« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

Que s’est-il passé pendant les négociations climat de Bonn ?

Posté par Delphine SMAGGHE, le 16/06/2015
Catégorie : Climat

NegoBonn_2.jpg

À six mois de la conférence de Paris (COP21), la session intermédiaire de négociations sur le climat s’est achevée jeudi 11 juin à Bonn. Son principal objectif : simplifier un premier texte de négociations pour ouvrir la voie à un accord universel à Paris. Les délégués n’y sont pas parvenus, mais les négociations ont tout de même été utiles.


Pendant 10 jours s’est tenu à Bonn le premier des trois rounds de négociations préparatoires à la COP21 qui se tiendra en décembre à Paris. Les délégations des 196 pays membres de la convention sur le climat ont entamé le noyau dur des discussions pour parvenir à un accord qui devrait permettre de rester sous la barre des deux degrés de réchauffement d’ici la fin du siècle.

Qu’est-ce qu’on négocie ?

La mission des délégations était de raccourcir un texte de 86 pages (en anglais) qui listait toutes les options, parfois contradictoires, défendues par chacun des États. Deux questions centrales : quels sont les engagements de réduction de gaz à effet de serre que prendront les pays et comment les pays les plus vulnérables seront-ils soutenus par les pays développés pour limiter les dommages causés par le réchauffement ? La grande difficulté : la différenciation entre les pays développés, émergents et en développement. Pour aboutir à un accord juste et équitable, il faut demander à chaque pays des efforts adaptés à ses capacités, notamment économiques. L’enjeu majeur : le financement. Les pays en développement ne pourront avancer qu’à la condition que les pays industrialisés leur transfèrent des moyens financiers et des technologies

Un texte « toiletté »

Pas simple, à 4 000 participants, d’alléger un texte : comme chacun le sait, le diable est dans les détails ! Le document, très technique, a été repris ligne à ligne trois fois de suite et n’a finalement perdu qu’un petit dixième de son volume... Chaque formulation, chaque mot, voire même chaque virgule ont été méticuleusement pesés. Les délégués se sont surtout attachés à l’organiser, à le structurer, à le rendre cohérent. Les discussions ont malgré tout été utiles et des progrès ont été faits dans la compréhension du texte. Les deux co-présidents, aidés de onze facilitateurs, ont reçu un mandat pour préparer eux-mêmes un texte resserré et élagué pour la prochaine session de négociations prévue en août 2015. Ce travail rendra la tâche plus facile aux ministres qui devront, sur cette base, donner une orientation politique aux négociations.

Pas de blocage

Pour autant la situation n’a jamais été bloquée et la confiance, ingrédient indispensable à la réussite de la COP, s’est progressivement installée. L’essentiel reste acquis : pour la première fois, tous les pays se sont accordés sur la nécessité de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre pour maintenir le réchauffement climatique à 2 degrés d’ici à la fin du siècle. Mais il reste du chemin à parcourir. D’ici la conférence de Paris les discussions doivent s’accélérer et les négociateurs se voir confier des mandats plus forts. Tout se jouera dans les prochains mois, avec des rendez-vous internationaux majeurs.

On remarque parallèlement une mobilisation croissante du monde économique, des collectivités locales et de la société civile, jusqu'à la sphère politique autour du climat. Ce sont des signaux importants envoyés en marge des négociations.

 

Pour en savoir plus, la chronique hebdomadaire « Paris Climat 2015 » de Pierre Radanne, expert en énergie et climat, diffusée sur RFI. Il y décrypte les enjeux des changements climatiques, l’avancée des négociations internationales et les positionnements des différents pays.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture