« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

Un autre avenir pour les biodéchets

Posté par Delphine SMAGGHE, le 21/06/2013
Catégorie :

BacBio_LogoCampagne.jpg

En France, les biodéchets, ou déchets organiques, représentent un tiers du poids des poubelles des ménages (épluchures, restes de repas, déchets verts de jardins...) Aujourd’hui, ils sont jetés en mélange avec les autres déchets ménagers et finissent la plupart du temps incinérés ou enfouis. Et c’est dommage car, triés à la source, ils peuvent produire de l’énergie grâce à la méthanisation ou fournir un compost de qualité.

C’est pourquoi le Cniid (Centre national d’information indépendante sur les déchets) a lancé depuis le 4 juin la campagne « je veux mon bac bio ». Elle vise à interpeller les décideurs politiques sur le sort des biodéchets en France et promouvoir la gestion séparée qui seule, permet de les valoriser.

La campagne, soutenue par de nombreuses associations s’inscrit dans le cadre national et européen de prévention et de valorisation des déchets et plus largement de la transition écologique. Les dispositions du Grenelle de l’environnement et des directives européennes relatives aux déchets encouragent la mise en place d’une gestion séparée des biodéchets.

A l’heure actuelle, ce sont plus de 90 collectivités qui ont mis en place la collecte séparée des biodéchets sur leur territoire et beaucoup d’autres qui favorisent le compostage partagé et individuel. Le site permet d’ailleurs de recenser les initiatives de compostage partagé.

 

Et dans nos restaurants ? La collecte sélective s’organise. Une première phase de tests a permis d’ajuster les solutions qui permettront de collecter et de valoriser les déchets des restaurants. Le déploiement se mettra en place progressivement en fonction des contextes locaux : une collaboration avec les communes dans un système mixte, la collectivité se chargeant des déchets qu’elle peut valoriser et un prestataire privé de tous les autres déchets. Il s’agit de définir les meilleures filières de valorisation pour nos déchets et de mettre en place des circuits logistiques optimisés. Bien entendu, les déchets organiques seront collectés séparément.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture