« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

COP22 : un premier cap passé pour l’accord de Paris

Posté par Delphine SMAGGHE, le 21/11/2016
Catégorie : Climat

COP22_Logo.jpg

La 22ème conférence internationale de l'ONU sur le climat s'est achevée vendredi 18 novembre vers minuit, après douze jours de négociations. Les pays ont dans l’ensemble fait preuve d'unité face à l'urgence de mettre en œuvre l'accord de Paris sur le climat, rappelant son caractère « irréversible » malgré le choc de l’élection d’un président notoirement climatosceptique aux États-Unis.


C’était l’enjeu principal de la COP22 : rendre opérationnel l'accord de Paris conclu il y a un an. Les 196 pays réunis à Marrakech se sont mis d'accord pour finaliser ses règles d'application avec deux ans d’avance sur l'échéance initialement prévue.

C’est donc en 2018 (et non pas 2020) que le mode d’emploi sera arrêté, lors de la COP24 accueillie par la Pologne. À cette occasion, les États devront aussi présenter des plans climat nationaux, et être plus ambitieux dans leurs engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, pour l’instant insuffisants.

Les pays sont restés déterminés après les résultats de l’élection américaine et aucun ne s’est écarté de ses engagements. L’édifice est malgré tout fragile : l’accord de Paris, entré en vigueur début novembre, ne comporte pas de mécanismes de sanction, il repose essentiellement sur le bon vouloir des États.

La question du financement, autre sujet central, n’a pas vraiment avancé. Il s’agit des 100 milliards de dollars par an que les pays du Nord se sont engagés (à Copenhague, en 2009) à verser aux pays du Sud d’ici 2020. Mis à part quelques engagements, on est encore loin du compte. La répartition de ces fonds pose aussi problème. Les pays en développement réclament un meilleur équilibre entre les financements destinés aux projets d’atténuation (donc de réduction des émissions) et ceux destinés à l’adaptation aux conséquences du changement climatique, qui devraient aller aux pays les moins développés, très peu émetteurs et très vulnérables.

En parallèle aux négociations, de nombreuses initiatives ont été lancées pendant la COP22 sur l'énergie, les villes, les forêts, l'eau, les transports, les entreprises, les océans ou encore l'agriculture.

La prochaine COP se déroulera à la fin de l’année 2017, à Bonn. Elle sera présidée par les îles Fidji, menacées de submersion par la montée des océans.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés le week-end et la semaine entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture