« Précédent | Page d'accueil | Suivant »

Emballages abandonnés, équipes impliquées

Posté par Delphine SMAGGHE, le 28/08/2009
Catégorie : Emballages
Tags : ecoprogress, déchets, référents

Nous avons lancé, il y a quelques semaines, le programme « emballages abandonnés ». Celui-ci vise à réduire la quantité de déchets abandonnés par nos clients dans les villes ou dans la nature. Il s'appuie sur plusieurs solutions complémentaires : nouveaux emballages, nouvelles poubelles, communication invitant nos clients au changement de comportement, partenariats avec les villes ...

Si nous voulons qu'il soit efficace, il est bien entendu indispensable que nos équipes en restaurants soient impliquées. Pour cela, nous avons ainsi mis en place une formation thématique à distance dédiée à ce programme et destinée aux référents EcoProgress®. De nouveaux outils sont également disponibles dans le logiciel EcoProgress® : organisation du ramassage des déchets aux abords des restaurants, reporting des quantités de déchets collectés... Les premières classes à distance ont déjà été suivies par près de 55 référents et j'encourage tous les autres à s'y inscrire !

Commentaires (10) | Ajouter un commentaire |

Commentaires

Paroles...

http://cjoint.com/?jqlQi3d8Od

Photo prise au restaurant Macdonald de Villefranche sur saône.
celui qui se trouve près du péage de Limas.
J'ai essayé de mettre l'adresse mais il me semble bien qu'elle est fausse sur votre site :-((

Stanislas Thouret

Écrit par : Thouret Stanislas | 16/09/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Stanislas,

Avant tout, merci de nous avoir fait part de cette situation. C'est ce type d'alerte qui nous aidera à mieux agir pour la propreté des villes.
Quand nous avons appelé le restaurant mercredi dès la publication de votre commentaire, le nettoyage était déjà réalisé dans le cadre des rondes régulières réalisées par les équipiers. Voici une photographie du même site, prise après nettoiement. http://cjoint.com/?jtolim7135

La franchisée de Villefranche- sur- Saône et ses équipes en restaurant sont particulièrement impliquées sur la question des déchets et plusieurs actions sont déjà menées dans ce sens :
- mise en place du plan de propreté : sorties régulières d'équipiers pour faire la ronde aux abords du restaurants et collecter les déchets abandonnés
- mise en place d'une benne "Onyx" avec un système de compactage qui permet de réduire le volume des déchets. Ils sont ensuite enlevés régulièrement par notre prestataire.
- organisation d'une journée de sensibilisation pour les jeunes d'une association dans les rues de Villefranche sur Saone pour ramasser les déchets, une fois par an.
- réalisation de campagnes d'informations régulières visant une modification du comportement des clients en matière de déchets sur la voie publique.

Malgré tous ces efforts, l'endroit que vous avez photographié reste un point délicat car de nombreuses personnes indépendantes du restaurant et de ses clients y amènent des déchets pour les trier. Les équipes nous ont fait part de la difficulté qu'ils ont a maintenir cet endroit précis propre en permanence, alors que des rondes régulières sont effectuées.

Nous pensons, avec les équipes du restaurant, qu'il puisse s'agir de personnes en difficulté sociale qui récupèrent et éventrent les poubelles pour les fouiller et récupérer des restes de nourriture. Il est donc très difficile pour le restaurant d'agir, malgré une importante fréquence du ramassage.

Nous allons y réfléchir avec les équipes du restaurant et voir comment une collaboration peut être engagée avec des acteurs sociaux pour que ces personnes puissent retrouver le chemin d'une insertion digne et régler ainsi, ce qui dans cette situation est tout à fait accessoire, le problème des déchets autour du restaurant.

A court terme bien sûr la question des déchets est réglée et nous continuerons à être vigilants comme dans tous nos restaurants.

Je vous tiendrai bien entendu informé.

Merci.

Écrit par : Delphine Smagghe | 19/09/2009

Répondre à ce commentaire

J'habite Toulouse, près du Mac Do Compans Caffarelli. Je lis que vous invitez vos clients à un changement de comportement et que équipes collecte les déchets abandonnés. Apparemment, vos équipes devraient faire qq pas de plus et vous devriez consolider votre campagne de collecte car l'impact est imperceptible dans ce quartier. Chaque jour des poches de repas, couvercles de boisson, etc... sont abandonnés sur la place. Motivez vos équipes afin qu'ils trouvent des idées innovantes ou cessez de vendre des "repas" à emporter.

Écrit par : P. Degorgue | 29/09/2009

Répondre à ce commentaire

Malheureusement ce n'est pas aux restaurants d arrêter de vendre des plats a emporter mais a chacun de se responsabiliser et d admettre que l environnement est le problème de tous, des restaurants mais aussi du consommateur qui a souvent a disposition des poubelles en nombre suffisant mais qui préfère mettre par terre !

Écrit par : bruneau | 16/10/2009

Bonjour et merci à tous les deux pour ces commentaires.
Vous soulignez là toute la complexité de traiter la question des emballages abandonnés par nos clients, sur laquelle nous travaillons depuis de très nombreuses années. Parmi les moyens d’actions que nous avons déjà mis en place figure le plan de propreté : des équipiers collectent régulièrement les déchets abandonnés aux alentours des restaurants. Dans le cas du restaurant McDonald’s de Compans Caffarelli, un équipier collecte les emballages abandonnés en vélo depuis le Boulevard Lascrosses et jusque la Rue Pierre Laplace en passant par le jardin Compans Caffarelli où souvent nos clients s’arrêtent déjeuner. La collecte est effectuée 3 fois par jour : le matin, après l’heure du déjeuner et avant l’heure du dîner. Pour des raisons de sécurité, elle ne se déroule pas la nuit. Mais comme le précise P. Degorgue, si cela est nécessaire pour garder les lieux propres, ce n’est pas suffisant pour résoudre le problème : des déchets sont encore abandonnés en dehors de ces périodes de ramassage malgré la mobilisation de nos équipes. Il nous faut donc trouver des solutions complémentaires et efficaces en agissant avec l’ensemble des acteurs concernés : consommateurs, collectivités, associations... C’est partant de ce constat que nous avons réalisé une concertation sur le sujet en 2007 avec toutes les parties prenantes. Celle-ci nous a permis d’identifier des quatre axes de progression que nous avons depuis décliné en solutions opérationnelles. Pour les restaurants nous avons conçus un nouvel accessoire de vente à emporter et d’un nouveau concept de poubelle drive. Pour sensibiliser les clients, nous avons renforcé la formation des équipiers et créé des supports de communication visant l’évolution des comportements. Nous travaillons également à la construction de partenariats avec les services de la ville pour coordonner les collectes, réfléchir à des poubelles publiques mieux adaptés aux nouveaux modes de consommation...
Le déploiement de ces solutions dans tout le réseau a démarré cette année et j’ai bon espoir qu’à compter de l’an prochain déjà, les quantités de déchets abandonnés par nos clients et collectées soient en forte baisse.

Écrit par : Delphine Smagghe | 03/11/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

j'aurais plusieurs suggestion à faire à votre chaine de restauration.

- Pourquoi développer des emballages biodégradables pour vos produits et ne pas mettre à disposition des clients des poubelles spéciales pour le tri sélectif (papier et carton d'un côté, plastiques, nourriture de l'autre...)? Imaginez plutôt le volume de déchets qui pourrait être trié.

- Pourquoi ne pas développer le principe du lombricompostage dans vos chaines pour réduire encore cette quantité?

- Pourquoi ne pas proposer des toilettes sèches.

Croisons nos idées au service de l'environnement OK, mais en s'engageant pleinement... votre groupe a des moyens et je crois cette volonté de bouleverser les habitudes, alors n'ayez pas peur d'innover et de sauter un pas que personne n'aurait imaginé vous voir franchir.

Bonne chance pour la suite et à bientôt, ici ou sur notre blog !

Écrit par : mickaël | 10/12/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

C'est par hasard que j'ai récemment découvert dans l'un de vos restaurant un communiqué de presse reprenant les engagements de M. Petit dans la lutte contre le réchauffement climatique. Etant moi même engagé dans un combat important visant à sauver la jungle de Bornéo de la déforestation en faveur des plantations de palmier à Huile (dont les Entreprises Occidentales sont les premières consommatrices pour l'alimentation), je tiens à rappeler trois chiffres : L'indonésie est le pays ou la déforestation est la plus rapide au monde. Elle est devenu le 3 ème pays après les USA et la Chine en terme de contribution aux gaz à effet de serre, non par sa pollution industrielle mais par le seul fait de la déforestation au profit des entreprises exploitant cette huile très rentable. Si je ne me trompe, votre entreprise, comme beaucoup d'autres fait appel à cette huile dans les produits qu'elle propose. Ce n'est pas une critique en sois. Je ne suis pas un fanatique qui souhaite que l'on cesse d'utiliser cette huile dans la production alimentaire mondiale, mais de mettre en place des programmes de contrôle pour ne pas commercialiser cette huile provenant de plantations qui ont détruit tout un écosystème, surtout lorsqu'il s'agit d'un des plus riche au monde qui appartient au patrimoine mondial du vivant. Il existe des alternatives à cette culture. L'avantage du palmier à huile est qu'il peut être cultivé sur des sols dégradés autres que ceux de la forêt primaire humide. C'est un sujet de débat dont personne ne parle car il est encore peu médiatisé. Pourtant, c'est l'une des catastrophe écologique les plus grave qui s'annonce pour le XXIème siècle. La Forêt de Bornéo étant l'un des 3 écosystèmes les plus riche de notre planète en terme de faune et de flore. Etant un homme de communication, je travaille avec une association qui cherche aujourd'hui à informer les entreprises et les consommateurs sur ce phénomène en proposant des expositions de photos et des films réalisés sur place dans le cadre de volontariat, pour permettre une véritable prise de conscience sur un "génocide" écologique, où nous avons tous à notre niveau, d'une manière passive pour les consommateurs ou active pour les entreprises, une immense responsabilité. Si votre combat contre le réchauffement est aussi sincère que vous l 'exprimez ici, seriez vous prêts à nous rencontrer pour en discuter, voir nous épauler dans ce combat et pourquoi pas de mettre en place un partenariat visant à communiquer plus largement sur le sujet ? Cordialement.

Écrit par : Kellermann | 28/01/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour, je suis référente écoprogress dans mon restaurant (La Chapelle St Aubin, Sarthe, 72). Je souhaite vivement que la campagne sur les emballages fasse prendre conscience aux gens que de jeter les emballages sur la voie publique est inacceptable, dans ma ville c'est vraiment une Catastrophe. On ne peut pas faire 100 mètres sans voir un emballage, un sac ou autre. Même sur le parking où il y a des poubelles à disposition, les clients trouvent le moyen de jeter les déchets juste à côté.
Je me demande si les gens réalisent que leurs gestes peut avoir des conséquences vraiment graves;
j'aimerais d'ailleurs trouver une solution qui puisse les faire réagir, une action vraiment efficace afin de les responsabiliser.
Ca me rend "triste" que les gens ne prennent pas conscience par eux-même que leur geste est grave.
Je vous remercie de prendre le temps de lire mon message. Et s'il était possible que l'on puisse prendre contact ensemble afin de peut-être à plusieurs réussir à trouver "La Solution".
Bon courage, Cordialement.
Angélique

Écrit par : Crenais | 25/02/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Le problème c'est que les emballages "Recyclables" partent à la poubelle avec le reste des déchets ménagers.

C'est tout ce que j'avais à dire.

Merci.

Burger Powaaaa

Écrit par : Ronald McDalle | 10/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

le recyclage des emballages est un sujet que j’aborde souvent sur ce blog. Vous pouvez trouver ici toutes les explications qui conduisent aujourd’hui à une impossibilité de généraliser le tri des déchets en restaurant (http://www.mcdonalds-environnement.fr/archive/2008/11/24/valoriser-les-dechets-une-voie-d-avenir-pour-mcdonald-s.html#c5661).

Je parle bien de « généralisation » car certains restaurants ont déjà réussi à progresser sur la voie de la collecte sélective en vue d’un recyclage, et ce en lien avec les collectivités sur lesquelles ils sont implantés. Toutefois, des avancées sont déjà perceptibles et c’est pourquoi il est pertinent d’anticiper en optant pour des emballages recyclables.

D’autre part, le fait qu’une partie de nos emballages soit en papier, et donc recyclable, vient du fait que nous privilégions autant que faire se peut des matériaux d’origine renouvelable. Il y a donc un intérêt réel, même si en effet, aujourd’hui, ces emballages ne sont pas encore recyclés.

Écrit par : Delphine Smagghe | 19/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture