« Précédent | Page d'accueil

Trois projets innovants au palmarès de l’Agri-Challenge après délibération du jury

Posté par Delphine SMAGGHE, le 08/11/2017
Catégorie : Filières Qualité , Stratégie environnementale

AgriChallenge_Laureats.jpg

Le 26 octobre 2017, le jury de l’Agri-Challenge McDonald’s a récompensé 3 projets, parmi ceux des 12 finalistes venus présenter leur solution innovante pour une agriculture durable. Ces trois « jeunes pousses » françaises partageront une dotation de 50 000 euros et pourront expérimenter leur projet dans notre réseau de fermes de référence.


Pour ceux qui auraient manqué le début : l’Agri-Challenge, qu’est-ce que c’est ? Je vous ai déjà parlé de cet appel à projet lancé en mars 2017. Il s’adressait aux « inventeurs » de solutions innovantes qui visent à rendre les productions agricoles plus respectueuses de l’environnement ou à apporter des améliorations en matière de bien-être animal. L’objectif : offrir aux start-up lauréates un coup de pouce financier, une expérimentation en situation réelle de leur solution dans l’une de nos filières agricoles et l’accès à un vaste réseau professionnel, du champ au restaurant. L’Agri-Challenge répond aussi à notre volonté d’aller plus loin dans notre stratégie agro-écologique : la qualité des candidatures, au-delà des finalistes, en fait un vivier d’idées nouvelles que nous pourrons être amenés à tester dans nos fermes de référence.

La méthode ? L’appel à projets s’est clôturé fin août avec 67 projets de produits et services innovants à destination des agriculteurs, répondant au moins à l’un des objectifs de notre stratégie agro-écologique. Une première sélection, difficile au vu de la qualité des candidatures, a permis de retenir 12 projets. Les finalistes ont été auditionnés le 26 octobre par un jury composé d’experts issus de différents horizons. Chaque projet disposait de 30 minutes pour convaincre. Le jury a désigné les 3 lauréats

Les lauréats vont bénéficier d’une dotation de 50 000 € à partager entre les trois projets en fonction notamment du coût de l’expérimentation à réaliser. Les projets seront testés in situ dans notre réseau de fermes de référence. Nous suivrons de près ces expérimentations et les résultats obtenus permettront d’envisager un déploiement des solutions testées à d’autres agriculteurs.

LIAM, une farine de micro-algues riche en protéines, la ressource alternative de l’alimentation animale. INALVE a mis au point LIAM, un procédé breveté pour automatiser la culture et la récolte de biofilms de micro-algues. L’ingrédient produit répond aux besoins de l’alimentation animale. L’utilisation de micro-algues apparaît comme une solution à la pénurie mondiale annoncée des ressources en protéines et une réponse à la nécessite de préserver les terres arables et les réserves de poissons. Seul le coût actuel de production est un frein. Le système créé par INALVE est 10 fois plus productif que les technologies actuellement industrialisées. Pour un coût maitrisé, la micro-algue produite est très riche en protéines et possède un composé stimulant la santé animale. L’expérimentation dans les filières poulet et bœuf servira à déterminer les gains en croissance et en santé des animaux qui consomment cet ingrédient.

CARBONE BEE, l’imagerie agronomique pour mesurer avec précision la santé du végétal. Le projet de CARBONE BEE : anticiper les épidémies de mildiou grâce à une détection précoce de symptômes et optimiser l'itinéraire technique pomme de terre. AQiT-Sensor se compose d’un capteur autonome qui repose sur une nouvelle technologie de camera (hyperspectrale). Il s’adapte sur drone, tracteur ou smartphone. L’imagerie est couplée à un logiciel d’intelligence artificielle installé sur une station de calcul portable. Il apprend à détecter des symptômes sur les végétaux et crée des cartes interactives, localisant des zones de haute probabilité de plants touchés. Cette solution vient en complément d’OAD basés sur la météo et améliore la prédiction de la pression maladie Les gains attendus : une réduction d’usage des fongicides avec un impact sur la conduite de culture.

FarmLEAP, un réseau de bonnes pratiques en ligne pour les agriculteurs. Farmleap est une plateforme web permettant aux agriculteurs de gérer et comparer leurs exploitations entre eux de manière anonyme pour progresser dans leurs méthodes et améliorer leurs marges. Ce réseau interactif d'échange en ligne permet le partage et la comparaison des données, dans l'environnement local de l'agriculteur (même sol, même météo) pour qu'il puisse rapidement identifier l'itinéraire cultural le plus adapté, progresser dans sa bonne gestion des ressources en eau et des usages des produits phytosanitaires. Ses atouts : simplicité, indépendance du réseau, supervision par un comité d'éthique constitué d’acteurs du monde agricole et interaction directe entre les agriculteurs.

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |

Commentaires

Bonjour Delphine,

J'ai eu vos coordonnées par un important franchisé de Marseille et ses environs.
Je me permet de vous contacter pour organiser une rdv téléphonique sur la thématique de la gestion des déchets de vos restaurants et de la politique que vous menez entre les restaurants franchisés et les compagnies...
Nous constatons qu'il existe un véritable problème sur les emballages que vous distribuez à partir des drives et que nous retrouvons de plus en plus notamment lors de nos opérations de sensibilisation de nettoyages.
Serait-il possible d'échanger sur ce point ?

Dans l'attente de votre retour

Alain MATESI Tel : 06 26 04 92 22
Pdt fondateur de CoLLecT-IF environnement
Membre du Grenelle de l'environnement et de la Mer

Écrit par : Alain MATESI | 07/03/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour Madame Smagghe,

Je me permets de vous contacter via votre blog, n'ayant pu trouver sur le site de Mc Donalds un moyen électronique de transmettre des questions ou suggestions liées au développement durable.

Je souhaite vous faire part de mon étonnement quant au caractère obligatoire du jouet ou du livre distribués dans les menus Happy Meal.
Lors de mes derniers passages chez Mc Donald's, j'ai demandé à ne pas recevoir de jouet ou de livre dans le menu Happy Meal, et cela m'a été refusé.

Mes trois filles de 5, 8 et 10 ans comprennent ma démarche et en sont solidaires, l'intérêt du jouet étant souvent très limité (en ce qui concerne le livre, nous en avons déjà beaucoup et utilisons les services de la bibliothèque).

Vous serait-il possible de vous pencher sur ce sujet? Je pense que nous sommes de plus en plus nombreux, grands et petits, à nous soucier de l'utilisation des matières plastiques et de leur impact sur l'environnement. Ce serait super que nous puissions en tant que consommateur, chez Mc Donalds, avoir la liberté de renoncer à ces jouets et livres dans l'idée de préserver notre planète.

Vous remerciant par avance pour l'attention que vous voudrez bien accorder à cette demande,
Bien cordialement,
Julie Sillen

Écrit par : Julie Sillen | 23/04/2018

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture