« 2012-12 | Page d'accueil | 2013-02 »

Documentaire sur Arte : La malédiction du gaz de schiste

Posté par Delphine SMAGGHE, le 29/01/2013
Catégorie : Autre , Energie
Tags : gaz de schiste, documentaire, arte

La chaîne Arte diffuse ce soir, mardi 29 janvier à 20h50 le documentaire de Lech Kowalski « La malédiction du gaz de schiste » qui met à jour le fossé entre le discours des industriels et la réalité de l’exploitation du gaz de schiste.

 

Le réalisateur s’est rendu en Pologne à la rencontre de paysans confrontés aux campagnes de prospection du gaz de schiste par les firmes américaines, puis aux États-Unis dans le comté de Bradford en Pennsylvanie qui subit de plein fouet l'exploitation du gaz de schiste par fracturation hydraulique.

Le documentaire sera suivi à 22h05 d'un débat, puis d'un chat en direct. Il vous sera possible de dialoguer avec les invités à partir de 22h30 jusqu'à 23h00.

Sur le site d’Arte :

Vous pouvez poser vos questions dès à présent

Sur le site d’Arte, un dossier autour du documentaire.

ARTE - Diffusion mardi, 29 janvier 2013 à 20:50
Rediffusion samedi 2 février à 10H25 et mercredi 13 février à 09H55

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Énergie, les solutions du futur

Posté par Delphine SMAGGHE, le 28/01/2013
Catégorie : Développement durable , Energie
Tags : énergies renouvelables, mix énergétique, solutions, futur

Sur fond de débat national sur la transition énergétique, un article très intéressant sur le site Place publique.

Un tour d’horizon de « dix solutions encore peu exploitées, qui d’ici 10, 20 ou 50 ans viendront compléter notre mix énergétique. A condition que les recherches aboutissent, que les moyens financiers suivent et que l’éthique écologique soit associée au développement de certaines d’entre elles. »

De l’huile d’algues, de l’air transformé en pétrole, des bactéries carburant, des bouées qui récupèrent l’énergie des vagues, des aérogénérateurs volants... Certaines de ces solutions ne manquent pas de poésie !

Où l’on voit que les ressources (renouvelables) de la planète et l’ingéniosité  humaine offrent bien plus de perspectives qu’on pourrait le croire. Et pas si utopiques que ça !

À lire ici, comme une bouffée d’oxygène.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Davos s’inquiète du changement climatique

Posté par Delphine SMAGGHE, le 16/01/2013
Catégorie : Climat , Stratégie environnementale
Tags : davos, risques environnementaux, risques climatiques, global risks

« Hésiter à agir maintenant ne ferait qu’ajouter au fardeau des générations futures.» C’est ce qu’on peut lire dans le rapport « Global Risks » publié en amont du forum économique mondial de Davos qui ouvrira ses portes dans une semaine. Réalisée auprès de 1 000 experts par plusieurs cabinets et universitaires que l’on peut difficilement soupçonner d’activisme écologique, cette étude dresse la liste des risques majeurs pour l’économie et la planète dans les dix ans à venir, selon leur probabilité.

Les risques environnementaux et en particulier climatiques y tiennent une bonne place : multiplication des événements climatiques extrêmes, dépenses générées par les dégâts provoqués, mais aussi difficultés d'approvisionnement alimentaire dans certaines régions, des risques de sécheresse et de stress hydrique, pathologies liées aux diverses pollutions...

Les auteurs s’inquiètent : la crise financière qui perdure détourne l'attention du changement climatique, alors que les événements météorologiques extrêmes sont en progression. Prendre prétexte de la crise économique pour repousser les investissements nécessaires au traitement de la crise environnementale ne ferait qu’aggraver les choses et les auteurs font de nombreux appels à l’action...

La lutte contre le réchauffement climatique est le fil rouge de notre stratégie  environnementale. La diminution des émissions de gaz à effet de serre (GES) est un objectif transversal à tous les plans d’actions engagés. Les Bilans Carbone® réalisés en 2005 et en 2008) ont permis d’identifier nos principaux postes émetteurs de GES, que ce soit sur notre  périmètre d’activité principal (les restaurants), ou sur notre périmètre global qui intègre notamment les filières d’approvisionnements agricoles. Les résultats de notre troisième Bilan Carbone®, en 2011, sont encourageants : –34,7%.de réduction de GES sur le périmètre restaurant, 2,0 % sur le périmètre global, par transaction, entre 2005 et 2011. Ils nous permettent de conforter nos objectifs pour 2020 : 60% sur le périmètre des restaurants et 20% sur notre périmètre global.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Sur les toits de Paris... un jardin potager

Posté par Delphine SMAGGHE, le 04/01/2013
Catégorie : Autre , Développement durable , Stratégie environnementale
Tags : recherche, stratégie agorécologique, partenariats, écoles, agriculture, expérimentation, jardin, toits

Potager_toit_AgroParisTech.jpg

Pour évacuer joliment les derniers relents de fin du monde, je vous propose d’entamer cette année 2013 sur une note optimiste avec ce potager urbain expérimental installé sur les toits d’AgroParisTech, dans le 5ème arrondissement de Paris.

Nicolas Bel et Nicolas Marchal, de l'association Potager sur les toits, ont convaincu la direction de cette école d’ingénieurs (dans le domaine du vivant et de l’environnement) d'investir la vaste terrasse de leur toit pour y mener des expérimentations. L’idée est de montrer qu’il est possible de cultiver des légumes sur une base de déchets organiques abondants en milieu urbain et périurbain. Dans des bacs carrés en bois, ils comparent différents types de sols: du marc de café, du compost, des déchets de bois... et du terreau que l'on peut trouver dans le commerce. Des chercheurs de l’INRA, d’AgroParisTech, de l’école normale et du muséum d’histoire naturelle ont rejoint le projet.

Premier verdict : c’est le compost où circulent les vers de terre et poussent des champignons qui donne les plus belles salades ! Il est nourri des déchets de la cafétéria de l'école. Le compost issu de déchets verts est aussi le plus intéressant économiquement.

L’impact de la pollution urbaine sur les fruits et légumes récoltés est aussi analysé. Là encore, les résultats sont prometteurs : les mesures ont montré que les teneurs en cadmium et en plomb contenus dans les tomates et les laitues cultivées sur le toit sont largement en dessous des normes recommandées.

La mairie de Paris évalue à 314 hectares la surface des toitures végétalisables dans la capitale. L'association Potager sur les toits a prévu de planter des potagers un peu partout dans Paris, y compris aux abords du périphérique. Elle a déjà été sollicitée pour créer un potager sur le toit du restaurant La Tour d’Argent.

Voici le reportage réalisé par le journal LeMonde.

Vous trouverez aussi un article assez complet sur le site Paris.fr

Un projet de recherche avec AgroParisTech est en cours dans le cadre de nos appels à projets environnementaux. Il se déroule sur une période de deux ans (d’octobre 2011 à octobre 2013) sur la Ferme Expérimentale de Grignon. Située dans les Yvelines, cette ferme sert de support aux activités d’enseignement et de recherche d’AgroParisTech. L’objectif du projet : tester des techniques (aménagements, protocoles de suivi, etc.) permettant de favoriser la biodiversité sur des parcelles avec rotations incluant le blé sur l’exploitation de la ferme expérimentale de Grignon. Une fois cette étude en place, les résultats observés par AgroParisTech sur l’évaluation des enjeux liés à la biodiversité et ceux mis en œuvre sur les fermes de référence seront croisés pour déployer ensuite les aménagements et les protocoles de suivi les plus intéressants dans le cadre de la stratégie agro-écologique de McDonald’s France.

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |