« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

Les résultats de notre troisième Bilan Carbone® confortent nos objectifs pour 2020

Posté par Delphine SMAGGHE, le 16/09/2011
Catégorie : Climat , Energie , Stratégie environnementale
Tags : émissions ges, bilan, empreinte carbone, résultats, agricoles

Comme promis, je voudrais vous livrer quelques résultats de notre troisième Bilan Carbone®, dont la réalisation a été achevée en juin dernier. La méthode utilisée est celle de l’ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie).

Le premier Bilan Carbone®, réalisé en 2005, nous a permis d’identifier nos principaux postes émetteurs et de structurer nos actions. Le second bilan, en 2008, a montré une baisse de 8 % par transaction des émissions de GES avec 2 ans d’avance sur notre objectif (défini en fonction des accords de Kyoto déclinés au plan européen). Le troisième a révélé des résultats très encourageants qui nous permettent de conforter nos objectifs pour 2020.

Nous distinguons notre périmètre d’activité principal, les restaurants, et notre périmètre global qui prend en compte l’ensemble des émissions depuis la production agricole des denrées consommées jusqu’aux déplacements des clients vers les restaurants.

cuisine_PlanAllumage.jpg

Sur le périmètre des restaurants, une diminution de près de 35% par transaction.

C’est ce que montre la comparaison des résultats de 2011 avec ceux de 2005. Cette baisse représente l’équivalent des émissions de 60 000 voitures en moins sur les routes ! Les actions mises en place sur les deux principaux postes d’émission (énergie et emballages) ont contribué à cette baisse :

- le Plan énergie avec le déploiement de la démarche EcoProgress™, l'utilisation d’équipements tels que les Pompes à Chaleur ou encore la couverture des consommations électriques par des certificats verts,

- les nombreuses optimisations menées sur les emballages, comme la diminution du poids et le remplacement du plastique par des matériaux renouvelables.

Sur le périmètre global, une réduction par transaction de 2%.

Toujours par rapport à 2005. Ce chiffre paraît évidemment moins spectaculaire, mais il faut savoir que les produits alimentaires, et notamment la production agricole, représentent une part très importante (80%) de nos émissions sur laquelle nous n’avons pas de prise directe. Nous voulons cependant agir sur l’ensemble de notre périmètre de responsabilité, c’est ce qui a motivé les concertations agricoles engagées en 2009 avec nos fournisseurs. Elles ont abouti à la mise en place de notre stratégie agroécologique, inscrite dans la décennie 2010-2020 qui se décline en cinq programmes d’action sur les filières blé, bœuf, poulet, pomme de terre et salade. Elle devrait nous permettre de réduire davantage les émissions du périmètre global.

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire |

Commentaires

Bonjour,
je suis Agriculteur, j'ai un projet de méthanisation opérationel en 2012, je suis proche d'un Mac Do et il m'est impossible d'avoir un contact pour la valorisation de leurs déchets dans mon site ???
A vous lire,
Cordialement
Benoit Cousin

Écrit par : COUSIN | 06/10/2011

Répondre à ce commentaire

M. Cousin,
nous avons pris contact avec vous via votre adresse courriel pour obtenir les précisions nécessaires sur votre projet.

Écrit par : Delphine Smagghe | 10/10/2011

Bonjour,
Pourquoi les éclairages des parkings Mc Do ne sont pas à LED, et plus respectueux de l'environnement ??!!
Cdlmt,
Bastien

Écrit par : Bb | 19/12/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Bastien,
Il est vrai que, la majorité des restaurants existants ayant été construits avant que cette technologie soit suffisamment performante et adaptée, leurs parkings n’étaient pas équipés de LEDs. Cependant, nous profitons du remplacement des éclairages des parkings, ainsi que des enseignes, pour faire le choix des LEDs. De plus ces éléments sont équipés d'horloges crépusculaires qui gèrent l'allumage et l'extinction des lampes en fonction de la luminosité extérieure. D’autre part notre programme de rénovation extérieure, appelé Full Image et initié depuis 2010, va accélérer le remplacement des candélabres et donc l'installation de LEDs et d'éclairages plus respectueux de l'environnement.

Delphine Smagghe

Écrit par : Delphine Smagghe | 19/12/2011

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture