« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

Agir ensemble pour le climat !

Posté par Delphine SMAGGHE, le 10/12/2009
Catégorie : Climat
Tags : responsabilités, copenhague

Dans une tribune parue dans plusieurs quotidiens nationaux lundi, nous avons réaffirmé notre engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique. Nous voulions montrer l'importance du rôle que peuvent jouer les  entreprises en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre au moment où les chefs des gouvernements du monde débattent à Copenhague.

Nous agissons depuis plus de 15 ans pour réduire nos impacts sur l'environnement et le climat et nous constatons aujourd'hui que les actions mises en œuvre nous ont permis de progresser et surtout qu'elles sont conciliables avec nos préoccupations économiques.


Preuve en est deux actions récemment engagées :  

- Electricité verte. A compter de janvier 2010, 100% de nos restaurants couvriront 100% de leurs consommations avec de l'électricité d'origine renouvelable. Pour ce faire nous avons bien étudié le marché français actuel et choisi de travailler avec la société Green Access qui représente des petits producteurs et à qui nous allons acheter des certificats verts. Celle-ci nous assure qu'une quantité de kilowattheures d'origine renouvelable équivalente à la consommation de nos restaurants est injectée sur le réseau électrique. L'achat d'électricité d'origine renouvelable est un bon moyen d'encourager le développement des systèmes de production d'électricité renouvelable sur le territoire français. Nous allons acheter de l'electricité d'origine renouvelable à des producteurs qui par exemple possèdent des petites centrales hydrauliques, des eoliennes, unité de traitements de déchets ou encore des panneaux photovoltaiques.

- L'arrivée du croisillon en restaurant. Il s'agit d'un carton plat qui une fois déplié devient un plateau compartimenté à glisser au fond d'un sac de vente à emporter pour caler les produits commandés par nos clients. Il a été mis au point en partenarita avec nos départements Achats Qualité Logistiques et Opérations nationales et avec trois écoles (l'école de Commerce Essec, l'école d'ingénieurs Centrale Paris et l'école de design Strate College) qui ont travaillé avec nous dans le cadre d'un appel à projet. Cette information peut paraître anecdotique, pourtant ce nouvel accessoire réussi à concilier 4 objectifs : la conservation et le maintien des produits, le transport des repas, la praticité de manipulation par les équipiers, et un volume moindre donc plus facile à jeter dans une poubelle. Il est léger, fabriqué en carton recyclé et remplace un grand nombre de sacs dits "intermediaires" qui pouvaient etre perçus comme superflus par nos clients. Il permet, in fine, de réduire de 20% la quantité d'emballage nécessaire pour emporter 2 menus classiques. Il a déjà été testé dans 200 restaurants, et  arrive en restaurants dans quelques jours.....

En regardant dans le rétroviseur et en analysant plus en détail les projets environnementaux menés, on s'aperçoit vite que nous n'aurions pu obtenir de tels résultats sans la collaboration avec d'autres : franchisés bien evidemment , fournisseurs, institutions publiques, ONG, associations ...,

Alors pourquoi ne pas partager notre expérience avec toutes les entreprises souhaitant échanger et coopérer dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique....  Nous avons donc décidé de lancer un site Internet  www.cooperonspourlenvironnement.com destiné à devenir une véritable plateforme d'échanges et de partages d'expériences inter-entreprises.

J'invite tous les responsablesen entreprise à le visiter !

cooperonspourlenvironnement.png

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire |

Commentaires

ne croyez vs pas que supprimer les mac drive serait un bon point pour mac-do ?? voir ces files de voiture, moteurs tournants

Écrit par : DECLERCQ | 19/12/2009

Répondre à ce commentaire

prenons le problème à la source, supprimons plutôt les voitures ! :-)

Écrit par : Prince of Persia | 02/04/2010

Bonjour,
Une grande partie de nos restaurants sont de type McDrive, nos clients y passent en voiture ce qui génère en effet des émissions de GES. Comme vous le soulignez, une des solutions pour limiter ces impacts pourrait être de les supprimer. Mais ce n'est pas si simple. Les "McDrive" répondent à la demande d'une partie de notre clientèle et cela représente une part importante de notre activité. Supprimer le McDrive mettrait en péril le modèle économique qui est le nôtre aujourd'hui. D'autre part, il faut savoir qu'environ 65% de nos clients qui utilisent le Drive ne se déplacent pas uniquement pour venir chez nous mais l'arrêt au McDo fait partie d'un trajet plus global. Nous avons aussi étudié la possibilité de suggérer à nos clients de stopper les moteurs durant la file d'attente, mais d'après les données des constructeurs automobiles et compte tenu du temps d'attente au Drive, il vaut mieux laisser le moteur tourné au point mort plutôt que de l'éteindre car le redémarrage émet davantage de gaz à effet de serre.

Écrit par : Delphine Smagghe | 26/01/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture