Page d'accueil | Suivant »

McDonald's a décidé de parler d'environnement après 15 ans de discrétion

Posté par Delphine SMAGGHE, le 04/11/2008
Catégorie : Communication
Tags : pédagogie, transparence, débat, mcdonald's, tchat, nature, environnement

Vraie nature 020.jpg

McDonald's et Ecologie… voilà deux mots qui, selon bien des idées reçues, ne s'accordent pas ensemble. Et pourtant… nous y travaillons depuis plus de 15 ans.

Je comprends que certains puissent en douter, puisque jusqu'à tout récemment, nous avions choisi de rester discrets en communication. Pourquoi ? Parce que chez McDonald's, nous avons un principe : nous préférons agir avant de dire.

A présent, nous avons décidé de faire connaître notre démarche environnementale de manière pédagogique et en toute transparence, car cela devient une condition nécessaire à la poursuite de notre progression.


En effet, en matière d'environnement – et plus largement de développement durable –, nous savons que nous ne pouvons continuer à progresser sur de nombreuses questions difficiles (comme les nuisances occasionnées par nos emballages lorsqu'ils sont jetés par certains de nos clients sur la voie publique, le recyclage des piles et des jouets…) sans obtenir l'implication de nos clients, de nos fournisseurs et d'acteurs locaux et nationaux. Et pour ce faire, il me semble indispensable de leur faire savoir où nous en sommes. C'est une condition sine qua non à notre crédibilité.

Par exemple, au cours des mois qui viennent de s'écouler, vous avez pu découvrir nos actions ou échanger avec nous grâce à :

- Ce blog bien sûr, à travers lequel j'ai l'ambition de pouvoir ouvrir un débat loyal avec vous, et je sais que je pourrai y retrouver de nombreux militants de l'environnement, de nombreuses idées, voire des réponses à mes questions.

- Le 29 septembre dernier, un chat internet en direct sur mcdonald's.fr avec Jean-Pierre Petit, PDG de McDonald's et deux experts : Corinne Lepage, ancien ministre de l'environnement et Pascal Husting, directeur général de Greenpeace France.

- Une toute nouvelle rubrique dédiée à notre action environnementale sur mcdonald's.fr

- Une campagne dans la presse pour informer le grand public de nos principales actions environnementales

- Un document pédagogique disponible dans tous nos restaurants (Découvrez la vraie nature de McDonald's) en septembre et octobre 2008, qui permet de découvrir l'essentiel de notre action environnementale, depuis la production des matières premières jusqu'à la valorisation des déchets, en passant par le fonctionnement des restaurants.

Alors, je vous donne rendez-vous très bientôt pour échanger nos idées sur les actions environnementales de McDonald's. Celles que vous avez peut-être déjà vues dans nos dernières communications ou celles qui vont venir prochainement.

Commentaires (15) | Ajouter un commentaire |

Commentaires

Est-ce que McDonald's utilise encore du CO2 pour entrainer les pompes à sirop de ses systèmes postmix? c'est une source non négligeable d'émission de CO2 qui peut être remplacé par de l'air comprimé...non nocif. Les pays scandinaves utilisent déja ce système, est-ce le cas en France?

Écrit par : Mathieu | 05/11/2008

Répondre à ce commentaire

L'omniprésent hamburger a besoin, selon les estimations, de 2400 litres d'eau.

Pourquoi cette infos n'est pas sur votre site ?

http://www.unesco.org/water/news/newsletter/202_fr.shtml

Écrit par : joachim | 08/11/2008

Répondre à ce commentaire

Beaucoup de bruit pour rien...

Quasiment rien n'est fait en restaurant pour diminuer l'impact sur l'environnement, que sont les litres d'eau économisés par rapport au total des litres d'eau conssomés? Que représentent tous les produits chimiques reversés par litres?

Mcdo choisit de communiquer sur ce sujet porteur et met en place quelques actions pour redorer son image mais en réalité, les choses ne changent pratiqement pas, et je suis bien placé pour le voir, étant manager dans un restaurant.

Écrit par : will | 11/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je suis d'accord avec Will, de plus on préfère faire des économies financières au détriment de l'écologie (renouvellement de materiel, meilleur conso de l'eau, de l'électricité...)
Je suis aussi bien placé étant salarié Mcdo franchisé depuis quelques années!

Écrit par : AL | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

Etant équipière, ça me désole de voir entre autres le gâchis d'eau incroyable chaque jour ainsi que la perte d'emballage énorme ! Que ça soit les clients qui réclament des sacs en plus alors qu'ils n'en ont pas besoin et générent ainsi plus de déchets, ou de la même façon que ça soit nos équipes qui jettent comme des petits pains des gobelets, des sacs et j'en passe... sans parler de la consommation d'éléctricité. Il faudrait vraiment sensibiliser nos équipes mais aussi les clients afin qu'ils agissent efficacemment et de manière concrête, alors peut être que Mcdo agit pour l'environnement mais nous n'en voyons pas beaucoup les effets...

Écrit par : sp | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

je ne sais pas si ce message aura une suite, mais je l'envoie quand même; j'ai été au cap-vert pour quelques temps, et j'ai remarqué là-bas, que vraiment ouvrir un mc-Donalds satisfera beaucoup de cap-verdien et de touristes; car, c'est ce qui manque vraiment dans cette île, en particulier à Praia même; et je suis pour;en ce qui concerne la propreté de l'environnement; comment me mêler à vos activités ? tout en travaillant ? merci de me renseigner ?

Écrit par : hojeige | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

j'ai remarqué un début de discussion interessant, sur la cible (le but ?) de ce Blog dans ce forum : http://www.ville-arnieressuriton.com/forum/developpement-durable/topic125.html

Écrit par : cnhx | 13/11/2008

Répondre à ce commentaire

Equipier chez Mc Donald's, je peux affirmer que Mc Do France fait effectivement quelques efforts mais :
- lors de toutes les campagnes promotionnelles les objectifs d'emballages allégers, de conditionnement réduits sont allègrement oubliés; les produits chimiques sont utilisés de facon outrancière pour partir immédiatement à l'égout...
- les responsables de restaurants franchisés ne pensent qu'à une chose, leur chiffre d'affaire. Conséquence dans le restaurant me concernant, ouvert depuis moins d'un an : les nouvelles hôtes i-tech, jamais remises en service après leur panne au bout de 2 mois, aucun tris selectif, même pas des cartons d'emballage...
Quand est ce que les contraintes environnementales seront prise en compte dans tout les domaines, et non pas en dernière écheance si il en reste le temps; et à quand des objectifs avec contraintes pour les franchisés?
Il est doit etre plus utile de communiquer sur des points perceptibles par le client, qu'avancer sur le fond du problème!

Vous êtes tout de même relativement pionnier dans vos efforts alors
Bon courage, et bonne continuation!

Écrit par : af1 | 14/11/2008

Répondre à ce commentaire

Mon blog a été mis en ligne mercredi 5 novembre. Vous avez déjà été 8 à commenter, à intervenir et échanger entre vous. Je vous remercie.
Un petit problème de fonctionnement de ce blog (qui sera résolu dans les semaines à venir) fait que je ne peux répondre à la suite de chacun de vos messages mais vous trouverez ci-après une contribution qui répondra je l'espère à la totalité des points sur lesquels vous m'avez interrogée.


Réponse au commentaire écrit par : Mathieu, le 05 novembre 2008

Comme souvent en matière d'environnement et de développement durable, nous sommes contraints de bien évaluer tous les impacts pour prendre la bonne décision. Le CO2 est bien utilisé, dans les restaurants, pour le fonctionnement des pompes à sirop. L'air comprimé a été utilisé puis abandonné au profit du CO2 alimentaire pour des raisons environnementales.
Ce choix résulte d'une analyse plus globale de l'impact sur l'environnement. Les pompes à sirop consomment près de 120kg de CO2 alimentaire par an. Il est important de noter que le CO2 utilisé est un produit "recyclé". Il est généré "naturellement" dans des cycles de production industriels qui n'ont rien à voir avec McDonald's et que nous rachetons, évitant ainsi leur dispersion dans l'atmosphère. Ce CO2 est capté et purifié pour répondre aux exigences alimentaires. Il est ensuite livré à des entreprises pour la fabrication de produits alimentaires.

Le compresseur d'air que vous évoquez dans votre courriel ne répond plus à ces exigences environnementales plus élevées car cette solution consomme beaucoup d'énergie et nécessite beaucoup d'interventions techniques. La dépense énergétique des systèmes à air comprimé représentent l'équivalent de 300 kg de CO2/ par an qui se décompose comme suit :
- Electricité consommé par le compresseur (2 CV) 8,8 Kwh/24h soit 3168 Kwh/an
soit l'équivalent de 253 Kg de CO2 ou 158 g de déchets nucléaires
- Interventions techniques (environ 40 kg CO2/ an)

Réponse au commentaire écrit par : Joachim, le 08 novembre 2008

L'importance de cette information (à savoir combien de litres d'eau sont necessaires pour fabriquer un sandwich) est grande pour mesurer les progrès que nous avons déjà accomplis et surtout ceux qui nous restent à accomplir. Pour cela, il est important de bien voir où sont consommées les masses d'eau les plus importantes. Sur un périmètre global, la majorité des consommations d’eau sont liées aux pratiques agricoles, le reste se partage entre le cycle de production de nos fournisseurs, le pain, le steak, les nuggets,...et nos restaurants. Nous avons commencé par nos restaurants, car il était difficile de demander à nos fournisseurs de progresser, si nous mêmes n'avions rien engagé. C'est ce que nous avons fait et toutes les solutions sont en cours de déploiement dans tous nos restaurants. L'objectif est de terminer le déploiement de l'ensemble de ces pratiques d'ici fin 2009.
J'en arrive aux pratiques agricoles et aux eaux de nettoyage chez nos fournisseurs, qui vont nous permettre de réduire de façon considérable notre usage de l'eau. Notre fournisseur de steak haché, McKey a par exemple mis en place en 2003 un système de refroidissement en circuit fermé qui lui a permis de réduire ses consommations d'eau de 23%.
Pour bien traiter la question de l'eau , nous engagons au Salon International de l'Agriculture, un dispositif de travail avec nos principaux fournisseurs de nos filières agricoles ( comme le poulet, le blé, les fruits et légumes,la pomme de terre) pour réduire considérablement notre empreinte environnementale (...).
Je termine sur 2 points, nos restaurants et l'information sur le site.
Nos restaurants d'abord. Actuellement, si notre politique environnementale a beaucoup progressé, Elle n'est pas encore visible dans tous les restaurants car le déploiement n'est pas finalisé. Nous consommons environ 6,25 l d'eau par repas servi (opérations de nettoyage, sanitaires, composition des boissons, arrosage espaces verts). Pour comparaison, la consommation moyenne de la restauration hors foyer est d'environ 20 l d'eau par repas. Chaque restaurant consomme chaque année environ 2500 m3 (information disponible dans notre rapport environnemental, l'EcoJournal de McDonald's). Nos consommations d'eau sont réparties comme suit : 70% dans les sanitaires, 20% pour les opérations de nettoyage, 5% composition des boissons, 5% arrosage. Aujourd'hui, 232 restaurants sont équipés d'urinoirs sans eau qui permettent d'économiser 200 000 litres d'eau par an et par restaurant soit environ 6% de la consommation du restaurant . Dans plusieurs restaurants des mousseurs installés sur les robinets permettent d'économiser entre 30 et 35% d'eau par rapport à un robinet classique. Pour réduire nos consommations il nous faut déployer ces équipements économes, mais également les bonnes pratiques grâce à nos référents EcoProgress qui ont la charge de sensibiliser les équipes sur l'environnement.
Concernant l'information sur le site, il vient d'être lancé et il faut nous laisser le temps de développer l'information qu'il contient, sachant que l'information que vous attendez sur le nombre de litres d'eau consommés pour la production d'un hamburger, sera dans notre rapport environnemental, EcoJournal 2009, disponible sur notre site fin 2009. A partir de cela, nous pourrons mesurer ensemble les progrès à accomplir puisque comme le montre le document sur le site de l'Unesco d'importantes quantités d'eau sont nécessaires pour produire et tranformer les aliments que nous consommons quotidiennement ( 900 l pour 1 kg de pommes de terre, 900 l pour 1kg de maïs, 1160 l pour un Kg de blé... cf. http://www.waterfootprint.org/?page=files/productgallery&product=potato)

Réponse au commentaire écrit par : Will, le 11 novembre 2008

Puisque tu es manager d'un restaurant, je me permets de te tutoyer comme cela est d'usage chez nous. Je te propose de te reporter à l'EcoJournal 2007 (que tu trouveras en téléchargement à l'adresse suivante : http://mcdonalds.turnpages.com/fr/ecojournal2007/pdf/EcoJournal_McDonalds.pdf ) ou au document "Vraie Nature" qui a été distribué dans ton restaurant. Tu y découvriras toute la politique environnementale concernant les économies d'eau. Lis aussi ma réponse à Joachim.
Concernant les produits chimiques, nous nous servons de produits dosés automatiquement qui nous permettent d'utiliser uniquement la quantité de détergent nécessaire.
Concernant la communication, McDonald's a commencé à travailler sur sa politique environnementale en 1992 et les premières opérations de communication externe ont été engagées cette année, en 2008. J'ajoute qu'elles ont principalement pour objectif d'impliquer, dans le futur, nos clients, pour résoudre des problèmes que nous ne pourrons pas régler seuls (emballages sur la voie publique, tri sélectif, leurs déplacements pour venir chez nous...).
En tant que manager, tu as un rôle important à jouer dans le futur pour que nous progressions ensemble. Si ton restaurant n'utilise pas encore EcoProgress, regarde si un référent EcoProgress a été nommé, sinon pose la question à ton directeur de restaurant pour qu'il le soit. Notre objectif est que tous les référents soient nommés avant fin décembre 2008 et formés au 1er trimestre 2009. Nous pourrons ainsi poursuivre le déploiement de la politique environnementale dans l'ensemble des restaurant et plus particulierement dans le tien si cela n'est pas encore fait. Si les choses sont en place mais que tu trouves qu'elles n'avancent pas assez vite, demande à ton référent de prendre contact avec nous, nous l'aiderons. Pour cela, n'hésite pas à appeler Sophie, tu auras le numéro de téléphone auprès de ton directeur pour que nous échangions sur les points de progrès de ton point de vue.

Réponse au commentaire écrit par : AL, le 12 novembre 2008

Je te remercie de regarder le message que j'ai adressé à Joachim et à Will. Ils doivent répondre à tes questions. Puisque tu es salarié d'un restaurant McDonald's franchisé, n'hésite pas à te tourner vers ton référent si tu en as un pour t'impliquer. Nous avons besoin de tous. Je t'en remercie par avance.

Réponse au commentaire écrit par : SP, le 12 novembre 2008

Je te renvoie aussi aux réponses que j'ai faites à Joachim, Will et à AL . Encore une fois, je crois que les problèmes que vous ressentez s'estomperont au fil des mois et au fur et à mesure du déploiement de notre politique environnementale . Mais les progrès réalisés sont déjà réguliers et l'implication des restaurants prend de plus en plus d'ampleur grace au réseau des référent Ecoprogress.Là aussi ta sensibilité aux questions environnementales fait que je compte sur toi pour nous aider à l'endroit où tu es.

Les questions qui suivent proviennent d'un message dont nous avons jugé que des éléments de contenu n'étaient pas conformes à l'éthique de ce blog. Mais, par correction à l'égard de son auteur, nous avons gardé sur le site toutes les questions de fond qu'il posait.

> Quelles sont les retombées financières de la vente de biocarburant, pour McDonald's.
En 2007 plus de 7400 tonnes d’huiles alimentaires usagées ont été collectées dans 1080 restaurants, pour être transformées en carburant..Suivant les équipements du restaurant et donc la quantité d'huile utilisée puis collectée, le coût mensuel de la collecte des huiles varie en moyenne de 20 à 40 € par restaurant.
> Les cartons sont-ils jetés à la déchèterie ou collectés par un des prestataire de McDonald's pour être recyclés ?
En 2007, 7722 tonnes de carton de livraison provenant de 661 restaurants ont été recyclées dans la filière papetière après collecte par notre transporteur, la société LR Services. Pour les autres restaurants les cartons sont bien souvent triés en cuisine, et collectés via les filières locales de tri sélectif mis en place par les collectivités comme c'est le cas pour les particuliers ou encore par le système de collecte des dechets mis en place dans le centre commercial lorsqu'il s'agit d'un restaurant implanté dans un centre commercial.
> Etant donné la quantité d'eau utilisée en restaurant, y a t-il vraiment un intérêt à installer des urinoirs sans eau?
Je vous renvoie à la réponse faite à Joachim. Notre plus gros poste de consommation d'eau en restaurants reste les sanitaires, les urinoirs sans eau représentent donc une solution intéressante pour réduire nos consommations, ils nous permettent une économie de 200 000 l d'eau par restaurant et par an ce qui équivaut à la consommation annuelle d'une famille de 4 personnes.
> Les Bin UHC et autres toasteurs ne tournent-ils pas en permanence, depuis l'ouverture des restaurants jusque leur fermeture, sans être éteint même s'il n'y a qu'une personnes en cuisine
Réduire les consommations d'énergie est une priorité pour nous.Les consommations d'énergie ont un impact direct sur les émissions de gaz à effet de serre et nous souhaitons agir pour lutter contre le changement climatique. Nous travaillons sur les solutions d'économies d'énergie et d'utilisation d'énergie renouvelables. Nos restaurants sont également équipés du logiciel EcoProgress qui permet de suivre les consommations d'énergie tous les mois et de les comparer à la consommation idéale d'un restaurant qui a une activité identique. Ce logiciel offre également la possibilité de construire un plan d'allumage. Ce plan d'allumage permet de savoir à quel moment allumer ou éteindre les équipements de cuisine en fonction de l'activité du restaurant aux différents moments de la journée. Je le rappelle encore une fois cette initiative n'est pas déployée partout aujourd'hui, mais mon objectif d'ici l'année prochaine est de faire en sorte que tous les restaurants l'appliquent et appliquent d'ailleurs l'ensemble du plan d'actions environnementales que nous avons défini. Je rajoute que nos anciens toasters sont remplacés au fur et à mesure, par d'autres plus récents qui consomment peu et se mettent en veille lorsqu'ils ne sont pas utilisés.
Toutes ces actions de réduction des consommations d'énergie sont bel et bien payantes puisque nous avons aujourd'hui réduit de 8%, la quantité d'émissions de GES produits par nos restaurant entre 2005 et 2008.
Je suis bien consciente qu'il nous reste encore du chemin à parcourir pour que nos restaurants respectent plus encore l'environnement, mais nous y arriverons progressivement grâce au déploiement et à l'implication de toutes nos équipes.

Réponse au commentaire écrit par : Hojeige, le 13 novembre 2008

A ma connaissance il y a des restaurants McDonald's aux Açores mais pas au Cap-Vert. Je me renseigne auprès de mes collègues portuguais et vous tiens au courant.

Écrit par : Delphine Smagghe | 14/11/2008

Répondre à ce commentaire

merci d'avoir répondu à mes questions meme si mon commentaire a été supprimé ! Je ne dirais pas censure tant que celui ci resta en ligne ! vos réponses me satisfont cependant vous n'avez pas répondu à la question concernant le gain financier lié à la revente de vos biocarburants. Merci encore, ravi de voir que ce blog n'ai pas qu'un gros coup de pub mais une réelle envie de faire avancer les choses.

Écrit par : nico | 15/11/2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour,je suis equipier au mcdo st gregoire de rennes...
J'ai une suggestion interresante pour l'environnement.
Ils s'agirait de consigné les pack best of qui envahisse nos exterieur.Pourquoi ne pas demander au client de nous ramener sont pack best of,cela reviendré au meme que le VIP.En echange de sont geste nous lui offront petie frite;boisson;etc...

Écrit par : COELLE Morgan | 17/11/2008

Répondre à ce commentaire

Qui m'aide c'est quoi le VIP???

Écrit par : nico | 17/11/2008

Répondre à ce commentaire

Le VIP c'est la petite vignette qui est sur ton parebrise et qui te permet au drive de bénéficier soit d'une petite frite, boisson, hamberger ou sunday gratuit.

L'idée de ta consigne est pas mal surtout que le problème n'est pas l'emballage autour du restaurant mais celui que l'on retrouve dans les champs et autre à plusieurs Km. Car ceux présent autour du restaurant sont ramassés.
Mais il risque d'y avoir des abus de certains clients qui sont capable de faire les poubelles pour la consigne. Et redonner un produit cela suppose redonner un emballage.
Il faut aussi prendre en compte le coût de cette consigne car si le VIP est compensé par une TVA à 5,5% comment compenser le coût de la consigne?
Je ne pense pas que le franchisé soit prêt à le supporter sans voir sa redevance à mcdo France diminuer...
Enfin je précise que je suis aussi équipier (à Redon), j'ai le même franchisé que COELLE Morgan.

Écrit par : Alex | 19/11/2008

Répondre à ce commentaire

Nico, merci de tes nouveaux commentaires.
Tu trouveras ici tous les éléments de réponse à ta question sur la vente des huiles usagées. Pour la gestion des huiles usagées en restaurant, chaque franchisé McDonald's doit s'équiper d'abord d'un système de stockage : fût ou cuve (à noter qu'une cuve est plus honéreuse qu'un fût), dont le coût reste à sa charge. Tous les 4 à 5 jours, les huiles des restaurants sont changées et stockées en attente d'être collectées par nos prestataires. Ces derniers prétraitent les huiles en France, puis elles se sont transformées en biodiesel en Allemagne. Le produit de la vente des huiles usagées est versé à McDonald's France. Il est ensuite reversé au franchisé au prorata de la quantité d'huile collectée dans son ou ses restaurants. Jusqu'à très récemment, le système restait déficitaire pour McDonald's France et ses franchisés, compte tenu du montant de l'investissement dans le système de stockage de l'huile en restaurant, et du coût de la prestation de collecte. Depuis quelques semaines nous assistons à la montée du cours de l'huile usagée. Si cette tendance se poursuit, notre système de collecte d'huiles usagées transformées en biodiesel s'équilibrera. Cet effort environnemental nous coûte donc de l'argent depuis plusieurs années et ne sera sans doute jamais bénéficiaire. Nous pouvons toutefois, avoir espoir que les dépenses et recettes s'équilibrent dans l'avenir.

Écrit par : Delphine Smagghe | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

Merci a delph et Alex pour ces précitions ! Le restau ou j'ai bossé ne distribué pas les vignettes VIP je n'en avais jamais entendu parler ! Aujourd'hui encore ce système n'ai pas en place ! Est ce un truc local? ou en dévellopement? J'avoue que ci donne des plus aux clients drive ca doit permettre de calmer les ragueux du même prix pour deux TVA différentes. J'avais pensé mais cela demanderai un investissement du resto ou directement du client ( aie il va pas aimé ça le client) à un projet de Pack sur allume cigare sois propriété du client et il range lui même dedans sa commande ; sois pour pas allonger les temps d'attente Drive à un échange pack vide-pack plein. Les pack pourraient ainsi etre réutilisé et utiliser l'argument conservation froid et chaud dans le pack pour "stabilisé" les températures pendant le transport vers chez le client.
Excuse perso pour Delphine ; ce blog est bien plus constructif que mon sale caractère ne l'avait cru !

Écrit par : nico | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et gérer ces paramètres > Fermeture