« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

La France hors-jeu dans la course à l'électricité solaire ?

Posté par Delphine SMAGGHE, le 09/02/2011
Catégorie : Energie
Tags : photovoltaïque, ong, renouvelable, lettre ouverte

 

Ce n'est pas encore le cas mais c'est le risque que dénoncent treize organisations professionnelles de l'énergie et du bâtiment, associations de protection de l'environnement et représentants des collectivités locales - dont Enerplan, l'ARF (Association des régions de France), la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies), le Cler (Comité de liaison des énergies renouvelables), le RAC (Réseau action climat) et Touche pas à mon panneau solaire – dans une lettre ouverte envoyée au gouvernement. Selon ces organisations, les propositions de l'Etat sur la filière photovoltaïque "conduiraient inéluctablement" à "mettre  hors jeu [la France] de l'une des compétitions internationales les plus prometteuses pour l'économie, l'emploi et l'environnement".

Ces 13 organisations participent actuellement à la concertation organisée par l'Etat avec les acteurs de la filière photovoltaïque dans le but de créer un nouveau cadre réglementaire suite au moratoire dont fait aujourd'hui l'objet la précédente réglementation (qui a conduit à une "bulle spéculative"). C'est en réaction aux propositions faites au cours de cette concertation (entamée début décembre) que certaines organisations ont décidé de rédiger leurs propositions pour "une refonte en profondeur du dispositif".

Vous pouvez retrouver ici les propositions (> http://blog.pages-energie.com/concertation-sur-le-solaire...)

Alors que la menace des changements climatiques n'est plus hypothétique et que les consommations électriques ne cessent pourtant d'augmenter (+ 1,9 % cette année en France), il est indispensable de miser sur les alternatives renouvelables aux énergies fossiles ou nucléaires. 100 % de la consommation électrique des restaurants McDonald's est couverte via des certificats verts. Et dans le groupement de producteurs que nous avons choisi, nous avons volontairement misé sur la complémentarité (hydroélectricité, biomasse, solaire photovoltaïque, éolien et biogaz). J'attends donc avec impatience les résultats de la concertation annoncés pour mars.  

 

 

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture