« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

Et si les éoliennes n’avaient plus de pales ?

Posté par Delphine SMAGGHE, le 26/05/2015
Catégorie : Energie

EolienneSansPales.jpg© Vortex Bladeless

Utiliser l'oscillation du mât pour produire de l'énergie : c’est la solution imaginée par une entreprise espagnole, Vortex Bladeless. Ses éoliennes sans pales pourraient ainsi répondre aux critiques dont les modèles « traditionnels », géants à trois pales, font régulièrement l’objet.


Technologique prometteuse pour la transition énergétique, l’éolien est aussi très souvent critiqué. Les hostilités se concentrent sur les gigantesques pales rotatives, source de nuisances sonores et menace pour les oiseaux…

Pourquoi ne pas imaginer une alternative sans pales ?

La dernière innovation en date est celle d’une jeune entreprise espagnole, Vortex Bladeless. Plus de pales, les mâts suffisent. Ces longs cônes utilisent l’effet aérodynamique des tourbillons d’air (les vortex). Leur structure légère et résistante leur permet de vibrer autant que possible. Un système magnétique leur imprime un mouvement d’oscillation indépendant de la force du vent. Leurs concepteurs leur attribuent de nombreux avantages : réduction des coûts de fabrication et de maintenance, baisse de l’empreinte carbone, mais aussi limitation du bruit et des risques d’accidents avec la faune. Les deux prototypes de 4 et 6 mètres de haut testés en conditions réelles ont récupéré 30 % de moins d'énergie que des éoliennes « classiques », ce qui pourrait être compensé par la possibilité d'en installer deux fois plus dans le même espace. Reste à convaincre, notamment de la résistance au vent des grands modèles de 170 mètres. Un « immense défi à relever » qui incite ces inventeurs à une certaine prudence. À suivre, donc. Et plus d’informations ici sur le blog écologie du Monde.

Une assez longue liste d’inventions au design étonnant

D’autres projets d’éoliennes, dépourvues de pales mais non de panache, témoignent de l’imagination et de l’inventivité de leurs créateurs. Ces projets n’ont pas forcément vocation à remplacer les éoliennes conventionnelles mais ils peuvent s’adapter à des environnements différents, des utilisations individuelles, des besoins énergétiques locaux, une meilleure intégration dans le paysage...

Une voile (Saphonian, inspiration très prometteuse d’une divinité carthaginoise) ou plusieurs voiles (Grande Synthe, made in France) qui capturent le vent, des gouttelettes d’eau chargées électriquement et soufflées par le vent (EWICON, poétique et urbaine), des roseaux géants (Windstalk, jolis mais un peu chers), un « arbre à vent » qui se fond dans le paysage (encore une invention française), une turbine volante qui capte des vents plus forts et réguliers en hauteur (BAT, adaptée aux zones reculées et difficiles d’accès), une éolienne à fabriquer soi-même à partir de bois de récupération (autonomie limitée, mais empreinte écologique et coût minimums)... et bien d’autres !

À découvrir sur le site We Demain : Qui a dit que les éoliennes enlaidissaient le paysage ? Épisode 1 et épisode 2.

____________________________________________________________

Chez McDonald’s France

100 % des consommations électriques des restaurants sont couvertes par l'achat de Garanties d’Origine certifiant la provenance de l’électricité produite à partir de sources renouvelables : depuis 2010 via l’achat de certificats verts, puis de Garanties d’Origine à partir de janvier 2012.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture