Une Marianne d’Or du développement durable pour McDonald’s France

25/11/2013

MarianneOr.jpg

McDonald’s France figurant au palmarès 2013 des Mariannes d’Or du Développement durable, j’ai eu le plaisir de recevoir cette distinction en son nom le 20 novembre dernier. La cérémonie de remise avait lieu au Salon des Maires et des collectivités locales, porte de Versailles, sur le stand d’Eco-Emballages.

Lire la suite

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire |

Le World Clean up 2013 aura lieu le 15 septembre dans toute la France !

05/09/2013

WorldCleanUp2.jpg

Le World Clean up est la plus grande opération de nettoyage au monde, organisée par le mouvement
« Let’s Do It ». Son ambition : réunir sur une journée un maximum de volontaires pour nettoyer les décharges sauvages.

Le jour du grand nettoyage n’est pas le même pour tous les pays participants, climat oblige, mais le principe est identique partout : nettoyer en un seul jour les décharges sauvages à l’échelle du pays.

Lire la suite

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |

Au Salon des Maires pour la troisième année

07/12/2012

Le Salon des Maires et des collectivités locales s’est tenu comme chaque année fin novembre à Paris, porte de Versailles. C’est un carrefour important pour l’ensemble des élus locaux, qui réunit plusieurs centaines d’exposants, dont... McDonald’s, pour la troisième fois. Cette présence surprend, intrigue et en tout état de cause suscite l’intérêt de nombreux visiteurs. Nous pensons qu’elle est justifiée par notre implantation dans plus de 900 communes réparties dans tout l’hexagone, et qu’à ce titre nous nous devons d’entretenir avec les communes des relations privilégiées. C’est ce que font nos franchisés tout au long de l’année, mais le salon est une excellente occasion d’aller à la rencontre des élus, de nouer des contacts, d’initier des projets, de répondre aux questions en toute transparence...

Sur le stand

Le Programme Emballages Abandonnés, dont je vous parle régulièrement dans le blog (ici le dernier billet en date). Aujourd’hui 105 communes ont signé une convention locale, d’autres ont engagé la démarche et au total 370 communes ont au moins un restaurant McDonald’s impliqué dans partenariat en cours. Ce problème des emballages abandonnés reste une forte attente des élus locaux à l’endroit de notre enseigne et nous avons souvent des questions très concrètes et pratiques à ce sujet.

Le programme de rénovation extérieure « Full Image », dont l’enjeu essentiel est un ancrage plus harmonieux dans le paysage urbain ou péri-urbain : nouvelle architecture, matériaux naturels, toitures redessinées, enseignes et éclairages plus discrets, installation de pompes à chaleur aménagement des espaces verts plus adapté aux écosystèmes locaux... Aujourd’hui 900 restaurants ont été rénovés.

Ces deux thèmes ont été l’objet de la moitié des rencontres sur le  stand.

Les tournées sportives pour les enfants ont retenu l’intérêt de l’autre moitié des visiteurs. Chaque été, elles installent dans les villes un véritable village olympique où les enfants de 5 à 12 ans peuvent s’initier gratuitement à différentes disciplines sportives sans notion de compétition. Le salon était l’occasion de rendre compte des tournées 2012, de parler des projets 2013, mais aussi d’évoquer les partenariats que nos franchisés entretiennent avec les associations sportives locales.

Pourquoi les élus viennent-ils nous voir ?

En grande majorité (soit les trois-quarts des rencontres) pour discuter d’un projet concret, qu’il s’agisse des emballages abandonnés ou de sport, et même dans certains cas de l'implantation d'un restaurant sur la commune.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

La semaine européenne de réduction des déchets, édition 2012

16/11/2012

Affiche_serd2012.jpg

La quatrième édition de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets commence demain, 17 novembre et se termine le 25. C’est un évènement coordonné en France par l’ADEME qui a pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre à la nécessité de réduire la quantité de déchets produite et de donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison, au bureau ou à l’école, en faisant ses achats ou même en bricolant. Tout le monde peut agir : administrations, collectivités, associations, entreprises, scolaires et grand public. L'édition 2012 met en avant la lutte contre le gaspillage alimentaire, la réparation et le réemploi, la réduction du suremballage et du papier.

De nombreuses animations vous attendent un peu partout en France. Vous pouvez télécharger ici le programme, il se passera forcément quelque chose près de chez vous...

À cette occasion, le ministère du Développement durable et l'ADEME relancent la campagne sur la réduction des déchets en novembre et en décembre, avec cinq spots TV et radio diffusés pour mobiliser le grand public. Ces messages sont relayés sur Internet.

 

Depuis 2009, la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD) a permis de mettre en œuvre plus de 14 000 actions sur la thématique des déchets. De 2 672 actions en 2009, le compteur est passé à 7 035 en 2011, soit une augmentation du nombre d’actions de plus de 160% sur 3 ans. Comme chaque année, les cinq actions les plus emblématiques de la SERD 2011 ont été récompensées lors de la cérémonie finale qui s’est déroulée le 19 juin 2012 à Paris devant près de 450 personnes.

 


La vidéo du bilan de la SERD 2011 en France

 Notre plan déchets regroupe l’ensemble des actions que nous menons, de la conception à la valorisation, sans oublier le problème de l’abandon des emballages aux alentours des restaurants. Chaque voie possible de progrès est testée avant d’être déployée. Ce plan s’articule autour de 3 axes principaux :
- Éco-conception des emballages : réduction du nombre, du poids et du volume des emballages, sélection de matière d’origine renouvelable, évolution du plastique vers le carton...
- Gestion des emballages abandonnés sur la voie publique en partenariat avec les collectivités et les acteurs locaux : Programme Emballages Abandonnés (PEA).
- Valorisation en fin de vie des déchets : cartons, emballages, huiles de friture, déchets organiques...

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |

Au siège aussi, on se mobilise !

28/09/2012

Tasse.jpg
Le 5 septembre, nous avons lancé une vaste opération de sensibilisation aux éco-gestes auprès du siège social de McDonald’s France et de nos cinq directions régionales. Notre objectif : relancer l’engagement des collaborateurs dans la démarche environnementale, à partir des petits réflexes quotidiens qui, multipliés par quelques centaines de collaborateurs, aboutissent à des résultats qui en valent largement la peine.

Pourquoi relancer cet engagement, me direz-vous ? Parce que ce qui avait été mis en place depuis 2005 s’était un peu émoussé au fil des années. Nous avons entrepris de nombreuses actions au siège, notamment en recyclant le papier et le carton, les piles et les canettes. Nous avons cependant concentré nos efforts sur les restaurants avec EcoProgress® et le Plan Emballages abandonnés dont je vous parle régulièrement... En oubliant un peu, il faut bien l’avouer, d’animer l’implication des collaborateurs du siège et des directions régionales, comme nous savons désormais le faire avec les équipes des restaurants. Il devenait donc nécessaire de remotiver les troupes.

Pour lancer cette opération, nous avons commencé par offrir un mug amusant à chacun des collaborateurs. Il a été très apprécié, ce qui laisse penser qu’ils auront envie de l’utiliser ! À la clé, une économie potentielle de près d’un million de gobelets par an, soit le nombre de gobelets générés par 20 matchs au Stade de France... En prime, des brosses de nettoyage adaptées permettront d’utiliser moins d’eau pour les laver. 

FicheGrennOffice.PNGLes 8 réflexes sur lesquels se base la sensibilisation sont repris de diverses façons, sur des fiches qui rappellent à quoi servent ces gestes quotidiens (imprimer en recto-verso permet d’économiser plus de 650 000 feuilles de papier par an, soit l’équivalent d’un immeuble de 23 étages...), des affiches, des autocollants pense-bêtes : j’utilise ma tasse réutilisable, j’éteins la lumière, je collecte les piles, je compacte les canettes, j’éteins mon ordinateur, j’imprime recto-verso, je régule la température et je recycle le papier et le carton.

 

Les retours sont excellents... Les collaborateurs étaient demandeurs de ce type de bonnes pratiques et sont manifestement prêts à s’impliquer !

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire |

Un continent de plastique dans le pacifique Nord

07/08/2012

C’est une immense plaque de déchets, grande comme six fois la France qui flotte dans le nord du Pacifique, quelque part entre Hawaï et la Californie. Sous l'effet de gigantesques tourbillons d’eau, les gyres océaniques, des millions de tonnes de plastique sont charriées et « piégées » au centre de la spirale, s’y agglutinent et n’en sortent jamais. On parle souvent de « septième continent » pour marquer les esprits, mais il ne faut pas s’imaginer un amas compact sur lequel on pourrait marcher. En réalité, cela ressemble plutôt à une énorme « soupe de plastique », constituée de quelques macro déchets mais surtout de tout petits fragments de la taille d'un confetti, qui se confondent avec le plancton. Cette soupe immonde est ingérée par les poissons, oiseaux et autres organismes marins, provoquant blessures et étouffements. On imagine sans mal les dégâts sur les écosystèmes de ce banquet toxique...

ContinentsDechets.jpg

Cette plaque, découverte par hasard par le navigateur Charles Moore en 1997, est la plus importante. Mais elle n’est pas la seule, hélas. On retrouve le même phénomène de détritus aspirés par les gyres dans cinq grands bassins océaniques, au sein du Pacifique Nord, mais aussi du Pacifique Sud, de l'Atlantique Nord et Sud et de l'océan Indien. Le problème est qu’une cartographie précise est très difficile à établir. Ces « îles » n’apparaissent pas sur les photos aériennes ou les images satellite. Elles sont peu visibles de loin, mais quand on puise dans l'eau, on remonte une quantité impressionnante de petits fragments de plastique. De plus, peu de navires de pêche ou de plaisance croisent dans ces gyres. Du coup, ces continents ne cessent de grandir dans une indifférence quasi générale. Une étude de l'université de Californie à San Diego, publiée le 9 mai montre que la concentration de microplastiques a été multipliée par cent au cours des quarante dernières années dans le gyre subtropical du Pacifique nord.

Ce plastique, d’où vient-il ?

Sur les 260 millions de tonnes de plastique produits chaque année dans le monde, on estime que 10% finissent dans les océans. Le plastique constitue 89% de tous les déchets solides qui polluent les mers. Et l’essentiel de cette pollution (jusqu’à 80%) vient de la terre, emporté par le vent et les rivières. Ceci pour éviter de se dédouaner en accusant les bateaux de pêche ou de commerce ! Nous sommes bien tous concernés.

Mais que faire de ces poubelles flottantes ?

Une solution un peu provocatrice vient d’un cabinet d’architectes néerlandais : transformer le plastique récupéré dans l’océan pour en faire une île artificielle « Recycled Island ». Ce qui permettrait d’accueillir les réfugiés climatiques...

Le nettoyage de ces zones semble insurmontable pour de nombreuses raisons, aussi bien techniques que financières ou politiques (une grande partie de ces zones se trouve hors des eaux nationales et aucun état ne veut assumer la responsabilité ni le coût). On peut toujours tenter de ne pas faire plus de mal... Réduire la quantité de déchets, tenter de les transformer en ressources, rechercher d'autres alternatives, comme des plastiques biodégradables ou compostables. Et concentrer les efforts sur le nettoyage des canaux et des rivières qui débouchent dans les océans. Et en étant, chacun de nous, vigilants sur l’élimination des plastiques, en particulier au bord de la mer...

Si le sujet vous intéresse, un article complet sur LeMonde.fr

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |