« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

2009, une année de croissance… pour les produits bio !

Posté par Delphine SMAGGHE, le 18/06/2010
Catégorie : Filières Qualité
Tags : bio, concertation, agriculture biologique

« Quasi doublement des ventes », « croissance du marché »... Rares sont les secteurs qui peuvent se targuer d'échapper à la crise. Et pourtant, c'est le cas du secteur du bio qui affiche une belle progression en 2009, comme le précise le rapport annuel de l'agence bio (téléchargeable ici : http://www.agencebio.org/upload/actu/fichier/DPPtpsBIOval...).

+ 19 % : ventes des produits alimentaires bio par rapport à 2008 (3 milliards d'euros en 2009, ce qui représente 1,9 % des achats alimentaires)

+ 50 % : les achats bio ont plus que doublé en un an dans la restauration collective (92 millions d'euros)

+ 23,7 % : nombre d'exploitations bio en hausse par rapport à 2008 (16 446 en 2009, soient 30 installations en moyenne par mois)

+ 16 % : augmentation en 2009 de la surface cultivée en bio (677 513 ha), soient 2,46% de la surface agricole utilisée (SAU)

Ces chiffres sont sans doute, en partie, liés aux objectifs fixés par la loi Grenelle 1 : 20% de produits bio dès 2012 dans les cantines (contre 13% cette année), et 6% de la SAU en bio d'ici 2012, voire 20% en 2020.

Je trouve ces résultats intéressants en termes de pratiques agricoles vertueuses : les pratiques utilisées en agriculture biologique sont reconnues pour leur faible impact sur l'environnement, et la progression de la SAU dans ce sens est encourageante. Tout cela a également un impact indirect sur l'amélioration des pratiques agricoles en général. En effet, comme nous l'a montré le processus des concertations agricoles que nous menons actuellement (cf mon précédent post : http://www.mcdonalds-environnement.fr/archive/2009/07/24/...), certaines pratiques de l'agriculture biologique, comme la lutte biologique par exemple, inspirent progressivement les filières conventionnelles, de plus en plus soucieuses de réduire leurs impacts environnementaux et de répondre aux réglementations.

Espérons que les objectifs du Grenelle soient atteints en 2012. Cela permettra d'augmenter les volumes de production et donc les opportunités pour des entreprises comme la nôtre de s'approvisionner en bio. A ce jour, les volumes d'ingrédients bio disponibles ne nous permettent pas, par exemple, de proposer de manière permanente un sandwich bio (rappelons tout de même qu'un yaourt et un jus de pomme bio viennent d'être lancés dans les Happy Meal®). Cela permettra aussi, je l'espère, de favoriser les approvisionnements locaux. Les chiffres de 2009 sont encourageants sur ce dernier point : les ventes de produits bio (+ 19 %) ont progressé plus vite que le taux d'importation (+ 9 %). Toutefois, près de 38% des produits bio vendus sont encore des produits importés, avec tout ce que cela implique en termes d'émissions de gaz à effet de serre liées au transport...

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire |

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture