« 2009-08 | Page d'accueil | 2009-10 »

Electricité verte, comment choisir ?

Posté par Delphine SMAGGHE, le 07/09/2009
Catégorie : Energie
Tags : émissions de ges, garanties d'origine, certificats verts

Pour faire fonctionner nos restaurants, nous utilisons principalement de l'électricité. Pour réaliser des économiser d'énergie, nous encourageons l'utilisation des énergies renouvelables en complément d'action de maîtrise des consommations et d'amélioration de l'efficacité énergétique de nos équipements. Depuis quelques mois, nous nous intéressons aussi de près aux offres d'électricité verte qui se développent depuis l'ouverture du marché de l'électricité voulue par l'union européenne. Pas si simple de s'y retrouver entre législation, obligation d'achats, garanties d'origine, certificats verts, ... d'autant qu'en France, la libéralisation du marché de l'électricité créé un petit bouleversement culturel dans un système jusqu'alors nationalisé et géré par un opérateur historique.   

Premiers éléments de réflexion

D'un point de vue réglementaire, tous les opérateurs doivent aujourd'hui proposer aux consommateurs - particuliers et entreprises - la fourniture de tout ou partie d'électricité verte produite à partir de l'éolien, du  photovoltaïque, de l'hydraulique, de la géothermie, ou du biogaz. Il s'agit là d'un système incitatif mis en place pour promouvoir la production d'électricité verte en favorisant l'installation de systèmes utilisant des énergies renouvelables. Pour cela les opérateurs peuvent choisir de produire eux-mêmes de l'électricité d'origine renouvelable, de l'acheter sur le marché à d'autres producteurs disposant de garanties d'origine ou encore d'acheter des certificats verts. Quelle différence entre garanties d'origine et certificats verts?

La garantie d'origine est payante et obtenue sur demande auprès du réseau public de transport de l'électricité, par les producteurs.  

Les certificats verts quant à eux relèvent d'une initiative privée. Leur gestion en France est assurée par un organisme de certification Observer, qui répond lui-même à une charte européenne établi par l'association RECs International (Renewable Energy Certificate System), soutenue par la commission européenne. Observ'er émet un certificat vert pour de 1 MWh de production verte et se charge ensuite de le transférer au fournisseur demandeur, puis de le détruire pour éviter qu'il ne soit vendu plusieurs fois.

Plusieurs choix s'offrent donc à nous aujourd'hui. Nous pouvons acheter directement à des producteurs des certificats verts ou souscrire à l'offre renouvelable d'un opérateur qui dispose de certificats verts ou de garanties d'origine.

Prochaine étape : bien étudier chacune des offres des fournisseurs et les analyser en fonction de nos objectifs environnementaux que sont la lutte contre le changement climatique et la préservation des ressources naturelles. Nous serons alors en mesure de faire un choix  cohérent au regard de notre exigence en matière de traçabilité et des démarches à entreprendre pour faire que l'ensemble de nos restaurants puisse y souscrire. A suivre.

Commentaires (7) | Ajouter un commentaire |