lutte biologique par exemple, inspirent progressivement les filières conventionnelles, de plus en plus soucieuses de réduire leurs impacts environnementaux et de répondre aux réglementations.

Espérons que les objectifs du Grenelle soient atteints en 2012. Cela permettra d'augmenter les volumes de production et donc les opportunités pour des entreprises comme la nôtre de s'approvisionner en bio. A ce jour, les volumes d'ingrédients bio disponibles ne nous permettent pas, par exemple, de proposer de manière permanente un sandwich bio (rappelons tout de même qu'un yaourt et un jus de pomme bio viennent d'être lancés dans les Happy Meal®). Cela permettra aussi, je l'espère, de favoriser les approvisionnements locaux. Les chiffres de 2009 sont encourageants sur ce dernier point : les ventes de produits bio (+ 19 %) ont progressé plus vite que le taux d'importation (+ 9 %). Toutefois, près de 38% des produits bio vendus sont encore des produits importés, avec tout ce que cela implique en termes d'émissions de gaz à effet de serre liées au transport...

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les concertations agricoles font leur chemin

24/07/2009

Comme vous le savez sans doute déjà, nous avons lancé lors du Salon International de l’Agriculture un  processus de concertations agricoles. Notre objectif : faire progresser avec nos principaux fournisseurs, les pratiques agricoles de nos filières sur un plan environnemental.

 

En parallèle du  travail de réflexion mené avec nos fournisseurs, nous avons réuni, les 7 et 8 juillet derniers, une quinzaine d’universitaires et de chercheurs, experts des problématiques « Agriculture & Environnement ». Avec eux, nous avons fait le tour des différentes controverses actuelles en matière de productions agricoles et des alternatives aujourd’hui proposées par le monde de la recherche.

Face aux impacts sur l’air, l’eau, le sol, la biodiversité, les consommations d’énergie liés à l’utilisation de pesticides, de fertilisants chimiques (…), des pistes de solutions intéressantes existent :  utilisation de moyens mécaniques, choix de variétés, travail sur l’itinéraire technique cultural, pratiques issues du cahier des charges de l’agriculture biologique …

En matière d’élevage bovin, par exemple, la méthanisation, le changement d’alimentation ou de système d’élevage (etc…) pourrait réduire de façon non négligeable les émissions de gaz à effet de McDo_concertagri_logo.jpgserre.

 

Prochain rendez-vous les 14 & 15 septembre prochains

 

A partir de ces travaux, nous organisons en septembre, un groupe d’évaluation interactive impliquant toutes les parties prenantes. Il fera notamment intervenir tous les maillons de la chaîne : nos fournisseurs (McCain, Lambweston, McKey, Crudi, Cargill, East Balt), les instituts techniques agréés, les syndicats et fédérations professionnelles, des groupements de producteurs, des associations et ONG environnementales, et des chercheurs…Il devra permettre de poursuivre nos réflexions et surtout de décliner sur chacune de nos filières des solutions efficaces et respectueuses de l’environnement avec tous les acteurs concernés « de la fourche à la fourchette ».

 

A suivre 

 

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |