World Clean up 2012 : une journée pour nettoyer les décharges illégales

21/12/2011

 

Letsdoit.jpg

Avec le World Clean up, entre mars et septembre 2012, les habitants du monde entier seront invités à débarrasser leur pays des décharges illégales.

Le mouvement « Lets’ do it » est né en Estonie, où 50 000 personnes – soit 4% de la population totale - se sont réunies un 3 mai 2008 pour nettoyer en cinq heures 10 000 tonnes de déchets sauvages. Les organisateurs doivent le succès de l’opération à une très forte mobilisation médiatique, au soutien de nombreuses personnalités du showbiz, des politiques et des ONG. Ils ont utilisé un logiciel conçu par les initiateurs estoniens du projet, qui couple Google Earth à des données GPS, et des photos prises par des téléphones cellulaires dans le but de traquer et nettoyer les décharges sauvages d’ordures. Ils le mettent à la disposition de tout pays où des bénévoles voudraient faire quelque chose de similaire.

La campagne a fait boule de neige depuis dans une quinzaine de pays. En Février dernier, le mouvement invite les pays volontaires à se manifester, 60 nations ont répondu à l’appel. Objectif : débarrasser la planète des 100 millions de tonnes de détritus amoncelés dans les décharges illégales. Pour cela, il faudra en tout 300 millions de participants. Le jour ne sera pas le même pour tous, climat oblige, mais l’action devra avoir lieu entre le 24 mars et le 25 septembre 2012. En France elle est prévue en septembre, la date n’est pas encore fixée.

Une belle histoire et une initiative à suivre. Vous pouvez voir la vidéo qui raconte l’aventure estonienne sur le site Let’s do it France.

 

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire |

Un site de méthanisation alsacien alimenté (entre autres) par nos restaurants

07/12/2011

SiteMethanisation.jpg

Je sais que la question de la collecte et de la valorisation des déchets est un sujet qui vous intéresse particulièrement. Voici un exemple de ce qu’il est possible de faire à l’échelle locale, la seule qui soit viable pour ce type de projets reposant sur des partenariats. Nos restaurants de Guebwiller et Mulhouse, dans le Haut-Rhin, alimentent depuis plus d’un an en déchets cinq plateformes de compostage, montées par un réseau d’agriculteurs (Agrivalor). Les équipiers et les managers des 10 restaurants concernés jouent le jeu et participent avec beaucoup de sérieux au tri. Toutes les pertes alimentaires côté cuisine sont récupérées.

L’énergie d’un territoire

Parallèlement, un projet de méthanisation s’est mis en place avec trois des six agriculteurs du réseau. En novembre 2011, un site a vu le jour à Ribeauvillé, dans le Haut-Rhin. La méthanisation est un procédé naturel de transformation de la matière organique par des bactéries en l’absence d'oxygène. Les déchets sont digérés dans de grandes cuves de béton. Cette digestion produit du biogaz, qui alimente un moteur de cogénération. Celui-ci fournit de l’électricité réinjectée dans le réseau EDF. Le circuit de refroidissement du moteur produit de l’eau chaude qui alimente plusieurs circuits : ils chaufferont un hôtel voisin et son centre de balnéoludisme, la ferme de l’un des associés et l’installation elle-même. Enfin le produit issu de la transformation, le digestat, est réutilisé sur les parcelles agricoles en remplacement des engrais chimiques. La capacité de traitement du site est aujourd’hui de 28 000 tonnes de déchets entrants par an. Ils proviennent d’agriculteurs et de viticulteurs, des collectivités locales (cantines scolaires, hôpitaux, maisons de retraite...), des industries agroalimentaires, de la grande distribution et de la restauration. Les restaurants McDonald’s représentent à peu près 10% de cette collecte. L’objectif à terme est de faire participer tous les restaurants de la région Alsace, objectif favorisé par la situation centrale des sites de compostage et de méthanisation.

Commentaires (5) | Ajouter un commentaire |

Au Salon des Maires

25/11/2011

McDonald’s France était de nouveau présent au Salon des Maires et des Collectivités Locales qui se tenait Porte de Versailles du 22 au 24 novembre. Cet important rendez-vous annuel des élus et des acteurs des collectivités locales est pour nous une occasion particulière de faire connaitre les différentes actions réalisées au niveau local par les franchisés et nouer de nouvelles relations. Nous avons reçu pendant ces 3 jours plus de 200 représentants de communes, soit 4 fois plus que l'an dernier. Un beau succès qui confirme l’intérêt des collectivités locales pour nos actions et leur volonté d’engager avec nous des partenariats.

EcoEquipier.jpg

Au premier rang des préoccupations des élus, le Programme Emballages Abandonnés, donc je vous ai déjà parlé : ces partenariats entre nos franchisés et les communes permettent de mettre en place et de coordonner des tournées de collecte dans les rues, sur les parkings, dans les jardins publics... Ils se concrétisent par une charte. Si le PEA se déploie actuellement à une vitesse satisfaisante, il reste encore de nombreuses communes à couvrir. Ces contacts sont donc très importants.

 

salon,partenariats,collectivités locales,communes,pea,plan emballages abandonnés,enfants,sportLes tournées McDo Kids et Sports ont reçu un véritable plébiscite. Organisées chaque été depuis plusieurs années (elles s’appelaient l’année dernière « Les petits jeux McDo »), elles installent dans les villes, sans aucune contrepartie financière, un véritable village olympique où les enfants de 5 à 12 ans peuvent s’initier gratuitement à différentes disciplines sportives sans notion de compétition. Les animateurs leur proposent aussi des activités ludiques pour apprendre à mieux se dépenser au quotidien. Le programme dure une journée. En 2011, 64 villes ont accueilli ces tournées sport, elles devraient être encore plus nombreuses en 2012 !

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |

La création publicitaire au service des causes sociales et environnementales : la campagne du mois

10/11/2011

Je vous propose en ce mois de novembre d’inaugurer une rubrique périodique, ce qui est assez inhabituel dans ce blog. J’ai rencontré il y a quelque temps l’association ACT Responsible. C’est une association suisse à but non-lucratif créée en 2001 dont le but est de sensibiliser toutes sortes de publics aux causes sociales et environnementales. Elle collecte pour ce faire le meilleur de la création publicitaire en provenance des associations, ONG et entreprises... avec la conviction que la créativité publicitaire a le pouvoir de transcender les barrières sociales, générationnelles ou culturelles pour déclencher une prise de conscience et une action. Cela permet aussi de donner de la visibilité à des communications souvent inconnues et de témoigner du travail quotidien des associations. Ces créations sont accessibles sur le site Act Responsible.

Je sélectionnerai donc chaque mois une campagne extraite de cette collection, mise à notre disposition par Act Responsible.

Pour la première, je vous propose celle-ci, créée par Y&R Paris pour Surfrider Foundation : « Malheureusement les déchets ne se ramassent pas tout seuls »

campagne,sensibilisation,act responsible
Directeur de création: Les Six - Directeur Artistique: Guillaume Auboyneau -
Copywriter: Pïerre-Philippe Sardon

Il s’agit d’une Campagne d'appel à la participation pour les Initiatives Océanes Nettoyages de plages, lacs et rivières, organisées depuis 16 ans par Surfrider Foundation Europe et des bénévoles. C’est l’une des plus importantes mobilisations écocitoyennes d’Europe. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site d'Initiatives Océanes.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Des référents en Or au Palais des Congrès

14/10/2011

AG_TropheesOr_petite.jpg
Photo Vincent Arbelet

Mardi dernier, 11 octobre, se tenait au Palais des Congrès l’Assemblée Générale des franchisés. C’est à cette occasion que nous avons remis les Trophées d’Or du Défi EcoProgress™.

Voilà qui mérite quelques explications pour ceux qui ne fréquentent pas assidument ce blog ! EcoProgress™ est le dispositif sur lequel repose notre stratégie environnementale. Il s’appuie sur des outils de pilotage (un logiciel dont je vous reparlerai bientôt) et un réseau de référents dans tous les restaurants, mis en place depuis 2008. Le rôle du référent : mobiliser l’équipe, veiller à la bonne application des recommandations environnementales, piloter le logiciel et assurer le relais entre le siège et son franchisé pour toutes les opérations environnementales. En quatre années d’existence, le réseau a fait la preuve de son efficacité. Il a contribué à la réduction de notre impact environnemental dans de nombreux domaines : maîtrise des consommations énergétiques, réduction des gaspillages, gestion des déchets...

La colonne vertébrale de l’action : un réseau opérationnel avec des référents sur le terrain, et une dynamique d’animation.

L’une des facettes de cette dynamique, c’est le Défi : il est conçu comme un challenge amical qui récompense chaque année les restaurants les plus actifs en matière d'environnement. Son objectif est d’inciter les restaurants à progresser sur les enjeux prioritaires, définis chaque année. Les lauréats sont répartis en trois niveaux en fonction de leurs résultats : le niveau Or (national), le niveau Argent (régional), le niveau Bronze (local).

Pour l’édition 2010-2011, 43 référents se sont distingués en amenant leur restaurant au niveau national. Ce sont eux qui ont reçu mardi les Trophées d’Or. La remise des trophées a eu lieu l’après-midi. Les lauréats d’Or ont été accueillis dans la matinée par l’équipe d’animation EcoProgress™. Ils ont entre autres assisté à une conférence de Bettina LAVILLE, présidente de Comité 21, qui a accepté d'être leur Marraine durant cette AG. Clou de la journée : quand ils sont entrés en scène pour recevoir leur trophée, les référents ont reçu une « standing ovation » de la part de l'ensemble des franchisés !

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Tous les emballages plastique dans les poubelles jaunes : une expérimentation d’Eco-Emballages en 2012

23/09/2011

Poubelle_jaune2.jpgD’accord, ce n’est pas tout à fait un scoop, puisque l’information a été diffusée ici ou là au mois de juillet dernier... Notamment ici, d’ailleurs, dans un article intéressant sur le blog Actu-environnement. Mais l’expérimentation dont je vais vous parler démarre l’année prochaine, et pour ceux qui étaient en vacances ou regardaient ailleurs, elle est encore d’actualité !

C’est donc à partir de janvier 2012, qu’Eco-Emballages (éco-organisme agréé pour organiser, superviser et accompagner le recyclage des emballages ménagers) expérimentera le recyclage de tous les emballages plastique. Pendant deux ans, près de 5 millions de Français pourront, sans questions ni états d’âme, jeter dans les poubelles jaunes les sachets de produits congelés, pots de yaourts ou autres barquettes de fruits et légumes, en plus des bouteilles et flacons déjà collectés. Au total 83 collectivités, parmi lesquelles Paris, Lyon et Nice, seront engagées dans ce test à grande échelle. L'expérimentation permettra la collecte de quatre nouvelles résines de plastique et s'accompagnera du développement dans les centres de tri concernés de nouvelles techniques permettant de les recycler.

Si la démarche est concluante, elle sera généralisée à l'ensemble du territoire. En simplifiant le geste de tri et en impliquant tous les maillons de la chaîne Eco-Emballages espère doubler le taux de recyclage qui plafonne à 22,5 %.

Tout ce qui peut simplifier les consignes de tri nous semble intéressant, et nous suivrons avec intérêt les résultats de cette expérimentation.

Commentaires (5) | Ajouter un commentaire |