« 2011-09 | Page d'accueil | 2011-11 »

Une journée à la campagne : froide mais instructive !

Posté par Delphine SMAGGHE, le 28/10/2011
Catégorie : Communication , Stratégie environnementale
Tags : stratégie agroécologiques, pratiques agricoles, fermes référence, filières agricoles

inauguration1.jpg

inauguration3.jpg

inauguration3.jpg

Mercredi, chaussée de bottes et chaudement vêtue, j’ai passé une bonne partie de la matinée dans les champs ! Nous avons en effet inauguré le 26 octobre la première ferme de référence ouverte au public à Béhagnies dans le Pas-de-Calais.

Les fermes de références ont été mises en place dans le cadre de notre stratégie agroécologique. Des agriculteurs volontaires y testent des pratiques innovantes définies dans les programmes d’action de nos cinq principales filières. Nous avons choisi d’ouvrir les portes d’une ferme de référence dans chaque filière. La ferme de Béhagnies (filière pomme de terre) est la première d’entre elles. Ghislain Leprince y produit des pommes de terre pour McCain et McDonald's depuis près de 20 ans.

Aujourd'hui il a décidé de partager son expérience avec d'autres et de présenter les bonnes pratiques environnementales qu'il a mises en place ou qu'il teste pour réduire les impacts écologiques de ses activités.

J'ai donc suivi le parcours de visite pédagogique, en même temps que nos franchisés et les équipes de McDonald's France et de McCain (40 personnes environ). Nous avons pu ainsi découvrir (ou redécouvrir)  comment sont cultivées les pommes de terre... et surtout, quelles pratiques agricoles alternatives existent pour limiter l'utilisation d'eau, de produits phytosanitaires, d'engrais ou la production de déchets et ainsi préserver l'environnement.

Il est important pour nous d'organiser régulièrement des rencontres avec nos fournisseurs et nos franchisés pour échanger sur la mise en œuvre de notre stratégie agroécologique. Cette journée était une vraie réussite de ce point de vue.

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |

Lutte contre la déforestation amazonienne : le Moratoire sur le Soja renouvelé jusqu’au 31 janvier 2013

Posté par Delphine SMAGGHE, le 21/10/2011
Catégorie : Autre , Développement durable
Tags : forêt amazonienne, moratoire, extension, soja, greepeace

amazonie.jpg

Les industriels et exportateurs de soja brésiliens, dont Cargill, notre fournisseur de poulet, se sont mis d’accord sur l’extension du Moratoire sur le Soja pour une année supplémentaire jusqu’au 31 janvier 2013.

Initialement adopté en 2006, puis prolongé en 2008, ce moratoire s’oppose aux défrichages dans la forêt amazonienne. En y souscrivant, les entreprises s’engagent à ne pas acheter de soja provenant de zones nouvellement déboisées. La déforestation est essentiellement pratiquée pour produire du soja, souvent exporté en Europe pour nourrir des poulets, des porcs et des bovins. Ces cultures très rentables se sont développées au détriment de la forêt primaire, une des plus riches au monde en biodiversité, sans parler de son rôle en matière de régulation du climat.

L’extension prévoit également un nouveau programme qui vise à fournir informations et conseils aux agriculteurs pour qu’ils s’assurent d’être en accord avec les règles en vigueur et qu’ils obtiennent la certification rurale environnementale (CAR).

Je rappelle que le moratoire initial a été obtenu grâce à l’action menée pendant trois ans par Greenpeace, et soutenue par d’autres ONG et des entreprises. Alerté par Greenpeace, McDonald’s Europe avait immédiatement signé le moratoire en 2006 et impliqué son fournisseur de poulet Cargill.

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Des référents en Or au Palais des Congrès

Posté par Delphine SMAGGHE, le 14/10/2011
Catégorie : Autre , Déchets , Eau , Emballages , Energie , Stratégie environnementale
Tags : référents, ecoprogress, démarche, animation, réseau

AG_TropheesOr_petite.jpg
Photo Vincent Arbelet

Mardi dernier, 11 octobre, se tenait au Palais des Congrès l’Assemblée Générale des franchisés. C’est à cette occasion que nous avons remis les Trophées d’Or du Défi EcoProgress™.

Voilà qui mérite quelques explications pour ceux qui ne fréquentent pas assidument ce blog ! EcoProgress™ est le dispositif sur lequel repose notre stratégie environnementale. Il s’appuie sur des outils de pilotage (un logiciel dont je vous reparlerai bientôt) et un réseau de référents dans tous les restaurants, mis en place depuis 2008. Le rôle du référent : mobiliser l’équipe, veiller à la bonne application des recommandations environnementales, piloter le logiciel et assurer le relais entre le siège et son franchisé pour toutes les opérations environnementales. En quatre années d’existence, le réseau a fait la preuve de son efficacité. Il a contribué à la réduction de notre impact environnemental dans de nombreux domaines : maîtrise des consommations énergétiques, réduction des gaspillages, gestion des déchets...

La colonne vertébrale de l’action : un réseau opérationnel avec des référents sur le terrain, et une dynamique d’animation.

L’une des facettes de cette dynamique, c’est le Défi : il est conçu comme un challenge amical qui récompense chaque année les restaurants les plus actifs en matière d'environnement. Son objectif est d’inciter les restaurants à progresser sur les enjeux prioritaires, définis chaque année. Les lauréats sont répartis en trois niveaux en fonction de leurs résultats : le niveau Or (national), le niveau Argent (régional), le niveau Bronze (local).

Pour l’édition 2010-2011, 43 référents se sont distingués en amenant leur restaurant au niveau national. Ce sont eux qui ont reçu mardi les Trophées d’Or. La remise des trophées a eu lieu l’après-midi. Les lauréats d’Or ont été accueillis dans la matinée par l’équipe d’animation EcoProgress™. Ils ont entre autres assisté à une conférence de Bettina LAVILLE, présidente de Comité 21, qui a accepté d'être leur Marraine durant cette AG. Clou de la journée : quand ils sont entrés en scène pour recevoir leur trophée, les référents ont reçu une « standing ovation » de la part de l'ensemble des franchisés !

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Une comptabilité qui reflète les impacts de l’entreprise sur son milieu

Posté par Delphine SMAGGHE, le 11/10/2011
Catégorie : Autre , Développement durable
Tags : indicateurs, comptabilité, externalités, recherche

 

Je voudrais aujourd’hui vous parler... de comptabilité ! C’est inhabituel dans ce blog, certes, mais un article publié dans les Echos du 21 septembre m’en donne l’occasion. Cet article, que vous pouvez lire ici apporte quelques éclairages sur un projet de recherche auquel nous contribuons : compléter la comptabilité financière afin qu’elle donne une lecture directe des impacts de l’entreprise, positifs ou négatifs, sur son milieu. Ce projet de « comptabilité universelle », initié en 2010, avance bien. Les premiers résultats concerneront un bilan sur l’exercice 2009 intégrant les émissions de gaz à effet de serre, la qualité de l'eau, l'impact sur la biodiversité et l'état des sols agricoles. En prenant en compte notre périmètre global de responsabilité, du l'agriculteur jusqu'au client. Les valorisations choisies et les résultats seront présentés à nos parties prenantes en novembre prochain.

Dessin_bloch_IDD.png

Dessin de Serge Bloch pour le Journal du DD

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire |

La nouvelle mouture du scénario négaWatt : pour rendre possible ce qui est souhaitable

Posté par Delphine SMAGGHE, le 07/10/2011
Catégorie : Climat , Energie

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de l’association négaWatt, dont les experts élaborent un scénario de transition énergétique basé sur une triple réponse : sobriété, efficacité, renouvelables. C’est par ailleurs sur ce triptyque que nous avons construit notre plan énergie.

Les experts (ingénieurs, architectes, universitaires, sociologues…) de l’association ont planché pendant plus d’un an pour réactualiser le scénario publié en 2006. La dernière mouture propose une nouvelle donne énergétique d’ici 2050.

Réduire la consommation d’énergie : sobriété et efficacité

Les watts économisés (les watts négatifs ou « négawatts ») sont le principal gisement d’énergie. Pour les experts, il s’agit d’inverser le raisonnement habituel en la matière : analyser d’abord les usages et les besoins, puis considérer les ressources nécessaires. « Une politique très volontariste de sobriété et d’efficacité énergétique, permettant de diminuer en 2050 la demande en énergie primaire de 65% par rapport à 2010 », c’est l’un des 10 points clés du scénario. Ambitieux, mais réaliste, souligne le collectif d’experts. Et sans sacrifier ni les usages, ni le confort...

Réussir la transition énergétique

Pour répondre à cette demande d’énergie réduite : faire émerger les énergies renouvelables, en s’appuyant sur leur diversité et leur complémentarité. Soit un objectif de 91% d’énergies renouvelables.
Le scénario envisage aussi l’abandon progressif du nucléaire d’ici 2033.

L'affluence qui a entouré sa présentation publique à Paris jeudi dernier montre que le scénario négaWatt dépasse les cercles de spécialistes et d'experts. Il faut dire que négaWatt est la seule association indépendante en France à produire ce travail de prospective. Une feuille de route qui devrait alimenter le débat pour la campagne présidentielle : l’association
« tient son scénario à la disposition des candidats, sans exclusivité » et compte prochainement publier un ouvrage détaillant les mesures et les politiques qui permettront de le mettre en œuvre.

Plus d’information sur le site de négaWatt.

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire |

La quatrième édition des Journées Parisiennes de l’Énergie et du Climat, c’est très bientôt !

Posté par Delphine SMAGGHE, le 04/10/2011
Catégorie : Autre , Climat , Energie
Tags : initiatives, animations, conseils, économies d'énergie

Très précisément le week-end prochain (samedi 8 et dimanche 9 octobre). Ces journées se dérouleront sur le parvis de l’Hôtel de Ville et dans toute la capitale.

Entre 11 et 18 heures, vous pourrez profiter des nombreuses visites gratuites et découvrir des réalisations, des initiatives et des projets, publics ou privés, qui réduisent les émissions des gaz à effet de serre. Des conseils personnalisés sur les économies d’énergie vous seront donnés par l’Agence Parisienne du Climat, que vous soyez locataires ou propriétaires. Vous verrez sur le sol une carte géante de la thermographie aérienne de Paris. Pour les enfants, des ateliers et des jeux seront proposés par les Petits Débrouillards. Vous assisterez à la démonstration d’un escalier qui récupère de l’énergie et vous vous baladerez en vélo-taxi... Bref, une belle occasion de sortie, riche en activités diverses.

Tous les renseignements et le programme détaillé sur le site de la Mairie de Paris.

 

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |