Programme emballages abandonnés : plus de 1 200 communes impliquées

14/02/2012

Je vous propose, comme je le fais régulièrement, un état des lieux de notre Programme emballages abandonnés, mis en place depuis 3 ans. Le point de départ est une charte nationale signée entre l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide). Elle constitue un cadre national à la mise en place de solutions techniques au problème des emballages abandonnés sur la voie publique. Cette charte est déclinée en partenariats locaux et signée avec les villes ou les communautés d’agglomérations.
Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la signature d’une convention locale est l’aboutissement d’un processus assez long (plusieurs mois), elle officialise les décisions communes et les actions déjà mises en place.
Tout commence généralement par un premier rendez-vous entre le franchisé et son élu. L’objectif est de définir un accord de principe sur la mise en œuvre du programme. D’abord un diagnostic croisé : on repère les endroits où les déchets sont régulièrement abandonnés et on fait le point sur les circuits de collectes existants. On examine ensuite la meilleure façon de coordonner les circuits et la fréquence de ramassage entre les équipes McDonald’s et celles des collectivités. Les réunions de travail impliquent bien souvent plusieurs services des collectivités (services techniques, voirie, propreté, espaces verts…). Sur le terrain, on réfléchit aux solutions adaptées: le nombre et la taille des poubelles, les lieux d’implantation les plus judicieux. Enfin, le service communication de la ville examine les meilleures stratégies en matière de sensibilisation.
Autre point important : les chartes, en cours ou signées, ne concernent pas uniquement les villes d’implantation des restaurants. Elles couvrent également les communes limitrophes ou encore des communautés d’agglomérations qui ont mutualisé la question des déchets. Voilà pourquoi les 75 chartes signées et les 211 partenariats en cours concernent au total 1 217 communes.

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire |

Un partenariat à dimension sociale

11/01/2012

J’aimerais évoquer un partenariat qui me semble emblématique de la coopération possible entre acteurs économiques, institutionnels et associatifs. Il s’agit en l’occurrence de celui que nous avons mis en place avec la régie de quartiers du 13ème arrondissement de Paris (TEAL13). La vocation de cette association, qui fait partie d’un réseau national, est de retisser le lien social dans ces quartiers et d'accompagner vers un emploi stable les personnes les plus en difficulté. Elle met ainsi à la disposition des bailleurs et des particuliers une cinquantaine de salariés et propose différents services : nettoyage, débarras d’objets encombrants, petits travaux de peinture, décoration, aménagement intérieur, entretien des espaces verts...

Depuis trois ans (octobre 2008), trois « éco-patrouilleurs » sillonnent six jours sur sept un large secteur autour des cinq restaurants compagnie McDonald’s prenant le relais des services municipaux pour ramasser les emballages abandonnés sur le trottoir. Ils sont embauchés par la Régie de quartier avec le soutien financier de nos restaurants. La Régie leur propose un contrat de deux ans, qui représente un véritable tremplin vers l’emploi. Les éco-patrouilleurs apprécient ce travail et ont un très bon contact avec les passants auprès desquels ils font de la sensibilisation.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Au Salon des Maires

25/11/2011

McDonald’s France était de nouveau présent au Salon des Maires et des Collectivités Locales qui se tenait Porte de Versailles du 22 au 24 novembre. Cet important rendez-vous annuel des élus et des acteurs des collectivités locales est pour nous une occasion particulière de faire connaitre les différentes actions réalisées au niveau local par les franchisés et nouer de nouvelles relations. Nous avons reçu pendant ces 3 jours plus de 200 représentants de communes, soit 4 fois plus que l'an dernier. Un beau succès qui confirme l’intérêt des collectivités locales pour nos actions et leur volonté d’engager avec nous des partenariats.

EcoEquipier.jpg

Au premier rang des préoccupations des élus, le Programme Emballages Abandonnés, donc je vous ai déjà parlé : ces partenariats entre nos franchisés et les communes permettent de mettre en place et de coordonner des tournées de collecte dans les rues, sur les parkings, dans les jardins publics... Ils se concrétisent par une charte. Si le PEA se déploie actuellement à une vitesse satisfaisante, il reste encore de nombreuses communes à couvrir. Ces contacts sont donc très importants.

 

salon,partenariats,collectivités locales,communes,pea,plan emballages abandonnés,enfants,sportLes tournées McDo Kids et Sports ont reçu un véritable plébiscite. Organisées chaque été depuis plusieurs années (elles s’appelaient l’année dernière « Les petits jeux McDo »), elles installent dans les villes, sans aucune contrepartie financière, un véritable village olympique où les enfants de 5 à 12 ans peuvent s’initier gratuitement à différentes disciplines sportives sans notion de compétition. Les animateurs leur proposent aussi des activités ludiques pour apprendre à mieux se dépenser au quotidien. Le programme dure une journée. En 2011, 64 villes ont accueilli ces tournées sport, elles devraient être encore plus nombreuses en 2012 !

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |

Des référents en Or au Palais des Congrès

14/10/2011

AG_TropheesOr_petite.jpg
Photo Vincent Arbelet

Mardi dernier, 11 octobre, se tenait au Palais des Congrès l’Assemblée Générale des franchisés. C’est à cette occasion que nous avons remis les Trophées d’Or du Défi EcoProgress™.

Voilà qui mérite quelques explications pour ceux qui ne fréquentent pas assidument ce blog ! EcoProgress™ est le dispositif sur lequel repose notre stratégie environnementale. Il s’appuie sur des outils de pilotage (un logiciel dont je vous reparlerai bientôt) et un réseau de référents dans tous les restaurants, mis en place depuis 2008. Le rôle du référent : mobiliser l’équipe, veiller à la bonne application des recommandations environnementales, piloter le logiciel et assurer le relais entre le siège et son franchisé pour toutes les opérations environnementales. En quatre années d’existence, le réseau a fait la preuve de son efficacité. Il a contribué à la réduction de notre impact environnemental dans de nombreux domaines : maîtrise des consommations énergétiques, réduction des gaspillages, gestion des déchets...

La colonne vertébrale de l’action : un réseau opérationnel avec des référents sur le terrain, et une dynamique d’animation.

L’une des facettes de cette dynamique, c’est le Défi : il est conçu comme un challenge amical qui récompense chaque année les restaurants les plus actifs en matière d'environnement. Son objectif est d’inciter les restaurants à progresser sur les enjeux prioritaires, définis chaque année. Les lauréats sont répartis en trois niveaux en fonction de leurs résultats : le niveau Or (national), le niveau Argent (régional), le niveau Bronze (local).

Pour l’édition 2010-2011, 43 référents se sont distingués en amenant leur restaurant au niveau national. Ce sont eux qui ont reçu mardi les Trophées d’Or. La remise des trophées a eu lieu l’après-midi. Les lauréats d’Or ont été accueillis dans la matinée par l’équipe d’animation EcoProgress™. Ils ont entre autres assisté à une conférence de Bettina LAVILLE, présidente de Comité 21, qui a accepté d'être leur Marraine durant cette AG. Clou de la journée : quand ils sont entrés en scène pour recevoir leur trophée, les référents ont reçu une « standing ovation » de la part de l'ensemble des franchisés !

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Plus de 1000 communes impliquées dans le Programme emballages abandonnés

29/09/2011

Comme je l’avais fait en mai dernier, je vous propose un état des lieux de notre plan de lutte contre les emballages abandonnés sur la voie publique. Je rappelle qu’il s’agit de partenariats locaux entre nos franchisés et les communes, qui se concrétisent par la signature d’une charte. Celle-ci est la déclinaison d’une charte nationale signée en 2008 entre l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide).

60 chartes locales signées

Ces chartes permettent de mettre en place et de coordonner des tournées de collecte dans les rues, sur les parkings, dans les jardins publics... Les EcoÉquipiers, mis à disposition par nos restaurants, ramassent les sacs, gobelets, bouteilles et autres canettes qui traînent à terre. Ils le font en complément des circuits et des horaires des services municipaux. Et ils ne ramassent pas exclusivement les emballages « étiquetés » McDonald’s, faut-il le préciser !
Deux exemples récents : à Sigean (Aude), où la signature de la convention a été précédée d’une balade « nettoyage » avec les enfants d’un centre aéré, et avec la communauté urbaine du Grand Toulouse.

193 partenariats en cours

La signature de la charte marque la fin d’un processus de mise en place. Il faut d’abord mettre au point, en commun, les moyens d’action, les circuits d’intervention, la complémentarité des tournées... Tout commence donc par des partenariats.

1023 communes impliquées

Les chartes, en cours ou signées, ne concernent pas uniquement les villes d’implantation des restaurants. Elles couvrent également les communes limitrophes ou encore des communautés d’agglomérations qui ont mutualisé la question des déchets. Voilà pourquoi les 153 partenariats concernent au total plus de 1000 communes.

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire |

Programme emballages abandonnés : la 45ème charte locale est signée !

27/05/2011

emballages, abandonnés, chartes, sinature, partenariats, communes, villes

Je voulais vous donner des nouvelles fraiches de notre plan de lutte contre l’abandon des emballages sur la voie publique, et plus particulièrement de l’avancement des partenariats locaux entre nos franchisés et les communes. Comme le savent sans doute certains lecteurs de ce blog, nous avons signé une charte nationale avec l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide). Elle constitue un cadre national à la mise en place de solutions techniques à ce problème, plus complexe qu’il n’y parait. Cette charte est déclinée localement en partenariats et signée avec les villes ou les communautés d’agglomérations.

De quoi s’agit-il ? De mettre en place des moyens complémentaires entre les villes et les restaurants. Les missions doivent-être clairement définies et chacun a son périmètre de responsabilités. Nos ÉcoÉquipiers, par exemple, qui se chargent du ramassage, ne sont pas là pour se substituer aux cantonniers ou aux services de voierie. Les circuits et la fréquence des ramassages sont coordonnés. Concrètement, le partenariat local se met d’abord en place. Le plan d’action est élaboré en commun, les actions sont engagées, et la signature de la charte locale n’intervient que lorsque le partenariat est effectif. C’est donc une entreprise de longue haleine, un travail de fourmi en quelque sorte !

Où en sommes-nous ? La 45ème charte locale vient d’être signée à Autun (Saône-et-Loire). Ce qui représente 114 communes, parce que la charte ne se limite pas aux communes où sont implantés les restaurants, elle couvre aussi les communes limitrophes ou encore des communautés d’agglomérations qui ont mutualisé la question des déchets. À cela il faut ajouter 116 partenariats en cours pour 700 communes. Aujourd’hui 814 communes sont concernées par ces partenariats.

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |