« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

Un engagement de McDonald’s au niveau mondial

Posté par Delphine SMAGGHE, le 30/03/2018
Catégorie :

ScaleForGood_sansLogoSBTi.jpg

McDonald’s Corporate a annoncé le 20 mars de nouveaux engagements en matière de développement durable, et notamment de climat, avec des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre validés par un organisme scientifique. Ces engagements viennent confirmer la stratégie et les actions de McDonald’s France, en œuvre depuis plus de 15 ans.


L’ambition de la stratégie climat annoncée à l’échelle mondiale est la suivante :

  • pour les restaurants et les bureaux de McDonald’s, réduire de 36 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à l’année de référence 2015, en associant les franchisés,
  • dans toute la chaîne d'approvisionnement, réduire de 31 % l'intensité des émissions (quantité de CO2 émis par tonne métrique de nourriture et d'emballage) d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 2015.

Cette stratégie a été validée par un organisme scientifique reconnu internationalement, la Science Based Targets Initiative, qui garantit que les mesures prises par l’entreprise s’accordent avec les objectifs de l’Accord de Paris, soit une limitation de la hausse de la température globale à moins de 2°C d’ici la fin du siècle. À l’échelle d’une entreprise qui regroupe 37 000 restaurants dans 120 pays, les émissions de gaz à effet de serre évitées par cet engagement ont été estimées à 150 millions de tonnes, ce qui représente l’équivalent de 32 millions de voitures particulières pendant une année entière.

Pour atteindre cet objectif, McDonald’s Corporation accentuera ses efforts sur les principaux segments de son empreinte carbone, qui représentent près de 65 % de émissions de gaz à effet de serre : la production bovine, l’efficacité énergétique des restaurants, l'emballage et les déchets.

Cette ambition mondiale converge parfaitement avec les objectifs fixés par la stratégie climat de McDonald’s France. Nous sommes heureux de constater qu’elle confirme l’importance du travail de fond que nous avons mené en France, dont ce blog se fait l’écho : une contribution forte aux filières agricoles françaises, une volonté réelle de sécuriser le modèle économique des agriculteurs par la contractualisation et une stratégie agro-écologique engagée pour développer des matières premières de qualité et un modèle agricole alternatif à faible empreinte environnementale.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture