Partenariats avec les communes pour lutter contre les emballages abandonnés : c’est dans le journal !

24/04/2012

plan emballages abandonnés,déchets,partenariats,communes,collectivités locales

Je donne régulièrement, dans ce blog, des informations sur notre Programme Emballages Abandonnés, dont la dernière en date ici. Je ne reviendrais donc pas sur les explications, mais je voudrais simplement faire un état des lieux de notre programme, comme d’habitude. Nous en sommes aujourd’hui à :

  • 83 conventions locales signées, ce qui représente 210 communes concernées,
  • 225 partenariats en cours, soit 1026 communes engagées.
  • Autrement dit 1 236 communes impliquées dans des chartes en cours ou signées.

On en parle dans la presse...

Dans la plupart des cas, les signatures de conventions font l’objet d’un article encourageant dans la presse locale ou régionale. Voici quelques exemples d’articles parus récemment dont vous pourrez lire l’intégralité sans être abonnés.

Le village de Callian et McDonald's unis contre l'incivisme, dans Var Matin en février,

Agir, pour moins de déchets sauvages sur la voie publique, dans Ouest France en février,

Partenariat McDonald’s – institutions pour davantage de propreté, dans le Journal de Saône-et-Loire

McDonald’s ramasse ses déchets à vélo, dans le Parisien en janvier.

La ville de Sainte-Maxime et un célèbre « fast food » unis contre les détritus, dans Var Matin en janvier.

 

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire |

La campagne du mois : sensibiliser au problème des déchets dans la nature

12/04/2012

Dans le cadre de la rubrique « La campagne du mois », je vous propose ce mois-ci « Herbe » par Ogilvy Group Bulgaria pour WWF.

Herbe.jpg

Directeur de Creation : Maria Todorova - Directeur Artisitique : Veneta Nikolova
Copywriter: Milena Krumova - Photographe: Boris Misirkov

Le slogan « Just a piece of garbage is not garbage » pourrait se traduire en français par « Un petit détritus ce n’est pas un tas d’ordures. C’est ce que vous et les 7 720 000 Bulgares pensent ». Ce message nous rappelle notre responsabilité à tous de garder notre planète propre par nos gestes quotidiens.

Il s’agit d’une campagne intitulée « Poubelle » qui comprenait deux autres visuels : Fleurs et Pierres.

Le WWF travaille en Bulgarie depuis 1998. Ses principaux objectifs : la conservation et la restauration de la biodiversité, assurer un développement durable de la région. Le WWF bulgare est également impliqué dans le réseau Natura 2000 et les aires protégées, qui se penchent sur les forêts et les écosystèmes d'eau douce au regard des politiques agricoles et du développement rural. Agir, réagir, se mobiliser, s'informer: bulgaria.panda.org

Cette sélection de créations publicitaires au service des causes sociales et environnementales, je vous le rappelle, est extraite de la « galerie » de l’association Act Responsible, qui collecte le meilleur de la création publicitaire en provenance des associations, ONG... dans le but de donner de la visibilité à des communications souvent inconnues et de témoigner du travail quotidien des associations. Ces créations sont accessibles sur le site www.act-responsible.org.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Programme emballages abandonnés : plus de 1 200 communes impliquées

14/02/2012

Je vous propose, comme je le fais régulièrement, un état des lieux de notre Programme emballages abandonnés, mis en place depuis 3 ans. Le point de départ est une charte nationale signée entre l’AMF (Association des maires de France) et le SNARR (Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide). Elle constitue un cadre national à la mise en place de solutions techniques au problème des emballages abandonnés sur la voie publique. Cette charte est déclinée en partenariats locaux et signée avec les villes ou les communautés d’agglomérations.
Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la signature d’une convention locale est l’aboutissement d’un processus assez long (plusieurs mois), elle officialise les décisions communes et les actions déjà mises en place.
Tout commence généralement par un premier rendez-vous entre le franchisé et son élu. L’objectif est de définir un accord de principe sur la mise en œuvre du programme. D’abord un diagnostic croisé : on repère les endroits où les déchets sont régulièrement abandonnés et on fait le point sur les circuits de collectes existants. On examine ensuite la meilleure façon de coordonner les circuits et la fréquence de ramassage entre les équipes McDonald’s et celles des collectivités. Les réunions de travail impliquent bien souvent plusieurs services des collectivités (services techniques, voirie, propreté, espaces verts…). Sur le terrain, on réfléchit aux solutions adaptées: le nombre et la taille des poubelles, les lieux d’implantation les plus judicieux. Enfin, le service communication de la ville examine les meilleures stratégies en matière de sensibilisation.
Autre point important : les chartes, en cours ou signées, ne concernent pas uniquement les villes d’implantation des restaurants. Elles couvrent également les communes limitrophes ou encore des communautés d’agglomérations qui ont mutualisé la question des déchets. Voilà pourquoi les 75 chartes signées et les 211 partenariats en cours concernent au total 1 217 communes.

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire |

L’économie circulaire : un nouveau modèle industriel, des milliards d’économies à la clé en Europe

10/02/2012

Vous avez sans doute entendu parler de l’économie circulaire, qui consiste à réutiliser au maximum les matières premières et l’énergie pour éviter tout gaspillage. Le concept compte désormais une nouvelle ambassadrice en la personne de l’ancienne navigatrice Ellen MacArthur qui l’a présenté le 31 janvier à Paris. Sa fondation a commandité une étude au cabinet américain McKinsey. Cette étude plaide pour une adoption plus rapide de l'économie circulaire et en quantifie les bénéfices économiques : l'industrie européenne pourrait épargner à court terme plus de 380 milliards de dollars. Les bénéfices sont aussi écologiques : dans sa configuration maximale, le scénario pourrait générer jusqu’à 40 % d’économies d’énergie et de matières premières.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire ici l’article du Journal de l’environnement.

cradle to cradle, économie circulaire, déchets, valorisation, éco-conception, cycle de vie

 

Cette approche a inspiré le courant « cradle to cradle » (du berceau au berceau). Ses concepteurs, l’architecte américain William McDonough et le chimiste allemand Michael Braungart, ont publié en 2002 aux États-Unis un livre, traduit dans de nombreuses langues, dont la version française est sortie en février 2011.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

La campagne du mois : « Nettoyons le monde », en Italie

19/01/2012

Dans le cadre de la rubrique « La campagne du mois », je vous propose ma troisième sélection de créations publicitaires au service des causes sociales et environnementales. Cette sélection, je vous le rappelle, est extraite de la « galerie » de l’association Act Responsible, qui collecte le meilleur de la création publicitaire en provenance des associations, ONG... dans le but de donner de la visibilité à des communications souvent inconnues et de témoigner du travail quotidien des associations. Ces créations sont accessibles sur le site www.act-responsible.org.

City.jpg
Directeur de création: Niccolò Brioschi, Francesco Montella - Directeurs Artistiques: Livio Grossi

Il s’agit d’une campagne d'appel à participation pour l'action « Nettoyons le monde. Vivre de manière durable. »

Legambiente est une association environnementale apolitique italienne créée en 1980. Elle a organisé des campagnes de sensibilisation en Italie et des activités de volontariat (Plages propres, Nettoyons le monde). L'association promeut, entre autres, l'utilisation d'énergies alternatives et d'énergies renouvelables, les économies d'énergies, la sauvegarde de certaines zones protégées, la lutte contre le trafic illégal de déchets. Chaque année elle élabore une analyse précise sur la situation de l'environnement en Italie (Ambiente Italia). Avec plus de 111 000 partisans et 2 000 cercles locaux Legambiente est l'association écologique la plus importante d'Italie.

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire |

World Clean up 2012 : une journée pour nettoyer les décharges illégales

21/12/2011

 

Letsdoit.jpg

Avec le World Clean up, entre mars et septembre 2012, les habitants du monde entier seront invités à débarrasser leur pays des décharges illégales.

Le mouvement « Lets’ do it » est né en Estonie, où 50 000 personnes – soit 4% de la population totale - se sont réunies un 3 mai 2008 pour nettoyer en cinq heures 10 000 tonnes de déchets sauvages. Les organisateurs doivent le succès de l’opération à une très forte mobilisation médiatique, au soutien de nombreuses personnalités du showbiz, des politiques et des ONG. Ils ont utilisé un logiciel conçu par les initiateurs estoniens du projet, qui couple Google Earth à des données GPS, et des photos prises par des téléphones cellulaires dans le but de traquer et nettoyer les décharges sauvages d’ordures. Ils le mettent à la disposition de tout pays où des bénévoles voudraient faire quelque chose de similaire.

La campagne a fait boule de neige depuis dans une quinzaine de pays. En Février dernier, le mouvement invite les pays volontaires à se manifester, 60 nations ont répondu à l’appel. Objectif : débarrasser la planète des 100 millions de tonnes de détritus amoncelés dans les décharges illégales. Pour cela, il faudra en tout 300 millions de participants. Le jour ne sera pas le même pour tous, climat oblige, mais l’action devra avoir lieu entre le 24 mars et le 25 septembre 2012. En France elle est prévue en septembre, la date n’est pas encore fixée.

Une belle histoire et une initiative à suivre. Vous pouvez voir la vidéo qui raconte l’aventure estonienne sur le site Let’s do it France.

 

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |