« 2011-10 | Page d'accueil | 2011-12 »

Durban, l’avenir du protocole de Kyoto en jeu

Posté par Delphine SMAGGHE, le 29/11/2011
Catégorie : Climat
Tags : kyoto, copenhague, cancun, sommet, onu, climat, protocole

Les représentants près de 190 pays sont réunis depuis hier à Durban, en Afrique du Sud, pour un nouveau round de négociations de deux semaines sur le climat. C’est la 17ème conférence des parties (COP) des États signataires de la Convention Climat de l'ONU initiée à Rio de Janeiro en 1992.

COP17Durban.pngL’avenir du protocole de Kyoto est en jeu, aux côtés de questions comme les financements dont pourraient bénéficier les pays les plus vulnérables. Depuis 2005, ce protocole vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre, atténuer leur impact sur l'environnement et aider les pays les plus menacés à s'adapter. Une première période d'engagements s'achève fin 2012. Les pays en développement réclament de nouveaux engagements de la part des pays industrialisés. Ce que refusent notamment le Japon, la Russie et le Canada.

L’Union européenne a proposé une feuille de route. Ses pays ont en bonne partie respecté leurs engagements de réduction des gaz à effet de serre et atteindront leurs objectifs en 2012, ou n’en seront pas loin : ils se sentiraient donc moins menacés par un prolongement de l’entente. Reste à convaincre la Chine, l'Inde, ainsi que les États-Unis, paralysés par leur situation politique intérieure. Après l’échec de Copenhague, Cancun avait permis de trouver un accord a minima. Reste-t-il un espoir de débloquer la situation ?

Pour en savoir plus, je vous conseille la lecture d’un dossier très complet dans le magazine Alternatives Économiques de décembre, intitulé « Climat, pourquoi ça n’avance pas ».

Vous pouvez aussi lire ici le commentaire (avant son départ pour Durban) de Jean-Charles Hourcade, spécialiste de l'économie du changement climatique qui participe à la Conférence de Durban comme membre de la délégation française.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Au Salon des Maires

Posté par Delphine SMAGGHE, le 25/11/2011
Catégorie : Autre , Communication , Déchets , Emballages
Tags : salon, partenariats, collectivités locales, communes, pea, plan emballages abandonnés, enfants, sport

McDonald’s France était de nouveau présent au Salon des Maires et des Collectivités Locales qui se tenait Porte de Versailles du 22 au 24 novembre. Cet important rendez-vous annuel des élus et des acteurs des collectivités locales est pour nous une occasion particulière de faire connaitre les différentes actions réalisées au niveau local par les franchisés et nouer de nouvelles relations. Nous avons reçu pendant ces 3 jours plus de 200 représentants de communes, soit 4 fois plus que l'an dernier. Un beau succès qui confirme l’intérêt des collectivités locales pour nos actions et leur volonté d’engager avec nous des partenariats.

EcoEquipier.jpg

Au premier rang des préoccupations des élus, le Programme Emballages Abandonnés, donc je vous ai déjà parlé : ces partenariats entre nos franchisés et les communes permettent de mettre en place et de coordonner des tournées de collecte dans les rues, sur les parkings, dans les jardins publics... Ils se concrétisent par une charte. Si le PEA se déploie actuellement à une vitesse satisfaisante, il reste encore de nombreuses communes à couvrir. Ces contacts sont donc très importants.

 

salon,partenariats,collectivités locales,communes,pea,plan emballages abandonnés,enfants,sportLes tournées McDo Kids et Sports ont reçu un véritable plébiscite. Organisées chaque été depuis plusieurs années (elles s’appelaient l’année dernière « Les petits jeux McDo »), elles installent dans les villes, sans aucune contrepartie financière, un véritable village olympique où les enfants de 5 à 12 ans peuvent s’initier gratuitement à différentes disciplines sportives sans notion de compétition. Les animateurs leur proposent aussi des activités ludiques pour apprendre à mieux se dépenser au quotidien. Le programme dure une journée. En 2011, 64 villes ont accueilli ces tournées sport, elles devraient être encore plus nombreuses en 2012 !

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |

Rio, vingt ans après : que peut-on en attendre ?

Posté par Delphine SMAGGHE, le 16/11/2011
Catégorie : Climat , Développement durable , Energie
Tags : sommet de la terre, rio, +20

Je viens de lire dans le supplément du magazine Terra Eco de novembre (pages 16 et 17) un intéressant article sur le prochain sommet de la Terre, qui se tiendra comme vous le savez sans doute à Rio de Janeiro en juin 2012. Dans la ville même où, vingt ans auparavant, s’est déroulée la première conférence des Nations Unies sur le développement durable. En 1992, l’époque était à l’optimisme et la conférence avait suscité de grands espoirs. « Cette rencontre avait donné naissance à une déclaration fondatrice, à des conventions et, dans un élan de créativité, à 2500 recommandations : les fameux ''Agendas 21’’ », précise l’article de Terra Eco. Il sera évidemment nécessaire de faire un bilan des engagements signés à l’époque. Selon le point de vue, le verre peut sembler à moitié plein (changement des mentalités, compréhension de l’urgence) ou à moitié vide (la réponse aux enjeux semble bien lointaine). L’économie verte domine dans la préparation du sommet. Les changements les plus attendus : une meilleure gestion de l’eau, une sécurité alimentaire renforcée et une énergie mieux partagée. Bien sûr, le contexte n’est pas le même qu’en 1992. « Il faudra compter avec les séquelles de la crise financière et économique, avec l’appétit et les ambitions des pays émergents dans les technologies vertes. » Il y a vingt ans, les objectfs ont été posés, il y a maintenant urgence à se donner les moyens du changement.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

La création publicitaire au service des causes sociales et environnementales : la campagne du mois

Posté par Delphine SMAGGHE, le 10/11/2011
Catégorie : Communication , Déchets
Tags : campagne, sensibilisation, act responsible

Je vous propose en ce mois de novembre d’inaugurer une rubrique périodique, ce qui est assez inhabituel dans ce blog. J’ai rencontré il y a quelque temps l’association ACT Responsible. C’est une association suisse à but non-lucratif créée en 2001 dont le but est de sensibiliser toutes sortes de publics aux causes sociales et environnementales. Elle collecte pour ce faire le meilleur de la création publicitaire en provenance des associations, ONG et entreprises... avec la conviction que la créativité publicitaire a le pouvoir de transcender les barrières sociales, générationnelles ou culturelles pour déclencher une prise de conscience et une action. Cela permet aussi de donner de la visibilité à des communications souvent inconnues et de témoigner du travail quotidien des associations. Ces créations sont accessibles sur le site Act Responsible.

Je sélectionnerai donc chaque mois une campagne extraite de cette collection, mise à notre disposition par Act Responsible.

Pour la première, je vous propose celle-ci, créée par Y&R Paris pour Surfrider Foundation : « Malheureusement les déchets ne se ramassent pas tout seuls »

campagne,sensibilisation,act responsible
Directeur de création: Les Six - Directeur Artistique: Guillaume Auboyneau -
Copywriter: Pïerre-Philippe Sardon

Il s’agit d’une Campagne d'appel à la participation pour les Initiatives Océanes Nettoyages de plages, lacs et rivières, organisées depuis 16 ans par Surfrider Foundation Europe et des bénévoles. C’est l’une des plus importantes mobilisations écocitoyennes d’Europe. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site d'Initiatives Océanes.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les 4 ans du Grenelle de l’environnement : un bilan mitigé

Posté par Delphine SMAGGHE, le 02/11/2011
Catégorie : Climat , Développement durable , Energie
Tags : grenelle environnement

Le 25 octobre dernier, c’était le quatrième anniversaire du Grenelle de l’environnement. À l’occasion des tables-rondes, 268 engagements en faveur de l’environnement avaient été pris. Le Grenelle est aujourd’hui entré dans sa phase de mise en œuvre, explique-t-on sur le site du Ministère de de L’Écologie, et s’invite dans le quotidien des français « Le Grenelle a dans tous les secteurs engagé une mutation de notre société vers un modèle de développement plus durable. »

Si le gouvernement se félicite des actions mises en place et des résultats obtenus, le bilan dressé par Action Climat de France est nettement moins optimiste. L'association récapitule notamment les projets qui vont à l'encontre des paroles du gouvernement : abandon de la contribution climat énergie, exclusion des émissions indirectes du bilan de gaz à effet de serre des entreprises, absence totale de mesures significatives pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre de l'agriculture...

Pour vous faire une idée de ces deux constats pour le moins contrastés :

- le communiqué de presse du Ministère de l’Écologie

- le site du Réseau Action Climat de France

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |