« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

Loi de transition énergétique : le deuxième round se jouera au Sénat

Posté par Delphine SMAGGHE, le 17/10/2014
Catégorie : Développement durable , Energie

TransitionEnergetique_3.jpg

L’Assemblée nationale a adopté en première lecture, mardi 14 octobre, le projet de loi de « transition énergétique pour la croissance verte ». Le texte doit maintenant être examiné par le Sénat. Le gouvernement espère faire adopter définitivement ce projet de loi avant la tenue à Paris fin 2015 du sommet mondial sur le climat.


Fruit de deux ans de travaux préparatoires, le projet de loi sur la transition énergétique a été adopté par les députés le 14 octobre, après cinq journées de débats dans l'hémicycle. Cette loi a pour objectif la mise en place d’un nouveau modèle énergétique, générateur de croissance durable, destiné à alléger la facture énergétique de la France, de ses entreprises et des Français, tout en réduisant leur dépendance au nucléaire et aux énergies fossiles. Dans les trois ans qui viennent, 100 000 créations d'emplois sont escomptées dans les métiers de la croissance verte.

Le vote a suscité de nombreuses réactions de la part des associations de protection de l'environnement. Beaucoup reconnaissent des avancées dans les objectifs fixés, d’autres pointent des insuffisances, mais toutes estiment que de nombreuses interrogations sur les moyens d'y parvenir et les questions de financement restent en suspens. La loi fixe néanmoins des objectifs ambitieux et engage une batterie de mesures pour les atteindre.

- Réduire de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité à l'horizon 2025. La loi acte également que le vieillissement des réacteurs nucléaires pose un problème de sûreté et de coût.

- Diminuer de 50 % la consommation énergétique, notamment fossile, en 2050 par rapport à l'année 2012. La baisse de la consommation des énergies fossiles serait de 30% en 2030 et celle des émissions de gaz à effet de serre de 40% entre 1990 et 2030, avant une division par quatre en 2050. Sur ce plan, la priorité est donnée au bâtiment qui représente à lui seul la moitié de la consommation énergétique française. Il s’agit aussi de développer des transports propres, notamment les véhicules électriques et hybrides, mais aussi le vélo.

- Porter la part des énergies renouvelables à 23% de notre consommation énergétique finale brute en 2020 et à 32% en 2030 (elle était de 13,7% en 2012). Toutes les filières sont concernées (éolien, solaire, bois, énergies marines, géothermie, méthanisation...).

- Réduire les déchets et améliorer le recyclage : le projet encourage le développement de l'économie circulaire, la réduction des déchets à la source et la lutte contre le gaspillage pour favoriser le recyclage et l’innovation sur la conception des produits et des matériaux. La quantité des déchets mis en décharge devra être réduite de 50 % d'ici à 2025, avec un objectif de recyclage de 55 % des déchets non dangereux en 2025 et de 70 % des déchets du bâtiment et des travaux publics en 2020. Parmi les mesures, l’interdiction des sacs plastiques à usage unique en 2016 et de la vaisselle jetable en 2020, la généralisation du tri à la source des biodéchets et la création d'un délit d'obsolescence programmée (conception de produits de consommation dont la durée de vie est délibérément réduite par le fabricant).

Le projet de loi devrait être examiné à la mi-décembre ou en janvier au Sénat. La commission du développement durable du Sénat a estimé que le débat sur le texte avait été « escamoté » à l’Assemblée et compte bien veiller à ce que « toutes les questions soient approfondies » au Sénat. Le gouvernement utilisera la procédure dite « accélérée » pour réduire le nombre de navettes entre les deux assemblées, afin de faire adopter définitivement ce projet de loi au printemps, avant la tenue à Paris fin 2015 du sommet mondial sur le climat.

___________________________________________________________________

Chez McDonald’s France

Notre plan Énergie est issu d’une construction progressive et repose sur trois piliers complémentaires et indissociables. Réduire les consommations d’énergie en sensibilisant les équipes des restaurants aux bonnes pratiques. Accroître l’efficacité énergétique grâce à l’utilisation d’équipements moins consommateurs d’énergie et aux nouvelles technologies. Faire le choix des énergies renouvelables, en couvrant 100 % des consommations électriques des restaurants avec des Garanties d’Origine.

Un suivi régulier de nos émissions de gaz à effet de serre nous permet de piloter avec précision nos plans de progrès : remontées mensuelles d’informations et Bilans Carbone® effectués tous les 3 ans par un bureau d’études spécialisé. Nos objectifs : entre 2005 et 2020 (par transaction), - 60 % sur le périmètre de nos restaurants, et - 20 % sur le périmètre global, incluant toutes les émissions directes et indirectes, notamment les filières agricoles et les déplacements des clients.

Notre troisième Bilan Carbone® en 2011 a fait apparaître une baisse des émissions par transaction de - 34,7 % sur le périmètre des restaurants, et pour la première fois une baisse sur le périmètre global : - 2 %

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |

Commentaires

Bonjour,

En tant que syndicat d'élimination des ordures ménagères nous collectons un restaurant Macdonald dont le tri se limite aux bidons d'huile.

J'ai rencontré la responsable du restaurant pour discuter de la mise en place du tri sélectif en salle, avec bien sur notre accompagnement.

Refus catégorique sous prétexte que la multiplication des poubelles en salle ne correspondrait pas "l'ambiance agréable" que doit avoir le restaurant. Il est vrai qu'une installation de stockage est un lieu agréable pour accueillir les tonnes de déchets recyclables de Macdonald.

Je rappel que le service public n'est pas tenu de collecter les professionnels mais que nous le faisons et ce sans aucun surcoût par rapport à nos administrés qui eux trient leurs déchets.

Bilan de l'affaire nous envisageons de ne plus collecter ce restaurant, ils devrons faire appel à un prestataire privé, qui lui, acceptera d'éliminer des déchets recyclables moyennant finances.

C'est bien dommage, nous sensibilisons les enfants sur l'importance de ne pas gaspiller les ressources naturelles, mais quand ils entrent chez Macdonald il redevient normal de jeter sa boite Happy-Meal en carton à la poubelle.

Dans l'attente d'une avancée significative dans ce domaine...

Écrit par : Huguet | 24/10/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour Monsieur Huguet,

Votre réaction face à la réponse du restaurant est tout-à-fait compréhensible, d’autant que votre démarche va dans le sens de la solution de tri que nous souhaitons mettre en œuvre progressivement dans nos restaurants. Nous avons conçu des poubelles de tri ergonomiques qui s’insèrent dans la salle de restaurant en harmonie avec les décors existants. Elles vont de pair avec une signalétique incitative et des supports de sensibilisation à destination de nos clients. Nous avons également testé et mis au point un dispositif adaptable aux différentes situations locales, incluant les moyens de stockage adéquats, la fréquence de collecte, la formation et la sensibilisation des équipiers, le taux de recyclage de nos déchets... Le processus est lancé et maîtrisé, mais il suppose un assez long travail préalable avec les communes, les prestataires locaux, les franchisés... C'est ce qui explique que la personne que vous avez contactée n'était pas encore informée des détails du projet.

Nous souhaitons privilégier le partenariat avec les communes dans le déploiement du dispositif. C’est pourquoi votre proposition nous intéresse vivement ! Je vous propose de prendre contact directement avec le département environnement (nous vous communiquons l’adresse via votre boite mail) afin de nous communiquer le nom de votre collectivité et celui du restaurant dont il est question, pour que nous puissions avancer ensemble au plus vite.

Cordialement,

Delphine Smagghe

Écrit par : Delphine Smagghe | 24/10/2014

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture