Colloque Développement durable le 11 décembre, à suivre en streaming

10/12/2012

colloque, développement durable, partenariat, écoles, débats

Demain 11 décembre se tiendra dans l’auditorium du Monde à Paris la première édition du colloque Développement durable, les débats 2012.

Le Monde, McDonald’s France, la Chaire Développement durable de Sciences Po et l’ISIGE Les Mines ParisTech, ont souhaité s’associer pour créer ce rendez-vous majeur du développement durable, croisant les points de vue des chercheurs, des responsables de l’action publique et des dirigeants d’entreprise. Ce rendez-vous est conçu pour porter une parole forte et libre sur des questions controversées. Il a vocation à se renouveler chaque année.

Quatre tables rondes reviendront sur les questions qui ont marqué l’actualité de l’année 2012 :

9 h 30 – 11 h 00 - Les multinationales vont-elles remplacer les États dans la gouvernance du Développement durable, après l’échec de Rio + 20 ?

11 h 30 – 13 h 00 - Comment décider dans un contexte d’incertitude sur les questions de santé et d’environnement qui ne cessent de surgir ?

14 h 00 – 15 h 30 - La transition écologique est-elle l’ennemi de l’emploi, comme peut le laisser penser la focalisation du débat public sur le retour de la croissance ?

16 h 00 – 17 h 30 Quels systèmes d’évaluation mettre en œuvre pour intégrer le Développement Durable dans la prise de décision ?

Pour ma part, j’interviendrai dans la troisième table ronde, à 14h.

Je vous invite à suivre le colloque en streaming sur www.lemonde.fr/colloque_developpement_durable

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |

Au Salon des Maires pour la troisième année

07/12/2012

Le Salon des Maires et des collectivités locales s’est tenu comme chaque année fin novembre à Paris, porte de Versailles. C’est un carrefour important pour l’ensemble des élus locaux, qui réunit plusieurs centaines d’exposants, dont... McDonald’s, pour la troisième fois. Cette présence surprend, intrigue et en tout état de cause suscite l’intérêt de nombreux visiteurs. Nous pensons qu’elle est justifiée par notre implantation dans plus de 900 communes réparties dans tout l’hexagone, et qu’à ce titre nous nous devons d’entretenir avec les communes des relations privilégiées. C’est ce que font nos franchisés tout au long de l’année, mais le salon est une excellente occasion d’aller à la rencontre des élus, de nouer des contacts, d’initier des projets, de répondre aux questions en toute transparence...

Sur le stand

Le Programme Emballages Abandonnés, dont je vous parle régulièrement dans le blog (ici le dernier billet en date). Aujourd’hui 105 communes ont signé une convention locale, d’autres ont engagé la démarche et au total 370 communes ont au moins un restaurant McDonald’s impliqué dans partenariat en cours. Ce problème des emballages abandonnés reste une forte attente des élus locaux à l’endroit de notre enseigne et nous avons souvent des questions très concrètes et pratiques à ce sujet.

Le programme de rénovation extérieure « Full Image », dont l’enjeu essentiel est un ancrage plus harmonieux dans le paysage urbain ou péri-urbain : nouvelle architecture, matériaux naturels, toitures redessinées, enseignes et éclairages plus discrets, installation de pompes à chaleur aménagement des espaces verts plus adapté aux écosystèmes locaux... Aujourd’hui 900 restaurants ont été rénovés.

Ces deux thèmes ont été l’objet de la moitié des rencontres sur le  stand.

Les tournées sportives pour les enfants ont retenu l’intérêt de l’autre moitié des visiteurs. Chaque été, elles installent dans les villes un véritable village olympique où les enfants de 5 à 12 ans peuvent s’initier gratuitement à différentes disciplines sportives sans notion de compétition. Le salon était l’occasion de rendre compte des tournées 2012, de parler des projets 2013, mais aussi d’évoquer les partenariats que nos franchisés entretiennent avec les associations sportives locales.

Pourquoi les élus viennent-ils nous voir ?

En grande majorité (soit les trois-quarts des rencontres) pour discuter d’un projet concret, qu’il s’agisse des emballages abandonnés ou de sport, et même dans certains cas de l'implantation d'un restaurant sur la commune.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Inauguration d’une nouvelle ferme de référence ouverte au public

14/06/2012

agroécologie,pratiques agronomiques,fermes de référence,agriculture,filières,expérimentations

Je vous ai parlé en octobre dernier de l’inauguration de la première ferme de référence, près d’Arras, dédiée à la pomme de terre. Le 30 mai, la seconde ferme de référence a été inaugurée à son tour, cette fois-ci sur la filière blé.

Il s’agit de la ferme de Christophe Guerton, dans le Loiret. Une partie de l’exploitation est située dans la zone Natura 2000 de la vallée de l’Essonne et des vallons voisins. Cette ferme familiale produit entre autre du blé de force (le tiers de sa production) pour la filière McDonald’s France.

Sous un beau soleil, les invités (équipes de McDonald’s France et franchisés) ont suivi le parcours de visite, jalonné de panneaux explicatifs sur la culture du blé de force, le local de stockage des produits phytosanitaires, le matériel, la zone de tri des déchets, le stockage après récolte et la transformation (du blé aux petits pains). Des représentants des différents acteurs de la filière sont intervenus : la coopérative de Boisseaux, les Grands Moulins de Paris et East Balt France, notre fournisseur de petits pains.

Plusieurs pratiques destinées à préserver la biodiversité sont en test dans cette ferme comme la plantation d’essences locales rares (alisier ou cormier par exemple) ou l’installation de nichoirs à abeilles. Pour ce qui est des pratiques sur la culture du blé de force, on expérimente ici l’apport localisé d’engrais phosphaté et des inter-cultures destinées à limiter l’érosion et piéger les nitrates. Christophe Guerton nous a aussi expliqué ce qui est mis en place depuis plusieurs années pour limiter l’utilisation des produits phytosanitaires en s’appuyant sur des outils d’aide à la décision qui permettent de savoir s’il faut traiter, comment et quand... Et également pour réduire les consommations d’énergie liées au matériel utilisé, pour trier les déchets et limiter les risques de pollution de l’eau au moment du remplissage et du rinçage des pulvérisateurs.

La ferme de Christophe Guerton, comme celle de Ghislain Leprince (pommes de terre) s’ouvrira petit-à-petit au public. Nous travaillons actuellement sur un programme annuel de visites qui s’adressera à la fois au public interne et au public externe de McDonald’s et permettra d’accueillir progressivement de plus en plus de visiteurs.

Depuis 2010, notre stratégie agroécologique se décline en programmes d’actions sur chacune de nos 5 principales filières d’approvisionnement. Un réseau de fermes de référence réparties sur différents bassins d’approvisionnement a été mis en place. Des agriculteurs et éleveurs volontaires y expérimentent actuellement plus de 50 pratiques environnementales innovantes. Ces pratiques sont mesurées et évaluées grâce à des indicateurs agro-environnementaux et des indicateurs économiques. Les plus efficaces seront progressivement proposées aux autres producteurs. Pour faire découvrir la démarche, nous avons choisi d’ouvrir au public une ferme de référence dans chaque filière.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

La campagne du mois : l’imagination humaine au service d’un développement durable

17/05/2012

Dans le cadre de la rubrique « La campagne du mois », je vous propose ce mois-ci « Forêt tropicale » créé par JWT Publicidade Ltda, agence brésilienne, pour Conservation International.

campagne, créations publicitaires, act responsible, social, environnemental, ong

Le slogan « Nous n'utilisons que 10% de notre capacité cérébrale. Dieu merci. » nous interpelle sur les capacités potentielles du cerveau humain à trouver des solutions pour assurer le développement durable de notre planète.

Cette campagne, intitulée « 10% », comprenait deux autres visuels : Renard et Glacier.

Conservation International travaille en partenariat avec les gouvernements aux niveaux local, régional et national à travers le monde - du Brésil à la Chine, des États-Unis au Libéria - avec un objectif commun : préserver les ressources naturelles. Ses initiatives ont aidé les partenaires gouvernementaux à surmonter les nombreux défis auxquels ils sont confrontés quand il s’agit de concilier et d’équilibrer les objectifs de développement, les intérêts économiques et les réalités politiques.

Plus d’informations (en anglais) sur le site de Conservation International.

Cette sélection de créations publicitaires au service des causes sociales et environnementales, je vous le rappelle, est extraite de la « galerie » de l’association Act Responsible, qui collecte le meilleur de la création publicitaire en provenance des associations, ONG... dans le but de donner de la visibilité à des communications souvent inconnues et de témoigner du travail quotidien des associations. Ces créations sont accessibles sur le site www.act-responsible.org.

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire |

La campagne du mois : sensibiliser au problème des déchets dans la nature

12/04/2012

Dans le cadre de la rubrique « La campagne du mois », je vous propose ce mois-ci « Herbe » par Ogilvy Group Bulgaria pour WWF.

Herbe.jpg

Directeur de Creation : Maria Todorova - Directeur Artisitique : Veneta Nikolova
Copywriter: Milena Krumova - Photographe: Boris Misirkov

Le slogan « Just a piece of garbage is not garbage » pourrait se traduire en français par « Un petit détritus ce n’est pas un tas d’ordures. C’est ce que vous et les 7 720 000 Bulgares pensent ». Ce message nous rappelle notre responsabilité à tous de garder notre planète propre par nos gestes quotidiens.

Il s’agit d’une campagne intitulée « Poubelle » qui comprenait deux autres visuels : Fleurs et Pierres.

Le WWF travaille en Bulgarie depuis 1998. Ses principaux objectifs : la conservation et la restauration de la biodiversité, assurer un développement durable de la région. Le WWF bulgare est également impliqué dans le réseau Natura 2000 et les aires protégées, qui se penchent sur les forêts et les écosystèmes d'eau douce au regard des politiques agricoles et du développement rural. Agir, réagir, se mobiliser, s'informer: bulgaria.panda.org

Cette sélection de créations publicitaires au service des causes sociales et environnementales, je vous le rappelle, est extraite de la « galerie » de l’association Act Responsible, qui collecte le meilleur de la création publicitaire en provenance des associations, ONG... dans le but de donner de la visibilité à des communications souvent inconnues et de témoigner du travail quotidien des associations. Ces créations sont accessibles sur le site www.act-responsible.org.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Consommation responsable : une enquête sur l’évolution des sensibilités des Français

04/04/2012

À l’occasion de la Semaine du développement durable, qui a lieu cette semaine, les résultats d’une enquête sur l’évolution des sensibilités et attentes des français en matière de développement durable et de consommation responsable ont été présentés. Elle a été réalisée comme chaque année par Ethicity, un cabinet de conseil en développement durable et marketing responsable, avec le soutien de l’ADEME.

Il en ressort notamment que la crise économique devrait être une occasion de revoir nos modes de vie et de consommation pour 88% des personnes interrogées (soit un panel représentatif de la société française de 4055 individus âgés de 15 à 74 ans).

La perception de l’impact positif que peut jouer notre façon de consommer en matière sociale, économique et environnementale semble augmenter, toujours selon cette enquête. L’origine et le lieu de fabrication sont des informations davantage attendues. La préoccupation environnementale reste forte. Pour 60% des français le respect de l’environnement et la qualité sociale de production sont compatibles avec une recherche de profit.

Pour télécharger la synthèse de l’enquête, c’est ici.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |