« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

Entre deux COP, les négociateurs se retrouvent à Paris

Posté par Delphine SMAGGHE, le 18/04/2016
Catégorie : Climat

ReunionInformelleCOP21.jpg© Arnaud Bouisson – MEDDE / SG COP21

Les chefs de délégation d’une cinquantaine de pays se sont retrouvés vendredi et samedi derniers à Paris. Il s’agissait d’une réunion ''informelle’’ pour commencer à s’entendre sur les moyens de mise en œuvre de l’accord de Paris. Un échauffement avant la reprise des négociations officielles de Bonn en mai prochain et un premier passage de relais à la présidence marocaine pour la COP22.


À une semaine de la cérémonie de signature de l’accord de Paris, qui aura lieu au siège de l’ONU à New York, un rendez-vous a été organisé à Paris les 15 et 16 avril par la présidence française de la COP21 et co-présidé par le Maroc, pays hôte de la prochaine COP. C’est en effet le Marrakech qui accueillera le prochain grand sommet sur le climat, la COP22, en novembre prochain.

Il s’agissait d'une réunion informelle, et non pas de négociation. Le but principal était de coordonner le prochain rendez-vous en Allemagne (à Bonn), une étape essentielle pour les négociateurs qui doivent préparer la COP22. Les réunions des 15 et 16 avril, ont rassemblé les négociateurs d’une cinquantaine de pays.

Après l’adoption de l’accord de Paris en décembre 2015, tout reste à faire. Le défi à relever est considérable, puisqu’il s’agit maintenant de mettre en œuvre cet accord et de transformer les contributions nationales annoncées en véritables politiques publiques. Chaque pays doit respecter ses engagements pour contenir les émissions "bien en deçà de 2°C", comme le stipule le texte adopté à Paris. Pour atteindre cet objectif, il faudrait notamment abandonner les énergies fossiles et préparer la transition vers une économie dans laquelle les énergies renouvelables joueraient un rôle central.

Avec cette réunion, la France souhaitait aussi ''préparer le terrain pour le Maroc afin de permettre une transition qui soit la plus douce possible’’. Dans cette optique, la session informelle de Paris était un rendez-vous important pour les deux pays.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture