« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

Après New-York, en attendant Paris... le plus difficile reste à faire

Posté par Delphine SMAGGHE, le 29/09/2014
Catégorie : Climat

MarcheClimatNY.jpgMarche pour le climat à New-York
Par Invertzoo (Travail personnel) [CC-BY-SA-4.0], via Wikimedia Commons

Le monde doit changer de cap devant la menace du réchauffement climatique. C’est ce qu’a rappelé Ban Ki-moon secrétaire général des Nations unies à l’ouverture du sommet extraordinaire sur le climat le 23 septembre à New York. Mais c’est surtout la mobilisation citoyenne qui aura marqué ce sommet. Le dimanche 21 septembre, les Marches pour le climat ont dépassé toutes les espérances comme à New York où la ville a vu défiler plus de 300 000 personnes.


Une mobilisation sans précédent : des centaines de milliers de personnes – plus nombreuses que ne l’espéraient les organisateurs eux-mêmes – ont ainsi défilé dimanche 21 septembre dans le monde, dont plus de 300 000 à New York.

Un autre souffle est venu des maires de plus de 2 000 villes dans le monde – de Bonn à Istanbul en passant par New York ou Paris. Ils ont conclu un pacte, dans lequel ils s’engagent à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 454 mégatonnes d’ici à 2020.

À la tribune des Nations unies, mardi 23 septembre, plus de 120 chefs d’État et de gouvernement ont rappelé l’urgence à agir contre le changement climatique. Le sommet était organisé à l’initiative de Ban Ki-moon pour tenter de remobiliser les responsables politiques, en prévision de la conférence décisive qui aura lieu en décembre 2015, à Paris.

Cette échéance est cruciale : c'est à cette date que les 195 pays membres de la Convention sur le changement climatique devraient signer un accord global (et contraignant) sur le climat, auquel se soumettront pour la première fois tous les grands pays émetteurs.

En attendant Paris, on retiendra de New York quelques avancées concrètes.

Le Fonds vert : l'une des rares avancées de Copenhague en 2009, a enfin reçu plusieurs enveloppes. Pour aider les pays en développement à s'adapter au changement climatique, la France et l’Allemagne promettent de verser 1 milliard de dollars. Au total, 10 pays participeront. Le Fonds vert a récolté pour le moment 2,3 milliards de dollars, bien loin des 100 milliards par an attendus à partir de 2020.

Un prix pour le carbone : autre serpent de mer qui a repris vie... Plus de 1 000 entreprises et 73 pays se sont déclarés favorables, sous l’égide de la banque mondiale, à l’instauration d’un « prix du carbone », sous forme de taxe ou de marché de quotas de CO2.

Moins de déforestation : plus de 130 gouvernements, compagnies, groupes représentant la société civile et les peuples autochtones ont aussi adopté une « déclaration de New York sur les forêts », en s’engageant à réduire de moitié la déforestation d’ici à 2020, et de la stopper d’ici à 2030. Le texte appelle par ailleurs à la restauration de 350 millions d’hectares de forêts et de terres agricoles. Problème: le Brésil a d’ores et déjà pris ses distances avec ce texte, disant avoir été tenu à l’écart des discussions. En 2013, la déforestation s’est accrue de 30% en Amazonie

Le sommet se termine donc sur une vague d'optimisme. On peut espérer que les initiatives annoncées tracent la route à des engagements significatifs à la conférence de Paris. La question de la lutte contre les changements climatiques a au moins été remise à l'agenda international, tout comme la nécessité d'arriver à une entente légalement contraignante visant la réduction importante de gaz à effet de serre à l'échelle planétaire.

Mais il reste du chemin à parcourir : tout au long de cette année, les négociateurs devront tenter de résoudre bien des difficultés. Qui doit assumer le coût de la transition énergétique? Pourquoi les pays du sud doivent-ils contribuer à rétablir une situation générée par le nord? Quelle contrainte légale imposer dans le futur traité ?

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture